Accueil > ... > Forum 825042

Situation nationale : L’impossible médiation pour Macky Sall et Boni Yayi ?

19 septembre 2015, 15:11, par cassandra

Dans ma famille, il y a plusieurs militaires appartenant aux différents corps de l’armée. Mon grand frère est au Colonel à l’Etat major, mon mari est Colonel dans l’armée de l’air, ma petite soeur est MDL à la gendarmerie et notre benjamin est au RSP. Quand j’entends depuis trois jours des internautes réclamer que les autres corps se mettent du coté du peuple pour combattre le RSP, je dis non. S’il y a confrontation, à coup sûr, un ou plusieurs de mes proches vont mourir. Pour quelle raison ? Je ne veux qu’aucun d’eux meurt à cause d’un conflit politique qui finira par trouver solution. Je m’en fous que ce soit Roch, Gilbert ou Tahirou qui soit au pouvoir. Dans l’histoire du pays beaucoup sont morts pour rien lors de coup d’Etat et d’autres ont géré le pouvoir après eux sans égard pour leur sacrifice. Quand je pense aussi que les prétendants (Roch, Gilbert, Djibril, Zéphirin, Sankara) au pouvoir ont tous leurs enfants à l’extérieur, je ne veux surtout pas laisser mes frères et proches aller s’entretuer pour eux. Jamais !!! Tant pis pour ceux qui ne seront pas d’accord avec mon avis, avec ou sans un président, je défendrai d’abord les membres de ma famille car c’est ce qui compte pour moi.

Le Burkina est une grande famille. Tout le monde se connait et a des liens avec les autres. Pourquoi se tuer pour le vulgaire fauteuil présidentiel ? Pour moi, la solution à la crise actuelle, c’est le dialogue. Ce n’est pas du tout un signe de faiblesse d’accepter le dialogue. Si Roch et Gilbert sont d’accord que les gens se tuent pour qu’eux accèdent au fauteuil présidentiel, cela veut dire qu’ils n’aiment pas vraiment les gens qui les soutiennent. Après l’insurrection le MPP a voulu récupérer les martyrs, j’imagine qu’ils n’hésiteront pas à vouloir exploiter les morts actuelles pour booster leur campagne. Gardez vous de mourir comme du bétail électoral mes frères et soeurs. Quand ils incitent à la mobilisation et à la confrontation, n’oubliez pas ce qu’ils ont fait des martyrs de l’insurrection. Après chacun se lave les mains et on ne trouve pas de responsables et coupables. Bandes de vautours politiques !!! Dieu vous voit et vous rendra selon votre méchanceté envers le peuple. Tous les leaders politiques qui appellent les citoyens burkinabè à la confrontation n’aiment pas du tout ce peuple. Qui va mourir pour qu’eux puissent régner ? Les politiciens n’envisagent jamais leur propre mort dans les batailles qu’ils engagent, mais celle d’autrui pour en tirer le bénéfice politique.

Tôt ou tard, nous finirons par le dialogue. Alors pourquoi ne pas y aller maintenant en saisissant la main tendue de Macky Sall et Yayi Boni ? Pourquoi détruire notre pays et tuer des innocents pour les décorer de vulgaires médailles, les déplorer ou regretter leur mort après ? Mieux vaut éviter les provocations et la confrontation entre les jeunes manifestants et le RSP. La médiation a été la solution à toutes les crises politiques dans les pays autour de nous. Allons au dialogue pour le partage du pouvoir au lieu de détruire inutilement notre pays. Ce sera une grande preuve de maturité et d’intelligence politique. Il n’y a aucune honte à prôner le dialogue et c’est loin d’être un signe de faiblesse. Il n’y aura jamais de gagnant ou de perdant dans cette bataille, car nous sommes de la même famille et condamnés à vivre ensemble sur cette terre aride du pays des hommes intègres.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés