Accueil > ... > Forum 764507

Seydou Zagré, ancien maire de Koudougou et secrétaire chargé des questions et stratégies électorales du MPP, a été entendu par la gendarmerie nationale ce vendredi à propos de la gestion d’une réserve administrative à Koudougou qui lui avait valu son limogeage en 2012. Il devrait être placé en garde à vue.

9 mai 2015, 14:40, par forêt

SOS Environnement
Appel à Monsieur le Président du Faso, à Monsieur le Premier Ministre, à Monsieur le Ministre de l’Environnement et des Ressources Halieutiques.
Depuis le début de la transition, votre attention a été attiré sur des comportements non reluisants de certains agents du département en charge de l’ENVIRONNEMENT notamment sur des détournements à Samandéni et autres localités du pays mais jusque-là les agents honnêtes n’ont rien vu venir. En plus des détournements de fonds publics et d’exploitation illégale de bois d’œuvre et ce charbon, certains agents se livrent maintenant à des faux et usages de faux pour tromper la vigilance des autorités de la transition. C’est le cas de deux contrôleurs des Eaux et Forêts qui se sont formés à titre privé à Katibougou au Mali comme Ingénieurs mais qui n’ont pas été reclassés dans la catégorie des Inspecteurs des Eaux et Forêts parce qu’ils n’ont pas été mis en position de stage à la demande du Ministère de l’Environnement ou de la de celui de la Fonction Publique. Voilà que juste avant la Transition, un d’entre eux, Monsieur Dicko, avec des complicités, s’est fait nommer comme coordonnateur du Programme de Lutte Contre L’Ensablement du Bassin du fleuve Niger en tant que Ingénieur des Eaux et Forêts alors que la Fonction Publique le reconnait comme Contrôleur. Tout récemment encore, voilà un deuxième du nom de Oubda Moussa, avec l’aide du premier, qui s’est fait nommer à Diapaga comme Directeur Provincial avec le titre d’ingénieur de 2e classe 12e échelon. Cette catégorie de cadres est très rare aux Eaux et Forêts et ceux qui sont concernés sont soit à la retraite ou très proches de la retraite. Il a utilisé du faux en écriture et trompé la vigilance de tout le gouvernement. Si cela est possible, il vaut mieux alors reclasser tous ceux qui sont dans la même situation et qui attendent car ils sont très nombreux ceux qui ont fait des formations de ce genre soit à Garoua au Caméroune, à Katibougou au Mali ou même en Europe et qui n’ont vu leur demande de reclassement acceptée par le Ministère de la Fonction Publique. Cette tromperie des autorités est une insulte à la transition et au gouvernement. Monsieur le Président, Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Ministre de l’Environnement, faites diligenter une enquête par la gendarmerie et vous aurez le résultat sans tarder. Vous avez dit que plus rien ne sera comme avant. Il ne faudra pas donc que des gens mal intentionnés fassent croire que tout est pire qu’avant. Bonne chance pour la réussite de la transition et du courage à vous et à nous tous.
Par un groupe de forestiers contre l’injustice

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés