Accueil > ... > Forum 726991

Transition politique : les chefs coutumiers encouragent Michel Kafando

14 février 2015, 12:23, par sogossira sanou

Ne polémiquez pas sur le chapitre ; il y a une chose qui est très formidable au Faso, devant un seul chameau, tous ces chefaillons sont zéro. Alors, allez chercher le seul chef de Samos au lieu d’une kyrielle d’autres qui pouvaient être représentés tous je le répète par un seul.
Mais la seconde observation pour être plus sérieux, c’est que rien et personne ne pourra diviser les populations qui vivent en bonne intelligence dans un petit pays appelé justement et à juste raison le Burkina Faso (du génie de Thomas Sankara) ; ce génie à su rassembler à travers le seul nom très évocateur au lieu de haute-volta qui n’est aucune représentation concrète du pays ; burkinabé convoque toutes les composantes de la société burkinabé ; que DIEU le garde et fasse que tout africain le comprenne, qu’il n’ y a pas d’ethnies supérieures à d’autres, mais tous nous sommes des frères pris du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest (de l’Afrique car je vais plus loin du clivage colonial) ; nous sommes africains et quand nous aurons compris cela et que nous allons adopter des attitudes qui le traduisent très fort, vous verrez que nos pires ennemis occidentaux vont frémir de peur (ils vont devenir tout blême ou encore rougir, ce que l’africain n’a jamais). Il demeure toujours noir de marbre.
Il n’est pas une seule personne bien qui n’apprécie pas l’organisation de la société Mossi ! !
mais sachez aussi que dans la diversité que DIEU a voulu, il a accordé aux autres groupes sociaux de modes d’organisation sociale qui leur convient et qui ne devrait pas souffrir de la moindre critique ! ! sauf les imbéciles d’occidentaux croient qu’ils sont en droit de porter des jugements de valeur sur ce que nous sommes ; mais ils sont en-dessous de toute société DITE HUMAINE quand des beaux mâles doivent s’unir avec de beaux mâles et vice-versa pour les femelles. D’où vous pouvez considérer que nous avons plus de leçons à leur donner qu’à en recevoir.
Bref vive l’Afrique plurielle et très riche du Zoulou au Sud au pays des pharaons ; du pays de la Téranga à l’Ouest à celui dit des Shebbabs en Djibouti dans la corne de cette Afrique plurielle avec toutes ces colories.
Apprenons simplement à accepter cette diversité qui n’est pas notre fait mais celui de BON DIEU qui seul sait que c’est bien comme cela.
Sachez par ailleurs que le monde UNIPOLAIRE, de la pensée unique, d’un seul ordre que les occidentaux croient imposer ne sera jamais.
Il faut tout simplement apprendre à aimer l’autre dans la plus grande différence qu’il présente avec toi et c’est si merveilleux.
Excusez monsieur Ouédraogo, car il est un penchant naturel de se voir au centre du monde ; cela est rendu par l’image qui dit que "chaque oiseau trouve son nid beau" ; c’est un péché mignon, mais il ne faut pas l’exacerber comme les occidentaux le font de présenter les autres comme des déchets de l’HUMANITE au point de créer les frustrations et les conflits chez ceux qu’ils qualifient d’extrémistes alors que leur attitude est pire que l’extrémisme qu’ils croient faire voir chez les autres.
L’africain noir (nègre si vous le voulez bien car il n’y a aucune insulte à y rechercher) est le plus tolérant vis-à-vis de l’autre, mais elle est finie cette ère où il se laisse taper dessus et se laisser traiter de tout sans rien dire ou simplement être sur la défensive.
L’ordre actuel nous impose de l’agressivité sur ceux qui nous prennent pour des ......faibles.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés