Accueil > ... > Forum 714087

Les héros de l’insurrection populaire : Touorizou Hervé Somé

17 janvier 2015, 15:10, par I.

1. « Moi-même je ne suis pas un fakir et j’aspire à être riche aussi » : Super !
La franchise, quand elle est dans le droit, énonce une vérité qui touche l’universalité, en ce sens que des personnes dotées de bon sens de par le monde, s’y reconnaîtront, même si c’est en partie. En tout cas, je ne dis pas que je suis doté de bon sens, mais je me retrouve beaucoup dans tes positions. Je partage totalement tes craintes sur le RSP, ce qui présage une certaine incertitude…
Le ton est plus tempéré par rapport à certaine interventions passées et même que certaines critiques apparaissent plutôt, contrairement à d’habitude, en creux (filigrane). Il ya aussi beaucoup de modestie et de rupture par rapport aux préjugés, révélant ici le sociologue : insurrection, révolution ou révolte, etc. C’est dire donc que quand TOUORIZOU gronde, c’est qu’il a de bonnes raison !
2. Au sujet de L’APORIE sur la société civile :
Ceux qui sont dans les organes de transition comme Gouvernement ou CNT ne peuvent objectivement plus agir sur la scène publique comme société civile –en raison de conflit d’intérêt-
Pour ces raisons, ils doivent être discrets dans l’action, et ne plus se comporter comme les chefs d’OSC avant la chute de Blaise. Le mieux qu’ils peuvent faire, c’est de rester en contact et en concertation avec la société civile « réelle » hors des instances du pouvoir (la base) pour agréger ses préoccupations et les défendre au sein du CNT, d’autant plus qu’ils y sont en son nom et son dotés surtout de compétences de ce ressort. Si la société civile restait dans sa vrai nature, je pense que la question des émoluments n’allait pas être traitée avec une telle opacité au CNT.
Vois-tu SOME, lors du débat télé dans la semaine sur le concept de « RUECRATIE », le Pr LOADA n’avait pas autre choix que de défendre par solidarité le Gouvernement en se focalisant surtout sur les aspects moraux, subjectifs et les principes de la charte qui sont le pardon, l’inclusion, la tolérance, la justice, etc. tout en reconnaissant ce que tu dis -, qui est que les manifestations font partie de la démocratie ; que le gouvernement démocratique doit être forcement à l’écoute du peuple. Au sujet de Dieguemdé, je ne sais pas si tu as suivi le débat, mais il semblait dire que les instances de justices existent dans un Etat de droit pour dire qui est coupable de crime ou non, qui est inculpé ou non, etc., etc.
Qu’est-ce que je fais ? Ai-je le droit de faire de tels observations avec un Maître de Conférence, aussi accessible soit-il, fussé-je sur le forum ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés