Accueil > ... > Forum 711299

Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

12 janvier 2015, 13:04, par wedaga

Je crois que le CNT se trompe d’objectif. Si on devait se fier à ses règles tordues d’enrichissement des individus sur le dos de la population, Blaise et sa suite seraient toujours au pouvoir. Percevoir de tels montants (même celui d’après réduction) serait trahir la lutte des patriotes et martyrs des 30 et 31 Octobre dernier. Nous voulons des gens serviables au nom de l’intérêt général. Les anciens textes qui régissent de la paie des députés doivent normalement disparaitre. Cela a été certes une insuffisance de la Charte qui ne s’est pas penchée sur les conditions de motivation de membres des nouveaux gouvernements et de l’Assemblée post crise. Normalement, toute personne qui s’engage dans le nouveau gouvernement et le CNT doit le faire dans l’esprit du sacrifice. Ceux qui sont déjà fonctionnaires doivent percevoir leur salaire sans création d’autre type de salaire. En plus, des indemnités spécifiques leur seront allouées en fonction des réalités en face. Pour ceux qui ne perçoivent rien, un salaire minimum leur est octroyé. Agir autrement, c’est dire à nos martyrs des 30 et 31 que leur sacrifice est "insensé". A la première proposition du Colonel ZIDA comme président de la transition, on a fait comprendre à la jeunesse ceci : "nous sommes tous des enfants de Thomas SANKARA......, de Norbert ZONGO". Je ne pense pas que Thomas SANKARA et Norbert ZONGO agiraient de la sorte de leur vivant.
Pour être plus concert, le net à recevoir du député ne doit pas excéder six cent milles (600 000) si vraiment les gens ne viennent pas au CNT pour autres raisons que de servir leur Nation. Sinon, imaginez combien touche en tant réel un Cadre Supérieur Burkinabè ! Pourquoi le député temporaire, pour des raisons de sauvegarde de la Nation doit dépasser ou toucher la barre de 1 million ? C’est inacceptable dans un Etat comme le notre, le plus pauvre de la Région, donc du monde. Notre seule richesse était notre dignité et si nous la perdons pour des questions financières, il ne nous restera plus rien. Et c’est là que nous serons très malheureux.
C’est déjà louable l’effort fait pour réduire les salaires à près de 900 000. Mais le mieux, c’est vraiment rester réaliste. Pas de salaire au delà de 600 000 si chaque député pense servir le Burkina Faso plutôt ses intérêts égoïstes. Nous interpellons le président du CNT dont nous connaissons les valeurs patriotes qu’il n’ a pas droit à perdre sa face dans ces 10 petits mois qu’il a devant lui. Il doit rester tel qu’on pense qu’il est et tel qu’il était !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés