Accueil > ... > Forum 646725

Proposition de loi modificative de l’article 37 : « Les députés de l’opposition doivent avoir le courage de démissionner de l’Assemblée nationale », dixit Tahirou Barry

11 septembre 2014, 08:12, par Ka

Oui ces députés du CDP a la tête Alain Yoda du groupe parlementaire, doivent démissionnés pour manipulation des députés minoritaire.
J’ai dit dans un de mes messages qu’il pleuve ou qu’il neige il y aura un sénat et une modification de l’article 37 en prenant l’exemple de l’entêtement de GBAGBO dont les meneurs du FPI avaient le peuple Ivoirien dans son étau, et qu’ils peuvent écraser a tout moment comme font les meneurs du CDP au peuple Burkinabé. Mais je rectifie tout ça après les démissions des trois anciens ténors du CDP qui sont SALIF, ROCH, SIMON, car je reprends les dires de Salif de 2004 qui disait qu’une troisième candidature de Blaise Compaoré a l’élection présidentiel sera une candidature anticonstitutionnel, et amoral. Une troisième candidature de Mr Blaise Compaoré même si l’article 37 est modifié, sera un consensus nationale contre la violation d’une véritable coutume constitutionnel éprouvée par trois régimes parlementaire : Cette présidence de fortune de Mr. blaise Compaoré après 2015 ira jusqu’à gêner tous les bailleurs de fond du monde entier, vu que le pouvoir sera fragile avec une opposition musclée en face, qui pourra a tout moment faire la différence avec le peuple assez d’un président qui a ouvert la corruption a ciel ouvert. Le pouvoir du président Blaise Compaoré, sera un pouvoir de tous les dangers pour tout bailleurs de fond qui veulent se tourner vers le Burkina Faso. Notre pays sera encore en retard de 21 ans en arrière, comme la petite copine d’un député disait à ses amis intimes du quartier, que le mandat du président redeviendra à 7 ans comme avant et renouvelable 3 fois.
Oui, l’article 49 dont les députés du CDP s’appuient pour demander le referendum et enterrer l’article 37 garant du peuple d’un président prédateur peut être acceptable par le président et son premier ministre s’ils sont aussi dans le noir comme Alain yoda et son groupe dur a cuir a l’assemblé nationale, mais voilà l’article 49 supposé avec d’autres chiffres facilement transformés volontairement par les juristes du CDP dans le temps, sont un grand écart et plus périlleux a la pensée théorique : car il s’agit tout simplement en pratique le conseil constitutionnel, que les députés récalcitrants renvoient de temps à temps leurs projets, croyants que leur fidèle représentant qui est le président , peut en tout impunité accepter tout ce qu’ils demandent. L’article 49 est au cœur du conseil constitutionnel, qui doit l’être à sa tête le président lui-même, le premier ministre, le président de l’assemblée nationale, ou 1/5 éme des députés : Tout ce monde reste le miroir et le répondant du pouvoir Blaise Compaoré, le président a l’heure actuel ne peut donner une suite favorable au projet soumis par les députés d’Alain Yoda, le conseil constitutionnel est au cœur de notre dispositif institutionnel, qui est le défendeur privilégié et vigilant des libertés fondamentales de tout le peuple Burkinabé, le conseil constitutionnel doit être neutre et humain, le président qui est le président de tout le peuple Burkinabé, et qui est Mr. Blaise Compaoré, ne peut se saisir de lui-même sur ce projet qui le concerne personnellement et le peuple qui l’oppose. L’opposition sait parfaitement que le président ne peut se saisir de lui-même dans ce projet bidon, tous les intellectuels hors circuits du groupe Yoda savent que passer outre des prescriptions de l’article 37, ou faire un referendum bidon sera un tripatouillage d’un article de loi. Surtout le président risque le désaveu populaire qui devrait le contraindre a démissionné. Ma conclusion est que le président Compaoré est très intelligent qu’on croit, sinon il ne mérite pas ses 27 ans de pouvoir, et il n’osera pas prendre une décision avant un vrais dialogue nationale, car le groupe Yoda s’en foute d’un dialogue, ils décident, et après, ils dialoguent ce qui ne pas de la bonne gouvernance, mais des barbares pour le peuple Burkinabé. Je demande aux internautes d’êtres des modérés car le président Blaise Compaoré qu’on dise de lui, sa sagesse dans ces dernières années mérite du respect, car il prendra la bonne décision qui va vers ce qui est mieux pour le peuple sur ce projet de loi, et non pour ce qui est mieux pour un représentant d’un groupe majoritaire à l’assemblée nationale. L’article 37 est le seule article de loi qui peut rendre demain la liberté de tous les Burkinabé de choisir leur représentant pour mieux gérer les affaires de l’état : refusons sa modification, même s’il faut mourir. Le peuple Burkinabé est très patient avec son président, car la patience est un chemin d’or.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés