Accueil > ... > Forum 607279

Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

19 mai 2014, 18:27, par BEYIPAPO

En voilà une expression qui semble en contradiction avec le tiercerisme de la doctrine de celui qui est plus proche des réalité africaine..."le referendum est un pêché mortel"...Dans la logique du tiercerisme, l’écho de la doctrine pouvait laisser entendre :"comme nous sommes en Afrique,et que la démocratie est la chose du peuple, l’intérêt supérieur est de défendre la volonté du peuple...sa position vis-à-vis de la question qui met la tension dans l’espace publique, crée la division dans les familles et entraine le Burkina sur les pas de la Côte d’Ivoire..." Mais à ma grande surprise, le chantre du tiercerisme a lancé le jugement extrême...Et fait couler aisément la logique selon laquelle, face aux enjeux de pouvoir, la raison parait...
On aurait même dans cette perspective entendre aussi le professeur dire :"l’organisation du referendum va paraître coûteux pour notre jeune démocratie, allons dans une concertation à l’assemblée pour faire passer cette révision et laissons le peuple s’organiser autour des projets de société des candidats au lieu de se tirer deux fois les poils du nez pour faire sortir un président...On économise une occasion de tension et l’argent rentre dans la poche du CENI pour 2015...et l’économie tiré bien sûr,réservé par exemple aux projets d’implantation des jeunes au sahel pour la production de la pomme de terre(c’est pas utopique)...Et c’est là qu’on attend le choix du peuple...Enfin ! Si de l’avis du Professeur BADO, le pêché vient du fait de l’idée de referendum, pour moi, il y a peut être un droit qui est occulté, le droit du peuple "africain" de faire son choix...et vivre africain, c’est rester dans les sillages de la démocratie à l’africaine, et cela n’est pas voir la démocratie au rabais, c’est souvent aux autres qui regardent aussi notre démocratie au prisme de l’occident qui doivent aussi changer des lentilles quand il le faut...j’affirme même que :"quand la démocratie va plus vite ou très lent que le peuple, les révolutions se mêlent à la course"...
Autre point de justice que je peux lever dans cet ordre : "les recommandations du collège des sages portent sur des sanctions qui s’imposent au régime" le régime s’étant "disloqué" entre temps et se retrouve en deux blocs,je pense ici aussi que c’est une sorte d’injustice fait à un homme et dirigée contre un homme.C’est pour moi l’occasion de voir plutôt les gens sur le terrain de 2015 que sur des débats stratégies qui élèvent des tensions...Dixit Appolinaire Wendgoudi BEYI
NB : Ne me prenez pas au mot mais à la justice des arguments.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés