Accueil > ... > Forum 585690

Discours sur la situation de la nation du Premier ministre Luc Adolphe TIAO du 3 avril 2014

4 avril 2014, 08:40, par Amira

M. Le Premier Ministre, ça va chez vous et j’en suis bien contente. Mais chez nous, ça ne va pas. Et pour cause, pas d’électricité pour travailler et satisfaire nos besoins quotidiens ; pas d’eau à la maison pour nos besoins d’assainissement, de boisson et d’hygiène ; pas de crèches publiques pour nos enfants afin de pouvoir nous consacrer à nos activités professionnelles ; pas de perspectives d’avenir dans un pays où tout est vicié ; pas de médecins pour traiter nos bobos ; des maisons trop chères pour nos bourses ; des écoles de plus en plus inaccessibles pour nos enfants, surtout à partir du secondaire ; des bus désuets et insuffisants pour le transport de nos enfants à l’école ; des hôpitaux qui somme toute, deviennent des mouroirs, etc. la liste est longue M. le 1er Ministre mais le plus désolant, c’est les ressources que nous pauvres artisans et travailleurs indépendants perdons chaque jour du fait des coupures d’électricité ; les offres auxquelles nous ne pouvons postuler faute d’électricité et d’Internet ; les clients que nous ne pouvons satisfaire faute d’électricité ... on a patienté et on patiente. Mais en attendant, qui couvre nos charges et s’occupe de nos familles pendant que nos activités tournent au ralenti !Est ce ça le Burkina émergent des uns et immergeant des autres ? Le discours est beau, mais la réalité l’est moins.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés