Accueil > ... > Forum 430225

Rapport sur le sénat, tirs à la présidence du Faso : Les réactions de Blaise Compaoré

3 septembre 2013, 08:12, par Triple X

Ceci n’est qu’une mise en scène pour endormir nos esprits, le temps de nous fourvoyer ce que Kossyam est en train de nous concocter pour faire avaler leur fameux SENAT. Rappelons-nous des faits passés pour comprendre. A chaque fois qu’on veut nous faire avaler le bébé à la place du placenta, on nous imagine un évènement qui impossible et inadmissible, nous retient et pendant ce temps, la couleuvre passe. Depuis l’histoire du Conseil, c’est toujours comme cela que les choses se font pour dire que de leur entendement "Ce qui s’est passé hier, se passera aujourd’hui". Alors qu’on cesse de nous baratiner les esprits. Qui connait comment la Sécurité est façonnée à Kossyam, qui connait et a entendu que ce TUINA après son attaque de la Banque se savait fortement "recherché" et qui plus est, avait réussi à quitter le pays, on ne saurait comprendre que : 1)-une seule personne puisse s’introduire dans cette "République au coeur d’une République", armé en plus d’une simple Kalachnikov (arme de poing), sans être décelé et liquidé. 2)-qu’il pense une seule fois, qu’il ose revenir dans cet enfer qu’il connait bien pour y avoir vécu et professé, pour se jeter dans la gueule du loup puisque, ancien du milieu, il sait comment on y traite les intrus, de surcroît vivement recherché comme lui Mieux, à en croire aux rumeurs de la rue, Gl. Sanogo (du Mali) aurait précédé IBK au BF. Et si oui que ce TUINA avait après sa fuite réussi à rentrer au Mali parce que sa mère y est native (presses de lundi), qui dit qu’il n’a pas été arrêté et livré au PF et son 1/2 Dieu en compensation de ce qui fut fait pour sauver ce Sanogo (à l’époque) du bourbier dans lequel il s’était empêtré. En clair, n’a-t-il pas fait partie des composantes des termes et conditions de remerciements et d’échange. (Sic) Sanogo et Tuina se connaissaient parfaitement pour avoir été camarades en Côte d’Ivoire quant, qui pour le compte du BF, qui pour le compte du Mali, ils ont tous les deux été "Rebelles aux cotés des Rebelles ivoiriens" pour attaquer la Côte d’Ivoire de Gbagbo (sources d’informations ivoiriennes). Que Kossyam et son environnement cesse de nous masturber les esprits. Si un militaire de moins ne dérange pas l’Armée nationale, un militaire de moins, surtout provenant de ceux qui constituent une "Armée dans une Armée", ne dérangerait aucunement nous autres qui n’avons de soucis que trouver à manger à notre fin. "Bass ned bangdo".

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés