Accueil > ... > Forum 345176

Chrisogone Zougmoré (MBDHP) : « Nous étions et restons fondamentalement opposés à toute forme d’intervention étrangère au Mali »

29 janvier 2013, 15:04, par Sidpawalemdé : désespérance africaine !

Je suis tout à fait déçu de cette organisation. Et voilà comment le MBDHP et Blaise en viennent à être solidaires pour laisser les maliens croupir dans leur malheur en prétextant de dialogue. Et en le faisant se rendent coupables et complices des exactions islamistes.
On a pendant longtemps laissé la Somalie à son triste sort et qu’a-t-on vu ? Il a fallu qu’une coalition africaine se mette en place pour déloger les chébab. Et la lutte continue à ce jour. Qu’est-ce que la Somalie n’a pas payé comme lourd tribut ?
Voilà le résultat quand on est arcbouté à défendre des idéologies plutôt que les droits humains. C’est simplement pathétique !
Imaginons les islamistes envahissant Bamako et la bataille de rue, la guerilla urbaine pour les en expulser et le nombre de morts que cela coûterait quelle que soit l’armée qui le ferait. Et on aurait dit que c’est parce que le Mali est pauvre qu’aucune puissance extérieure ne s’y intéresse...
Frères africains, la liberté et l’indépendance ne sont pas synonymes de fermer les yeux sur le malheur des autres. Si vous voulez être indépendants, arrêtez de faire la quête des partenaires techniques et financiers pour alimenter vos budgets en déficit permanent car ça commence par là. Que l’Afrique assume donc seule le financement de sa MISMA au lieu de tendre la main pour quémander des sous pour l’intervention au Mali. Quant au MBDHP, qu’il arrête de recevoir des financements extérieurs pour son fonctionnement et on verra bien combien de temps il va vivre.
Je trouve que les africains sont désespérants et désolants à mourir. Et pourtant j’ai été de vos luttes, de vos marches dans l’affaire Norbert Zongo comme dans bien d’autres, mais j’ignorais que vous en arriveriez là un jour. Et que n’avez-vous pas fait dans le cadre du Collectif pour que l’extérieur, la communauté internationale mette la pression sur Blaise. Aujourd’hui, vous et Blaise sont à mettre dans le même sac. On connait les limites du "dialoguisme". Que négocieriez-vous si Bobo, Fada ou Dori réclament par la voie de la violence armée une quelconque indépendance ou l’application de la charia ?
Il y a certainement nécessité d’un dialogue politique entre maliens, mais l’heure est à l’éradication pure et simple des kystes de l’islamisme et du séparatisme. Et tant mieux si la France le fait à la place de la CEDEAO et de l’Afrique qui sait plus organiser des rencontres de chefs d’Etats et de CEMA et s’offrir des perdiems que d’intervenir. On a vu cela en Côte d’Ivoire : des rencontres qui n’ont jamais permis le déploiement de l’ECOMOG. Le seul salut des ivoiriens fut l’ONUCI et la Force Licorne et c’est tant mieux.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés