Accueil > ... > Forum 250104

Du port du voile lors des concours (1)

23 mai 2012, 12:14, par Mohamed

Cher modérateur de LeFaso.net,

Je ne comprends pas pourquoi mon droit de réponse à la réaction ci-dessus (du pseudonyme article 37) n’est pas publié. Je ne vois pas en quoi est-ce qu’il est injurieux et je n’ose pas croire qu’il s’agit là d’une censure déguisée. Je vous renvoie pour la 4ème fois mon post en espérant que cette fois-ci sera la bonne. Merci de la publier :

Monsieur,

Votre réaction me fait énormément de peine et je m’en voudrais de ne pas y rebondir. En effet, à vous entendre, par le simple fait de porter le voile, la musulmane qui essaye de se conformer à sa religion n’a aucunement sa place dans l’administration publique. Ah bon ! A ce point ? Expliquez-moi, svp, pourquoi que la musulmane voilée, citoyenne au même titre que vous et moi, ne peut pas exercer qualitativement une profession d’enseignante, de soignante, etc. Pour ma part, je n’y vois aucune entrave.

Vous craignez que, en accordant aux musulmanes voilées le droit légitime de composer en vue de faire partie de l’administration publique, elles finissent par revendiquer un espace exclusivement réservé à elles. A mon sens, votre crainte vise surtout à susciter la panique et le rejet chez les non-musulmans en leur montrant qu’ils ont en face d’eux des êtres insociables ; ce qui est évidemment faux sauf si on se réfère à la propagande mensongère de certains médias. Les musulmans sont avant tout pour la préservation de la paix sociale.

Je reviens au début de votre propos, où vous dites une chose discutable : "Seulement je veux vous rappeler jusqu’à quel point de temps en temps vos coreligionnaires n’aiment pas se plier face aux lois de la république." Quelles sont les lois de la république auxquelles les musulmans burkinabé refusent de se soumettre ? Ça m’intéresse de le savoir car l’islam, à ce que je sache, n’invite pas au désordre. Le citoyen musulman sait que la loi est faite pour être appliquée et c’est d’ailleurs pour cela qu’il doit veiller à ce que chaque loi soit juste de sorte qu’il n’ait pas de problème à s’y soumettre. Interdire à la musulmane voilée d’accéder à l’administration publique (à qui elle paie des impôts...) serait par exemple une loi injustifiée et injuste.

Pour finir, vous dites : "L’administration n’a pas et n’aura jamais à recevoir les leçons d’un IMAM, et je veux que cela soit très clair.". Un burkinabé perd t-il sa nationalité en devenant imam, prêtre ou pasteur ? Si non, alors, convenez avec moi que, en tant que citoyen burkinabé, un imam peut bien (et doit) interpeller les représentants de l’administration sur ce qui ne va pas. Comme tout être humain peut se tromper, il serait indécent et dommage que le représentant de l’administration, que vous semblez être, refuse par principe la suggestion ou la critique parce que tout simplement ça viendrait d’un imam.

Je vous remercie.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés