Accueil > ... > Forum 204812

Arsène Bongnessan Yé, ministre chargé des Réformes politiques et institutionnelles et des relations avec le parlement : "Pourquoi avoir peur de l’arbitrage du peuple ? "

2 décembre 2011, 22:31, par Nakibeog-biiga

Seules les personnes de mauvaise foi croyaient à travers le CCRP, une volonté réelle de faire des réformes démocratiques dont le souci majeur est l’intérêt du peuple.
En s’entêtant, la tenue des débats a eu le mérite de leur enseigner de ne plus douter sur le fait qu’on ne les veut plus. De plus,
1- le simple fait qu’il n’y ait pas eu de consensus sur l’art.37 (en réalité, le fait que l’écrasante majorité ne veuille pas sa modification, prouve qu’on ne les veut plus. En effet, seuls les bonzes du CDP et leurs familles qui sont à la table du festin, sont pour). Et si on ne vous veut plus, cela veut dire que vous avez échoué en 24 ans. Et si vous êtes démocrates comme vous le prétendez, vous devriez en tirer les enseignements et partir. Dignité oblige ; si vous prenez la pub sur l’intégrité en ce moment pour vous-même.
2- Il a été dit que les points non consensuels resteraient en l’état. Persister veut dire que vous voulez l’unanimité ; ce qui est absurde car, même un référendum ne peut vous la procurer. Notez que ceux qui votent ne sont pas plus burkinabé que les autres (pensez à Tanja M.). Rappelez-vous aussi de la présidentielle. 1.8 millions d’inscrits sur 15 millions de burkinabés. Ce rapport indique déjà que c’est peine perdue. A supposer que votre référendum vous donne la même participation, diriez-vous que le peuple s’est exprimé ? C’est se chatouiller pour rire. Ne soyons pas absurdes. Evitez le gaspillage et faites à la limite voter l’assemblée nationale (les représentants du peuple). Vous verrez que même avec votre écrasante majorité, vous n’aurez pas l’unanimité.
En résumé, vos manœuvres ont échoué. Vous n’avez eu l’unanimité ni au CCRP, ni aux consultations régionales (pas même la majorité). Vous ne l’aurez pas aux assises nationales, ni à l’assemblée nationale, ni au référendum parce que simplement, l’évidence vous rattrapera toujours.

Nakibeog-biiga

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés