Accueil > ... > Forum 204684

Arsène Bongnessan Yé, ministre chargé des Réformes politiques et institutionnelles et des relations avec le parlement : "Pourquoi avoir peur de l’arbitrage du peuple ? "

2 décembre 2011, 13:50

M. Le ministre d’Etat,
Tous mes respects. J’interviens par rapport l’argument que vous prenez pour défendre le choix du nombre de 1500 participants. Vous parlez d’échantillon représentatif ? Faites attention !
Là c’est technique et non politique.
Petit cours(en français facile) :
- la grande taille n’implique pas la représentativité : en réalité, la représentativité n’a rien a voir avec la taille de l’échantillon. Exemple simple : vous avez une population donnée dont vous voulez un échantillon ( donc une représentation en miniature de la population mère.) Selon l’objectif majeur de l’étude, supposons que vous ayez trois catégories majeures d’individus : A, B, C. Si nous choisissons N individus, N aussi grand que possible en omettant d’inclure des individus de la catégorie "C"(exemple simplifié), l’échantillon est non représentatif. A la rigueur, votre propos peut être compris dans le sens que si l’on veut pouvoir prendre en compte tous les cas pertinents, il faut nécessairement augmenter le nombre d’individus. Mais entre nous, est ce qu’il y a, aux bas mots, plus 500 façons pertinentes de percevoir les reformes politiques dans ce pays ?
- La représentativité de l’échantillon est fortement discutable : en tous cas d’un point de vue statistique. Raisons : une partie importante de l’opposition et de la société civile ne participe pas et il est très peu probable qu’il y ait des structures participantes pouvant les remplacer valablement.
- la taille de l’échantillon intervient dans la précision des estimateurs. Dans le cas présent, je ne pense qu’il y ait lieu de faire après des inférences.
Mais si vous tenez à faire une analyse approfondie ( j’imagine que si vous invoquez l’argument de la représentativité ; pour vos besoins, il est impératif que cela soit le cas) sur les données recueillies après les rencontres ou sur les positions des uns et des autres, je vous file le tuyau : vous pouvez enregistrer toutes les discussions que vous allez transcrire et prenez toutes les déclarations/interviews dans la presse.. Apres vous faites une analyse de contenu par les techniques du textmining.
M. le ministre d’Etat, vous n’êtes pas le seul à faire cette confusion.
Juste une modeste contribution.
Cordialement !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés