Accueil > ... > Forum 81770

Pourparlers interguinéens : Le Facilitateur a-t-il choisi son camp ?

14 novembre 2009, 14:06, par BOYARM FELIX dit Guy Mollet

Je respecte le point de vue de notre frère Hamidou OUEDRAOGO cela ne m’empêche pas de donner mon point de vue.
Pour ma part, je ne crois pas que le facilitateur à travers ses mots penche vers la candidature de DADIS. Je crois plûtot que si l’on dit que la paix ne peut se faire qu’avec la volonté des Guinéens, il faut bien que ceux ci se parlent. De ce fait on ne peut pas exclure ceux qui actuellement ont la réalité du pouvoir c’est à dire l’armée. Le facilitateur sait mieux que quiconque que l’on ne peut pas être médiateur et choisir un camp.Je crois de préférence que le facilitateur préfère utiliser le langage de la vérité, on ne peut pas aider à résoudre le problème des Guinéens sans tenir compte des réaliés. Quelles sont ces réalités :
1) Pour négocier il faut deux parties ici il s’agit des deux qui ont été reçus et qui ont fait des propositions au facilitateur. C(est partir de cela que le facilitateur va entrer en action après avoir paufiné le dossier.

2)La question de candidature de DADIS n’étant pas un tabou, elle sera abordé au moment des négociations. Peut être que pour l’intérêt supérieur de la Guinée il serait bon de faire un audit de la gestion du pays par ceux qui ont aidé LANSANA CONTE à brader les richesses du pays. C’est à la suite de cela que l’on saura qui a fait quoi et qui est vraiment patriote.
Personnellement si j’avais un conseil a donné à DADIS, je lui aurait dit de ne pas se porter candidat, car, il a montré au début qu’il est venu assainir les affaires de l’Etat, qu’il parte la tête haute. Il n’appartient pas au facilitateur de dire qui peut être candidat ou non, ce n’est pas son rôle en réalité ce n’est pas le rôle de certains intervenants qui ne faont que compliquer la tache du facilitateur en qui nous devons faire confiance. Il n’a aucun intérêt à donner un coup de pouce à une des parties.
Notre souhait serait que les deux camps tpùbent d’accord pour confier la transition à un organe crédible capable d’organiser des élections propres.
Si par hasard on décidait de mettre en place avec les politiciens seulement comme le souhaitent les opposants, tout le monde sait que ça réussira pas puis que chacun sera préoccupé par son ambition au lieu d’agir objectivement. Nous n’en sommes pas encore là c’est un simple souhait d’un citoyen africain qui souhaite que la Guinée se lève pour occuper dans le concert des nations africaines la place qu’elle mérite en raison de la richesse de son sol et de son sous sol.
Signé : Boyarm Idrissou Félix
Secteur 8 Ouaga mail felix_boyarm

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés