Accueil > ... > Forum 81635

Blaise Compaoré aux Guinéens : « La paix ne peut se faire dans l’exclusion »

12 novembre 2009, 19:30, par BOYARM FELIX dit Guy Mollet

jE SUIS HEUREUX DE POUVOIR DIRE MON MOT EN Commencçant par dire que le Président Blaise COMPAORE a dit quelque chose de très important. La paix ne peut pas se construire dans l’exclusion.
Il est vrai qu’il y a eu malheureusement des tueries au stade le 28 septembre 2009, des innocents sont morts, c’est dommage. Ce qui est sûr les dirigeants Guinéens ne peuvent pas dire qu’il n’endossent aucune responsabilité, mais ce serait curieux que ceux qui ont fait marcher cette foule pensent qu’ils n’ont aucune responsabilité. C’est bien eu x qui ont outrepassé l’interdiction pour braver des militaires armés que leur chef dit ne pas pouvoir controler. Pourquoi n’avoir pas attendu un seul jour c’est à dire le 29 septembre pour faire la manifestation. Pourquoi avoir choisi un stade quand on ne controle rien dans le domaine de la sécurité. Tsous ceux qui ont poussé les gens à se rendre à ce stade ont leur part de responsabilité. Ccertains ont même été blessés, mais aucun d’entre eux n’a perdu son fils, Dieu merci mais il faut éviter à l’avenir d’envoyer à l’abattoir les fils d’autrui.
Le dernier point que j’aborde c’est le fait que les gens font des déclarations incendiaires au moment où l’on prépare la médiation. Il serait à mon avis utopique de croire que l’on peut décidé du sort de CNDD sans négocier avec les militaires. Ce sont eux qui détiennent le pouvoir en ce moment et non les gens de l’opposition. Il faut absolument que tout le monde comprenne qu’on doit négocier avec les militaires qui sont au pouvoir pour rechercher une véritable paix.
La candidature de DADIS ne doit pas être un prétexete pour détruire la Guinée surtout que nous n’en sommes même pas là.
Les politiciens sont allés trop vite en besogne.
Parmi les politiciens qui veulent le pouvoir en dehors de KONDE et peut être de KOUYATE, tous les autres font partie de ceux qui ont mis à genou l’économie de la Guinée, ils doivent rendre compte avant de vouloir reprendre le pouvoir.
Tout cela est regrettable, notre souhait à nous est que l’on laisse travailler le facilitateur qui malgré les difficultés accepte de se sacrifier.
Actuellement la parole est à lui , que les autres bouches sachent parler ou alors qu’elles se taisent.
La Guinée a trop souffert, et les Guinéens ont droit à la joie de vivre dans la pais la tranquillité et le respect de la dignité humaine.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés