Accueil > ... > Forum 846083

Réaction aux propos de Salif Diallo "nous avons dîné à la table du diable..."

3 novembre 2015, 16:35, par Amsétou Kaboré

« Chaque peuple n’a que le peuple qu’il mérite » dit-on. Peuple du Burkina Faso, sachons choisir nos dirigeants à l’image de notre intégrité.
Dans les temps de la toute puissance du régime Compaoré, un homme faisait sa force. Il se nomme Salif Diallo. Il a rependu « la bonne nouvelle » du CDP jusque dans le moindre hameau de culture ; entendez par « bonne nouvelle » la bêtise selon laquelle Blaise Compaoré est le seul, parmi 18 millions d’âmes à pouvoir diriger ce pays qu’il a lui-même fait sombrer. La politisation ou plutôt l’hyper politisation (et c’est un euphémisme) est l’œuvre de cet homme, le faiseur de roi. Serait-ce un messie ou le retour de Machiavel parmi les vivants ? Ce n’est certainement pas un messie ! Il est à la base des dérives de l’ancien système. Il n’a pas fait que « diner à la table du diable », il était son « gri-gri », il agissait pour lui quand son empathie l’empêchait de poser certains actes. Pendant tout ce temps, Blaise Compaoré, c’était Salif Diallo. En Afrique, on dit que la sorcière peut oublier l’enfant qu’elle a mangé mais la mère de la victime n’oublie jamais. Certaines personnes semblent pourtant se complaire dans une mare de sottise déguisée par une grossière et mortelle amnésie coupable. Mais non ! Moi j’ai la mémoire fraiche, je ne suis pas victime de cette crise d’Alzheimer contagieuse par la transmission de billets… Savez-vous comment je conçois ces élections présidentielles ? Salif Diallo conduit son poulain à la course et mise une somme colossale sur ce cheval… Le principal atout de ce cheval est qu’il est manipulable à souhait, malléable donc utilisable…
Le grand scientifique Albert Einstein disait ceci : « on ne règle pas les problèmes avec ceux qui les ont créés ». Sachons trouver ceux qui nous aiderons à régler nos problèmes. De plus, après le choix du président il y a les occupants de la nouvelle assemblée nationale à installer. Il est évident qu’étant sur les listes des législatives, l’objectif est de diriger aussi bien l’exécutif grâce à son "coup sûr" que le législatif. Selon le penseur Montesquieu « si le législateur est l’exécuteur, rien ne l’empêche de se corrompre en mettant en œuvre des lois qui lui sont favorables ». Moi j’ajouterai à cette pensée, que si en plus, il est détient le pouvoir judiciaire, le peuple fera face à un ennemi féroce.
J’en appelle donc à la responsabilité de chaque Burkinabè, de chaque électeur. Le vote est ici la seule arme dont nous disposons.
-  Ce ne sont pas les propos de celui qui avoue avoir « diné à la table du diable », sans nous donner les raisons de cette invitation et le menu, qui doivent décider pour nous : les politiciens souillés qui tentent de se « revirginiser » !! A BAS !!
-  Ce n’est pas l’influence malsaine des démons déguisés en ange qui doit décider pour nous : les loups qui broutent pour cacher leurs crocs !! A BAS !!
Seul notre bon sens doit nous guider dans ce choix. Aujourd’hui nous voilà face à notre destin. Demain, nos enfants nous demanderont des comptes. Evitons la honte d’avoir à baisser la tête quand ils nous dirons « Comment avez-vous pu commettre une si grossière erreur ? » Sauvons notre dignité et maintenant le cap, ayons le courage de poser des actes qui nous rendront fiers de notre histoire que nous avons pris la décision d’écrire.
Fier peuple, vaillants résistants aux oppresseurs, de tout temps ta dignité et ton intégrité ressort à travers les lignes de ton histoire. Peuple debout pour un soulèvement populaire, peuple révolutionnaire pour un développement fulgurant, peuple insurgé pour sa libération ! L’instant est décisif, le moment est crucial, la bonne décision est capitale !
La Patrie ou la mort, nous vaincrons !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés