Accueil > ... > Forum 704054

Ecrivez-nousLe Président de l’Union pour le Progrès et le Changement Rencontre (UPC), Zéphirin DIABRE rencontre ses militants et sympathisants à Dakar, au Sénégal.

23 décembre 2014, 09:30, par Zongo Moussa

Le Président de l’Union pour le Progrès et le Changement Rencontre (UPC), Zéphirin DIABRE rencontre ses militants et sympathisants à Dakar, au Sénégal.

L’ex-chef de fil de l’opposition Burkinabè, le Président de l’Union Pour le Progrès et le Changement a rencontré ses militants et sympathisants au Sénégal, lors de son séjour pour la première édition du Forum international de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique qui a ouvert ses portes le Lundi 15 Décembre, dans la capitale sénégalaise. Ils étaient nombreux, étudiants et travailleurs Burkinabè vivant au Sénégal, venus rencontrer le Président de l’UPC, Zéphirin DIABRE dès sa sortie à la fin dudit forum, à l’hôtel King Fahd Palace situé aux Almadies.
C’est dans la nuit du mardi 16 décembre aux environs de 20h45mn que la rencontre va débuter dans la salle de conférence le Flamboyant dudit Hôtel en marge du forum. Pour commencer l’ex-chef de fil de l’opposition Burkinabè a ténu d’abord à remercier ces hommes et femmes qui ont bravés le froid pour venir lui témoigner leur affection et leur engagement à le soutenir.
La rencontre a commencé par les mots de bienvenue du Correspondant de l’Union pour le Progrès et le Changement au Sénégal, en la personne de Monsieur Jean Louis SERMÉ. Par la suite, il a tenu à remercier et féliciter les uns et les autres pour leur mobilisation effective autour du premier responsable du parti, Zéphirin DIABRE qu’il n’a pas manqué de féliciter pour son engagement patriotique auprès du peuple et de la jeunesse burkinabè lors de l’insurrection du 30 Octobre 2014 qui a conduit au départ de Blaise Compaoré. Il a terminé par une présentation des activités en cours dans le cadre du rassemblement des militants et sympathisants pour renforcer les acquis du peuple à travers l’union pour le progrès et le changement.
Le président Zéphirin s’est dit content de pouvoir retrouver ses concitoyens et concitoyennes vivant au Sénégal, tout en les remerciant de l’accueil chaleureux dont ils ont fait montre en se mobilisant pour le rencontrer en marge de ce sommet sur la paix dans et la sécurité en Afrique au KFP hôtel.
Il a fait l’économie des faits et événements qui ont prévalu à cette date historique qu’a connu notre chère patrie fin Octobre passé et décliné un peu le rôle jouer par l’opposition dans la mise en place du gouvernement de transition. Il a par ailleurs rappelé que l’aboutissement des événements de cette date historique est à l’honneur de tous les fils et filles du pays et ne devait pas faire l’objet d’une quelconque fierté d’aucun parti politique ou organisations.
La création de l’UPC en 2010, a donné un nouveau souffle à l’opposition politique burkinabé et son fer de lance qui est le changement dans l’union des forces surtout avec la jeunesse se voit aujourd’hui plus que jamais en marche vu les événements récents qui ont prouvé que cette jeunesse avait besoin de ce changement. Il n’est pas passé par mille chemin pour dire à quel point notre pays a besoin de se bâtir son émergence en se basant sur notre socle de valeurs d’intégrité, d’humilité et de sobriété et tout cela passe dit il par la cellule familiale.
Le président de l’UPC a accordé aux militants et sympathisants un temps pour des interventions. Dans l’ensemble, les intervenants ont ténu encore à féliciter le président Zéphirin et à l’encourager à travailler davantage pendant la période transitoire avec le peuple pour le changement tant voulu. Cette rencontre a été également le lieu pour évoquer la question de la prise en compte des voix des burkinabè de l’extérieur dans le futur scrutin présidentiel de novembre 2015. A ce sujet, il a tenu à souligner la ferme volonté de l’UPC pour que cela soit une réalité même si dit il reste des détails à aplanir sur la liste électorale par la commission nationale électorale indépendante CENI qui d’ailleurs s’attèle.
De la situation nationale actuelle avec les autorités de la transition, Zéphirin rassure par ces propos : "ceux qui pensent qu’ils sont affilié à l’ancien régime, pour l’instant il pose des actes qui ne correspond à de la complaisance envers leur prédécesseur. Mais nous restons vigilant afin que la transition aboutisse sur l’objectif principal qui lui est assigné".
En réponse aux questions, le Camarade DIABRE a relevé, entre autres, que sa démission du poste de Chef de File de l’Opposition Politique, est d’ordre juridique en ce sens que le CFOP est une institution créée par l’Assemblée Nationale et juridiquement liées à elle. L’Assemblée Nationale ayant été dissoute, il allait de soi que le CFOP ne pouvait plus exister juridiquement.
Le représentant de l’UPC Sénégal à rappeler à ses membres et sympathisants que la marche vers progrès et le changement était en marche et passe par la contribution et l’effort de tous avant de clôturer la rencontre et d’inviter les uns et les autres à se mobiliser davantage pour les rendez vous à venir.
Vive le peuple burkinabé !!!
Vive la jeunesse burkinabé !!!
Vive l’union pour le progrès et le changement !!!
Dieu bénisse le Burkina Faso.
Pour les militants et sympathisants du parti UPC au Sénégal

Le Correspondant Adjoint de l’UPC au Sénégal
Monsieur Moussa ZONGO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés