Accueil > ... > Forum 683274

Militaire dans la transition

15 novembre 2014, 21:09, par OUEDRAOGO

Contre une usurpation de la révolution du 30 octobre
Le peuple s’est révolté et à chasser Blaise Compaoré du pouvoir, l’armée n’a aucun mérite sauf qu’elle à endiguer un temps soit peu le chaos qui prévalait après la fuite du tripatouilleur.
Donc elle n’a rien à dicter aux forces vives du Faso, à partir du moment ou la société civile, les religieux et l’opposition ce sont mis d’accord, l’armée doit remettre le pouvoir sans autre forme de procès.
A la lecture de la charte de transition je veux par cette présente m’insurger contre l’envahissement des militaires dans les organes de la transition. Les militaires ont pour vocation la défense et la sécurité territorial, l’armée n’est pas indiqué pour légiférer, dans aucun pays démocratique du monde les militaires votent la loi.
Je pense que c’est une grave erreur de donner 25 places aux militaires dans le Conseil National de Transition(CNT), non seulement le nombre est exorbitant car ses militaires n’ont pas fait un coup au président Compaoré mais c’est le peuple qui c’est insurgé, donc ils n’ont aucun mérite et en plus l’armée ne peut être législateur. Attention chers compatriotes, l’armée aime le pouvoir et est prète à s’y accrocher, autant nous ne devons pas les exclure autant ils doivent comprendre que le pouvoir est aux civils.
J’ai comme l’impression que nous avons eu peur des militaires pour leur faire la part belle dans la transition alors qu’ils doivent laisser le pouvoir aux civils et se mettre à leur service conformément à leurs prérogatives.
C’est pour ces raisons que nous invitons l’ambassadeur des USA qui mérite notre confiance et la communauté internationale à continuer à soutenir le peuple Burkinabè dans sa quête d’une vraie démocratie.
Nous invitons la société civile et les parties membres de l’opposition (CFOP) à rester vigilant pour que notre révolution ne soit pas dévoyer, il reste entendu qu’aucun militaire ne doit diriger un organe de la transition, nous nous opposeront aussi à une quelconque nomination d’un militaire à la primature (nous n’accepterons pas un militaire comme Premier Ministre).
Pour que le Burkina Faso redevienne un pays intègre et digne comme le voulait Thomas SANKARA, pour une transition vers une vraie et durable démocratie il faut que toute les entités jouent leur rôle, les civils pour gestion des affaires et les militaires en caserne pour la protection de la patrie.
Depuis 1966 les militaires sont aux devant au Burkina, il est temps qu’ils occupent maintenant de leur fonction régalienne pour la prospérité de notre pays.
L’ambassadeur des Etats Unis la si bien compris et nous souhaitons que cela soit valable pour les Français et tout le reste de la communauté internationale pour un Burkina Prospère.
Joseph OUEDRAOGO
Dirigeant Association Consommateurs
Sympathisant Balai Citoyen
Phone (00226)70 25 08 81

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés