Accueil > ... > Forum 59122

Gouvernement / SYNADEC : La revalorisation du statut de l’enseignant sur la table des négociations

17 février 2009, 15:54, par enseignant-chercheur à l’université

Comment peut-on vouloir être loué après avoir simplement payé une dette ? c’est le monde à l’envers ... Le gouvernement devrait promettre qu’une telle chose ne se reproduirait plus au lieu de se jeter des lauriers et des étoiles sur la tête ... quand un syndicat réussit par le sens de sa lutte à forcer un gouvernement à s’acquitter de ses dettes ... il peut en être félicité ... mais je dois rappeler que le sens de notre lutte, c’est pas pour qu’on nous rembourse seulement ce qu’on doit mais qu’on soit enfin correct avec nous et qu’on ne nous prenne pas pour des pigeons ...dont on peut se jouer ... avec la phraséologie politique de l’attentisme ... on va faire, on faire, on voulait faire, on a toujours voulu faire .... on a plan décennal qui nous permet de dormir jusqu’en 2014 pour envisager la nécessité d’un processus de revalorisation ... et on s’adresse aux cerveaux de la nation ... en croyant qu’ils ne comprennent pas les stratégies d’endormissement ... vous trouvez normal que des enseignants du supérieur dans un pays civilisé ressemblent plus à des garibous qu’à des députés, c’est à dire, des gens commis à une tâche noble et populaire ? L’enseignement supérieur dans un pays est une affaire si sérieuse qu’elle ne peut être laissée aux seuls mains des politiciens ... c’est aussi qune question de survie nationale ... et le projet d’une société d’espérance n’a de sens qu’en prenant en charge cette aspect des choses. Merci au chef de l’Etat de ne pas tarder à prendre lui-même cette affaire au sérieux.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés