Accueil > ... > Forum 2341078

Coup d’État du 15 octobre 1987 : Quand la venue du Pape Jean-Paul II au Burkina sauve la vie du détenu Tibo Ouédraogo

3 décembre 2021, 02:34, par Mechtilde Guirma

Kaï, kato étirev, Wend na niing yamb barka. Yamb né professeur Théophile Balima iifaan.

Le professeur Balima nous a révélé la prophétie de son roi d’oncle de Tenkodogo. Dans la même volée, je me rappelle que le successeur de ce dernier, avant de s’envoler pour l’Inde et pour son opération, avait confié à quelqu’un (qui l’a rapporté sur lefaso.net), que le Burkina va connaître un nombre impressionnant de morts de chefs traditionnels et coutumiers (malheureusement lui-même n’est plus revenu vivant). Peu également avant de s’envoler, il est venu avec ses pairs du Boussouma, du Yadtenga, et les rois et chefs des autres provinces. Ils sont partis trouver Rock et son cabinet, et lui demander à ce que le pouvoir ne puisse plus se mêler de la nomination des chefs et coutumiers car, avait-il dit en prenant la parole au nom de ses pairs, c’est un domaine qui leur est propre.

En clair pour moi c’était une sollicitation d’un statut, de sorte qu’ils puissent rester en dehors des partis politiques et de leurs intrigues afin de pouvoir exercer de plein-droit leur rôle prophétique dans la gestion des affaires tant publiques que politiques.

C’est pourquoi et je le répète, il y a une mauvaise méconnaissance du concept de la laïcité qui ne veut pas dire antireligieux. Je me rappelle qu’à l’époque du Cardinal Paul Zoungrana, la lettre pastorale de la Conférence Épiscopale Burkina-Niger qu’il avait fait proclamer disait ceci à propos de la laïcité de l’Église :

« La véritable laïcité, c’est celle qui respecte la religion des autres ».

C’est pourquoi l’Église d’Afrique et particulièrement celle du Burkina ont beaucoup travaillé sur la question de l’inculturation et du dialogue inter-religieux. Certes les choses traînent un peu avec ce procès de Sankara qui semble prendre tout son temps, comme pour permettre à ceux qui sont contre de gagner du temps. Mais chers compatriotes ne vous en faites pas. Les religieux, coutumiers et traditionnels, sont en train de pavoiser en silence la voie de la vraie démocratie dans notre pays et dans une lumière éclatante qui surprendra le monde, car pour eux et peut-être nous aussi, ce qui semble impossible pour les hommes, ne l’est pas pour Dieu.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés