Accueil > ... > Forum 2340521

Procès Thomas Sankara et douze autres : Me Hervé Kam promet de dénoncer les faux témoignages

2 décembre 2021, 21:05, par Etirev

La plupart des témoins ont confirmé la thèse selon laquelle il y avait une mésentente profonde entre le camp de Sankara et celui de Blaise. C’est pour cette raison que la FIMATS avait été créée. La création du FIMATS contre l’avis des acteurs principaux du CNR donnait lieu à deux groupes armées qui devaient se regarder comme chien et chat et qui répondraient aux autres de deux sujets majeurs de la RDP.
On pourrait dire sans trop se tromper qu’il y a eu planification des deux côtes et que c’est la peur de l’inconnu qui a forcé un groupe à agir, par peur, par manque de confiance, etc.. Comme l’a dit un témoin, le président aurait dit que c’était trop tard pour corriger la mésentente, les carottes étaient donc cuites et des décisions étaient prises par les protagonistes.
On peut dire qu’il s’agit d’un coup d’état a cause du changement de président. Mais le 15 Octobre n’était pas un coup d’état standard car il s’agissait simplement d’un événement né de la divergence d’opinions entre des révolutionnaires, armées et qui avaient déjà ensemble ôté la vie à d’autres militaires (Mai 84). On ne saurait jamais les intentions de la partie qui a perdu car les vrais acteurs encore en vie préfèrent se taire (e.g ; Nongma Ernest O).
Le grand problème que notre pays a présentement est de trouver une solution pour se départir de cette situation. Ce jugement au lieu d’apporter de la lumière pourrait créer plus de défis pour le peuple du Burkina.
Est-ce que les juges auront le courage de dire la loi sans crainte de la vindicte populaire qui attend un verdict déjà conçu dans l’esprit de la jeunesse ? Cette jeunesse, flattée par ses succès à travers les marches populaires et populistes pourra-t-elle accepter un jugement qui n’est pas ce qu’elle attend ?
Est-ce que justice pourra apporter de la lumière sur ce qui s’est passé dans le sens de la loi dans un pays où l’anarchie règne ?

J’ai beaucoup peur pour mon pays et comprends maintenant pourquoi dans certains pays certains dossiers sont verrouillés pour 100 ans. Il y a un grand risque de division profonde et irréversible de la société et pourtant Blaise et Sankara ne sont que des passagers éphémères de notre histoire.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés