Accueil > ... > Forum 2318157

Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Les agents de renseignements traités de « Mounafica »

23 novembre 2021, 13:55, par Ka

Apres le passage de Gilbert Diendéré avec ses contradictions pour sauver sa peau, voilà que le deuxième homme au centre de l’Iceberg de ce massacre gratuit du 15 Octobre 1987 qui nie tout en bloc, pourtant il est la clé centrale de ce qui s’est passé. Le refus de de Jean pierre Palm d’assumer ses actes est un crime contre la justice. Si c’était une seule personne qui lui a vu avec un blanc à la salle d’écoute, on peut se douter, mais voilà que d’autres personnes confirment l’avoir vu avec l’Européen surtout disant que le responsable des écoutes est très dangereux : Surtout que tous les torturés citent que ce son nom.

Que Mr. Jean P. Palm cesse de prendre les juges militaires et les Burkinabé pour des idiots et des aveugles... Le jour et la nuit ne sont pas à comparer. Il en est de même entre un diable comme lui et l’ange. Après avoir bénéficié des faveurs avec le drame du 15 Octobre 1987, et associé au pillage et tueries dans l’injustice de son propre pays pour s’enrichir, on veut maintenant se faire passer pour quelqu’un qui n’a rien fait et rester blanc comme neige. C’est de la manipulation, tout simplement ! Le pyromane d’hier qui se prétend aujourd’hui pompier, tout en refusant d’assumer ses actes.
Presque personne n’est assez pur de péchés pour ne pas mériter un châtiment.( Victor Hugo). Monsieur Jean p. Palm, celui qui commet un crime va le payer. Notre Dieu est juste et fidèle, il est prêt à pardonner celui qui se repend. On sait qu’un soldat comme toi n’a pas de décision à prendre, tu étais un individu qui exécute les ordres de ses supérieurs hiérarchiques pourquoi ne pas les dénoncé et dire la vérité ? Quoi que tu utilises comme mensonges, les juges vont élucider les choses et dire le droit : Car, nul n’a le droit de tuer son prochain pour quelques causes que ce soit, surtout pas pour le pouvoir. Le 15 Octobre 1987, vous aviez utilisé les mêmes procédures et méthodes que les terroristes Djihadistes pour massacrer Thomas Sankara et ses compagnons, et nul n’a le droit de monter de tel scenario et tuer ses semblables pour le pouvoir. Les autres qu’il a tués ont également le même droit à la vie que lui.

Conclusion : Malheureusement pour tous ceux qui mentent pour sauver leur peau, leur canari est cassé, et impossible de le reconstituer en l’erat. Vous êtes condamné a payer. Enfin les cris des morts sont entendus par Dieu. Il vaut mieux n’être pas avoir à subir le courroux de Dieu. Il est donc temps d’arrêter de menteur et de payer cette lourde dette. Vous aviez eu 27 ans de jouissance et d’honneur, vous aurez les années pour payer vos actes. Le prix du sang se paie tôt ou tard sur terre avant le séjour final. C’est une loi divine. Personne ne peut y déroger. Comme on dit la fin d’une chose vaut mieux que son début.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés