Accueil > ... > Forum 2241182

Nouveau Sommet Afrique-France de Montpellier : 13 propositions pour refonder les relations entre la France et l’Afrique

9 octobre, 13:46, par Sidpawalemde Sebgo

Hum.. Affligeant !

C’est donc dire que les africains eux mêmes ont tellement intégré la françafrique qu’ils ne sont plus capables d’être objectifs dans leur raisonnements, même pour un supposé grand intellectuel comme Achille MBembé ?

Rappelons quand même quelques évidences "perdues" :

1°) Ce n’est pas à la France ni au président français d’accompagner les jeunes africains vers l’emploi. Il n’a pas encore fini d’accompagner les français, vieux et jeunes vers un emploi. C’est le rôle de nos dirigeants, et ils ont fait campagne et été élus pour ça.

Tous les accompagnements en formation des soit disant partenaires ne sont pas de la générosité mais ont deux objectifs pratiques :

Le premier de retenir et utiliser à moindre frais nos meilleurs éléments, formés par nos maigres moyens le long de leur vie mais récupérés après quelques années de fin de formation en occident.

Le second est de maintenir le cordon ombilical avec ceux qui rentrent, formés pour et avec les outils du "partenaire" et qui donc toute leur carrière se référeront à l’expertise, aux produits et outils venant de là bas qu’ils connaissent, garantissant leurs marchés. Si Assimi Goita achète du matériel russe pour le Mali, c’est en grande partie parce qu’il a été formé en Russie !

2°) Le second point honteux dans ces propositions est le fait de "demander" (qui demande ?) à la France de "faire entendre" la voix des africains concernant le climat et la biodiversité. Pourquoi ce serait à la France, plus petite que le Congo, aux enjeux climatiques très éloignés des nôtres, de parler en notre nom ?
La France a des excès d’énergie qu’elle veut vendre à ses voisins, nous nous n’arrivons pas à satisfaire ne serait-ce que la moitié de la demande.
Les occidentaux veulent protéger, élever en captivité et réintroduire dans la nature des espèces devenues rares, alors que chez nous l’espèce en voie de disparition, c’est l’homme.
La France veut faire admettre l’énergie nucléaire comme "énergie verte", est-ce cela notre problème principal ?

En réalité, il s’agit une fois de plus de "donner" nos voix à la France, afin qu’elle ne pèse plus une seule voix mais une vingtaine dans les négociations sur le climat. Et il est évident que c’est pour faire avancer son agenda à elle, et pas les nôtres !

Je m’arrête là mais plusieurs autres points relèvent plus de la politique africaine de la France afin de sauvegarder son pré-carré que d’un consensus franco-africain.sur un partenariat gagnant-gagnant.

C’est dommage, mais il faudrait aussi se demander si M. Mbembé n’a pas livré exactement ce qu’on lui a commandé ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés