Accueil > ... > Forum 2211531

Guinée : La CEDEAO donne six mois aux putschistes pour rétablir l’ordre constitutionnel

17 septembre, 11:35, par Sidpawalemde Sebgo

Ahi ? Mais alors recommandez aussi que ce soit appliqué au Tchad, pour être un peu moins ridicules ?

Des plaisantins ! Même sans coup d’état, ces messieurs passent le temps à reporter les élections chez eux : Listes électorales jamais à jour, administration électorale jamais prête à temps, financement jamais bouclé, etc...

Mais ils voudraient que les Guinéens, en six mois fassent :

1°) Leur dialogue national de refondation ;
2°) L’installation du gouvernement de transition et de l’assemblée de transition ;
3°) La réforme minimale de leur justice et de leur armée ;
4°) La réforme de leur administration électorale ;
5°) La relecture du code électoral et de la constitution ;
6°) Le référendum constitutionnel ;
7°) Les élections législatives et présidentielles.

Sachant qu’eux même ne le peuvent pas, il faut donc interpréter ces injonctions comme "Libérez Alpha Condé et rendez-lui SON pouvoir" !

A force de bien montrer que ce "machin" n’est qu’un syndicat de chefs d’états qui se soutiennent entre eux, même et surtout quand ils sont des calamités pour leurs peuples, ils vont finir par nous casser l’outil CEDEAO.

Attention ! Une union économique régionale n’a pas vocation à mettre les peuples sous tutelle, encore moins à leur imposer leurs priorités ou leurs dirigeants. De sinistre mémoire, Mamadou Youssoufou ne prétendait-il pas désigner lui-même le président de la transition malienne parce que présidant la CEDEAO ? Et ne voilà-t-il pas que des gens veulent interdire aux Guinéens de toiletter leur constitution et jeter les bases d’une refondation avant de remettre le pays aux mains des mêmes politiciens "civils" qui la malmènent depuis des décennies ? Est-ce de la folie ?

Et si on utilise à mauvais escient les armes de la fermetures des frontières ou de la BCEAO, le commerce ne sera plus communautaire et la monnaie commune sera du passé ! Tout le monde prendra ses précautions pour ne plus dépendre autant du bon vouloir de dictateurs étrangers en cas de crise !

Tout ce que les dirigeants de la CEDEAO on fait au Mali et veulent faire à la Guinée risque de tuer tous les projets d’union en perspective, sans rien changer aux réalités locales.

Mais dites nous, braves gens : Six mois seraient-ils suffisants à la CEDEAO pour faire une seule chose : Relire, amender, signer et faire ratifier le protocole sur la bonne gouvernance qui a malgré tout permis à Alpha Condé de tripatouiller la constitution Guinéenne pour qu’une telle chose ne soit plus possible ? On va voir qui est magicien ?

On va droit dans le mur là !!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés