Accueil > ... > Forum 2137438

Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat : Mise au point sur la déclaration liminaire du SYNAMICA

21 juillet, 09:42, par Stalinsky

Je ne connais pas ce Ministre et je ne sais pas d’où est ce que Roch est allé le chercher, je dois néanmoins reconnaître qu’il se bat pour avoir des résultats notamment dans le maintient en survie d’unités industrielles du secteur B de production comme la SN-SOSUCO, CITEC-huileries etc... Cependant dans ce bilan à mi-parcours je ne vois pas la création de nouvelles unités industrielles. Sous la RDP inachevée, le Capitaine Henri ZONGO, ministre de ce secteur travaillait à la création d’une à deux nouvelles unités industrielles par an.
Je ne suis d’accord parce que c’est un Ministère en charge du secteur privé qu’il faille affecter des cadres du secteur privé dans le Ministère. C’est ce genre d’amalgames qui se fait au niveau de la santé et qui amène des mécontentements. Celui qui veut évoluer dans le privé reste dans le privé et l’autre dans le secteur public.
Je ne suis pas d’accord aussi d’aller louer un immeuble R+4 pour le ministère. Il y a beaucoup de bâtiments de l’Etat même qui datent de la période coloniale en bon état que l’on peut utiliser. C’est encore une tactique pour faire sortir de l’argent au profit d’un autre bourgeois de l’habitat.
Pour l’implantation de boulangeries en CI, je ne sais pas si c’est vrai mais je pense que l’essentiel réside dans la source de financement. Mais pour quelqu’un qui se dit patriote il faudrait privilégier leurs implantations au Burkina surtout dans les localités qui n’en disposent pas notamment dans les zones frontalières comme Galgouli, Batié, Kpéré etc... L’Etat même peut mettre en place ces unités de panification.
Du côté syndical, il faut éviter de tomber dabs l’anarcho-populisme. Il faut chercher les informations justes et toujours avoir un œil de surveillance sur les Ministres bourgeois. D’autre part il faut éviter d’avoir une vielle compréhension du syndicalisme. Rien n’empêche le syndicat de chercher des fonds et créer des unités industrielles ou prendre des parts d’actions et ainsi être en mesure de porter secours à ses membres en cas de grèves.
Alors asseyez vous ensemble,discuter et contribuer au développement des forces et moyens de production du Burkina surtout en période de guerre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés