Accueil > ... > Forum 2110756

Côte d’Ivoire : Condamné à perpétuité, Guillaume Soro rejette "totalement" le verdict.

24 juin, 01:23, par Africa

Pauvre SORO Guillaume ! Le président Français Valery Giscard d’Esteing (paix à son âme) disait que "ce qui fait mal lorsqu’on perd le pouvoir, ce n’est pas tant de l’avoir perdu mais c’est lorsque vous vous apercevez que ceux que vous comsidérez comme vos amis et proches, sont les premiers à vous tourner le dos et à vous invectiver" ((cf ses mémoires "Le pouvoir et la vie" ).
Aujourd’hui, Soro est un homme seul, en train d’observer que, ceux qui le traînent ainsi dans la boue, ce ne sont pas ceux qu’il combattait si farouchement hier ; ce sont ceux qu’il a installés au pouvoir avec ses baillonnettes et ses conons, au prix de milliers de morts de 2002 à 2011. Pour protéger son mentor qu’il a porté au pouvoir, on a fermé les yeux sur les dizaines de milliers de morts de 2002 à 2011, victimes de la rebellion soroiste et leurs complices. Son ex-mentor et son ex-compagnon du Fesci ont été déportés à la CPI. Ironie de l’histoire, c’est au moment où ces hommes regagnent libres leur terre natale que Soro reçoit le coup de grâce de ceux qu’il a placés au pouvoir il y a 10 ans, au prix d’un autre carnage qui fît 3000 morts au moins !
Comme disait Mao Tsé-toung dans son livre rouge : " Le pouvoir est au bout du fusil ". Soro a bien assimilé cela, mais il n’a pas su tirer les leçons des rebellions et du sort de leurs chefs en Afrique.
Et pourtant, les exemples sont légion  : Colonel Ojoukou du Biafra, Sanwimbi de l’Angola, John Garang du Soudan, Charles Taylor du Libéria, Moïse Tchombé du Katanga, et j’en oublie. Ils ont tous été utilisés commes des marionnettes, puis jetés dans les poubelles de l’histoire lorsqu’ils ne servaient plus à grand chose. Quelques chanceux ont eu la vie sauve, mais reclus en exil quelque part, en attendant que leur grand jour se lève.
Toujours est-il que, en tant qu’humain , on ne peut s’empêcher de souhaiter à Soro Guillaume un meilleur sort. On ne peut non plus s’empêcher de souhaiter que la jeunesse africaine s’abstienne désormais de s’inspirer de ces contre-exemples (rebillions) comme solution aux problèmes qui aubèrent le vivre-ensemble dans un pays. Let it be !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés