Accueil > ... > Forum 2020267

Centre de radiothérapie de Bogodogo : Une infrastructure de référence pour traiter sur place plusieurs cas de cancers

8 avril, 15:19, par Ka

Bravo pour ce matériel de haute technologie pour venir au secours des personnes atteintes du cancer. Tout le peuple Burkinabé est témoins : On ne peut plus dire que notre pays n’est pas bien équipé pour soigner le cancer, et on ne peut plus en tant que prisonnier aller se la couler dans une clinique parisienne au frais du contribuable. Personne ne peut plus nier qu’on n’est pas équipé ! Bravo à notre équipe dirigeante pour cet effort très attendu depuis la nuit des temps. Avec ces équipements, je crois que chaque citoyen s’emploiera à enregistrer les magouilles de nos décideurs en direct avec les mobiles, et leur dire que le Centre de radiothérapie de Bogodogo a une infrastructure de référence pour traiter sur place plusieurs cas de cancers.

Si je dis Bravo, c’est que pour un dignitaire Burkinabé, se soigner à l’étranger est également une énorme injustice envers le reste du Faso. On n’a vu en 2020, pendant que le peuple primaire est condamné à se rendre dans des structures de santé devenues des mouroirs, d’autres même étant des repris de justice, avec sans vergogne utilisent le denier public pour aller se soigner en Occident. Et ceux qui ne savent pas, sachent que par exemple, l’aller-retour d’un avion médicalisé pour acheminer à Paris un ministre africain malade coûte au minimum 150 000 euros, l’équivalent (au moins) d’une vingtaine de bourses d’études en médecine à Dakar ou Abidjan. La faute politique et l’injustice expliquent ensemble la colère d’une partie de l’opinion Burkinabé lorsqu’elle apprend que ses politiciens et leurs parents vont se faire opérer à Paris. Pour avoir fait le choix de négliger les structures sanitaires de notre pays depuis 60 ans d’indépendance, convaincus qu’ils pourront toujours être évacués vers les capitales occidentales. Et si on regarde, ce n’est pas seulement le Burkina, mais tous les dirigeants du continent africain ont mis le continent au sommet du palmarès mondial des présidents ou ministres décédés à l’étranger a ne citer les derniers cas, Salif Diallo, HAMBAK. Si on n’avait du matériel comme ce qu’on vient d’avoir, le cancer de foie d’HAMBAK aura été détecté très tôt et soigner.

Encore une fois, ‘’’Bravo à notre équipe dirigeante a sa tête Roch Marc Christian Kaboré,’’’’ Infrastructure, équipement sanitaires : ça vous permettra de recevoir les premiers soins avant les évacuations, surtout vous sauvé la vie, au lieu de mourir dans des avions médicalisés vers d’autres cieux.
1-

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés