Accueil > ... > Forum 2014260

Sayouba Traoré : « Quand on fait des enfants, c’est qu’on peut s’en occuper, madame la ministre dit vrai »

31 mars, 13:21, par SOME

Sayouba, comprends que cette opinion soit disant « bien pensante » ne fait que relayer une certaine opinion occidentale qui trouve en notre sein des valets de leur imperialisme pedocrimininel. En effet on sait que c’est ces genres de visions qui engendre et fournit la chair a canon pour des soi disants jihadistes. On sait tres bien que ce sont ces memes marchands de chair humaine qui alimentent en chair fraiche les bordels de pedophiles en europe et ailleurs ainsi qu’aux marchands d’armes.

Oui ! on sait aussi les commerces des organes des jeunes enfants a travers les reseaux de medecins affairistes et proxenetes au benefice des riches et des pedophiles au sommet des etats et organismes internationaux. Ce sont ces memes pedophiles au sommet des etats et organismes internationaux qui viennent nous parler de droits de l’enfant afin de mieux commettre leurs forfaits. Ayant fait des recherches dans le domaine du genre et de l’enfant a un niveau international, je sais de quoi je parle. D’ailleurs les scandales au sein des missions de l’ONU ou meme au sein des forces armées etrangeres ne vous disent rien ? Ne vous souvenez vous pas de la mascarade il y a quelques années de enfants tchadiens orphelins soi disants, alors que cela n’etait qu’un traffic d’enfants et d’armes.

Sayouba, la ministre a eu tort, tres tort : elle devrait administrer une sanction exemplaire a ces parents qui se presenteront pour recuperer leur enfant et qui devraient expliquer comment cela se fait ainsi ? En cas d’explications peu convaincantes, ils devraient etre punis severement pour leur apprendre une lecon de vie et rembourser ne serait-ce qu’une partie de l’argent investi pour recuperer leur enfant.

Sayouba, il n’y a aucune objection a t’opposer : on se connait dans ce pays et les magouilles de corruption endemique et d’irresponsabilité face a la société. Oui dans l’ancienne société traditionnelle, quand on faisait un enfant, c’était pour toute la communauté familiale et meme villageoise. Aujourd’hui qui connait ca encore ? Alors celui qui va niquer a tort et à travers et au hasard doit assumer toutes les consequences de ses comportements irressponsables.

« Pourquoi refusons-nous les vérités qui nous dérangent ? Comment voulons nous opérer un changement qualitatif de la société, si nous-mêmes nous ne sommes pas disposés à changer ?... Je n’écris pas ces mots pour faire plaisir à quelqu’un. Je ne dis pas ces choses pour heurter quelqu’un. Je le dis parce que je le crois fermement. TRÈS FERMEMENT. »
Voila notre probleme. Et meme si ca heurte quelqu’un c’est que tu as raison ! Sous la revolution, l’avenir c’etait nos enfants. On avait lancé cette gigantesque operation : « Instruisons nos enfants » avec comme lots les luxueuses mercedes des ministres et directeurs afin de financer l’avenir de nos enfants (dommage que je n’aie pas eu la change d’en gagner une !). Aujourd’hui ce sont nos enfants que nous vendons !
SOME

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés