Accueil > ... > Forum 2004259

Réforme du baccalauréat : Selon le gouvernement, il n’y aura pas d’impact sur l’accès des bacheliers à l’université

18 mars, 13:35, par Zambo zambo

Bonjour à tous.
En faisant le point on peut constater que les sceptiques sur la pertinence de cette réforme de l’organisation du BAC sont plus nombreux et pour cause !. Chat échaudé craint l’eau froide !
Il y a quelques porteurs d’eau du MENAPLN qui comme d’habitude ne manquent pas de la justifier et de la soutenir par un argumentaire peu convaincant

En réalité de grands enjeux économiques et des intérêts individuels cupides se cachent derrière cette réforme.

Passons d’abord de la volonté de certains enseignants du secondaire de devenir présidents de jury de BAC à cause des émoluments y relatifs et la volonté des professeurs d’université de conserver la manne. L’argent appelle l’argent. Mais ceci reste du menu fretin.

Le Gros morceau est terriblement plus diabolique. En réalité on veut effectivement décrocher le BAC de l’Université Publique et et organiser un test bien sûr très électif à l’entrée.

Les nombreux " rebuts" iront alimenter les nombreuses universités privées qui poussent come des champignons et dont on connait les promoteurs et actionnaires visibles ou cachés. Les gens préparent leur reconversion sur le dos des élèves, des futurs étudiants et de leurs parents.
Si cette réformes passe, c’est encore un tour de vis qui sera donné pour bloquer l’entrée des jeunes des milieux défavorisés vers le savoir tout en alimentant les officines de formation.

Hommage au Président Lamizana, au Colonel Saye Zerbo dont les règnes ont consisté à privilégier le mérite de façon équitable.
En ce moment la Devise du pays était Unité, Travail, Justice. Et on en était fière comme notre Fière Volta.
On a gommé le Travail de cette Devise pour le remplacer par le Progrès et que constatons nous ?
Progrès dans la corruption, progrès dans les détournements et malversations, progrès dans la roublardise et l’inconséquence, progrès dans tous les deals sordides, Progrès dans le recul de l’Offre de Travail, Progrès dans la non /mal exécution du Travail, Progrès dans le chômage, Progrès dans la dans la baisse du niveau de l’enseignement.....

Un Pays peut-il se développer sérieusement sans connaissances techniques et technologiques solides d’une frange importantes de sa population et à qui on trouve un Travail décent ?

Tout se tient et ce gouvernement nous a habitué à des pirouettes magiques quand il s’agit de réformes obscures. Au lieu de s’attaquer frontalement à la capacité et la qualité de l’enseignement on nous distrait dans des réformes intéressées.

Le MENAPLN actuel semble particulièrement être un habitué des exercices de provocation gratuites et inutiles vis à vis des enseignants ou des élèves. Il doit faire très attention quant au retour du bâton, même s’il est vrai comme il l’a montré par ailleurs au cours d’une émission télévisée qu’il a beaucoup d’autres solutions personnelles en dehors du Faso au cas ou.

Le Président Kaboré doit ouvrir l’œil et le bon car cette réforme n’apporte aucune valeur ajoutée au BAC lui même et quand un système marche bien, de grâce laissons le continuer.
Le président Kaboré doit écouter sa jeunesse comme son ami Macky Sall du Sénégal l’a fait récemment et surtout éviter de la contraindre par des réformes non justifiées.

Aucun argumentaire sérieux comme les comparaisons farfelues aux pratiques dans nos pays voisins ne peut convaincre. Au Mali et au Niger par exemple le BAC s’achète comme des dattes. Si c’est ce que le gouvernement veut maintenant allons y seulement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés