Accueil > ... > Forum 1934944

Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié met fin à la « Transition » de l’opposition

11 décembre 2020, 12:08, par Sidpawalemde Sebgo

Ah... On se plaint au Faso mais y a vraiment pire ailleurs. Ce monsieur en chiffres :

* 87 ans, mais il prétend encore diriger un pays où plus de la moitié de la population a moins de 20 ans ;

* Zéro popularité. La seule élection qu’il a "gagnée" est celle de 1995 où il avait écarté grâce à son "ivoirité" tous les candidats sauf Francis Wodié. Son choix de ne pas concourir en 2020 est l’aveu qu’il sait qu’il ne peut pas gagner. La fidélité "ethnique" dont il bénéficie, si elle demeure, ne suffit pas pour une majorité électorale face à un autre candidat valable.

* Centaines : Ce sont les morts causés directement ou indirectement depuis son "héritage" du pouvoir en 1993. Entre les tueries xénophobes, les répressions sauvages de manifestations et les "blocages" comme ce qui vient de faire 85 morts en 2020, il a tué et fait tuer sans jamais se salir lui même les mains.

* Milliards  : Ce sont les sommes détournées sur tout son parcours, depuis le poste d’ambassadeur aux USA jusqu’à la présidence, en passant pas les ministères qu’il a occupés. Le dernier "fait d’armes" en date est le détournement de 18 milliards donnés par l’Union européenne en 1999 pour les hôpitaux ivoiriens, avec son ministre de la santé d’alors, un certain Guikahué devenu secrétaire général du PDCI et dont il réclame aujourd’hui la libération.

* 2 : C’est le nombre de fois où il a fait un bon choix en 60 ans de vie politique, en 2010 en s’alignant derrière Allasanne Dramane Ouattara pour le second tour de la présidentielle, et en 2015 dès le premier tour. Choix dont il a tiré tous les bénéfices politiques, personnels et financiers pendant 10 ans. Le reste du temps, soit il s’est noyé dans des bêtises du genre "ivoirité", soit il s’est laissé rouler dans la farine par ses "partenaires" du moment : Gbagbo Laurent et maintenant Soro Guillaume.

* Zéro : C’est sa capacité à tirer les leçons du passé, faire preuve de sagesse et à quitter les choses avant qu’elles le quittent. A 87 ans et au soir de sa vie, il dispose pourtant d’un vivier important de jeunes cadres dynamiques capables dont il peut promouvoir la candidature en gardant la "tutelle". Mais il n’en veut pas, LUI ou rien !

* 5  : C’est le nombre d’années qu’il lui reste (la durée du mandat présidentiel) pour :
- S’agiter, réclamer qu’on recommence TOUT (la constitution qu’il a co-écrite et fait voter (!), la commission électorale, la présidentielle, etc...),
- Réclamer qu’on libère ceux qui voulaient prendre le pouvoir avec lui par la force et par la rue, pour faire encore des morts en affrontements ethniques inutiles. En supposant, bien sûr que par égard pour son âge et son statut, on ne le fasse pas arrêter.

Et dans son aveuglément, il croit que des pays Africains, Européens, voire l’ONU vont le soutenir ! Sans doute les restes des mensonges de Soro sur des "soutiens extérieurs" auxquels il croit encore.
Et si Dieu lui prête vie, nul doute qu’en 2025, à 92 ans, il se portera encore candidat pour diriger la Cote d’Ivoire, son "royaume" dont il a fait la quasi-faillite entre 1993 et 1999.

C’est vrai qu’on se plaint (avec raison) de nos hommes politiques au Burkina, mais franchement, il y a pire ailleurs...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés