Accueil > ... > Forum 1901995

Promesse de réconciliation nationale de Roch Kaboré : « Cette simple question ne suffit pas pour nous appâter », rétorque Achille Tapsoba, vice-président du CDP

19 octobre 2020, 05:33, par Tagrou

Faut-il rire ou pleurer de ces propos d’Achille Tapsoba ?
Voici un monsieur qui, au lendemain de l’assassinat du Président Thomas Sankara et alors qu’il habitait en famille à Kolognaaba et faisait partie des CDR véritablement engagés, s’était offusqué du coup d’État perpétré par Blaise Compaoré contre son ami et frère. Dans son indignation, Achille avait même refusé de remettre son arme, tant que cette affaire n’était pas élucidée.
Voir ce même Achille Tapsoba aujourd’hui, s’exciter tant pour le retour d’"exilés volontaires" parmi lesquels l’assassin de son ex-idole, ne peut que révulser.
Et cela devient encore plus désolant quand le sieur Tapsoba arrive à penser que c’est parce que Rock KABORE sait qu’il risque de ne pas être réélu qu’il prend un tel engagement.
Heureusement qu’on peut se chatouiller pour rire. Surtout que le 22 novembre 2020 n’est plus loin.
En attendant, Achille Tapsoba et autres défenseurs de Blaise Compaoré devraient, une fois seuls avec leur conscience (s’il leur en reste), se demander ce qu’ils ont posé comme actes, pour amener Blaise Compaoré à faire du pardon, de la tolérance et de l’humanisme son crédo ?
Qu’est ce qu’ils ont fait, pour expliquer à Blaise que c’est parce qu’il n’a jamais été tolérant et qu’il n’a jamais fait du pardon ainsi que de la réconciliation ses préoccupations majeures qu’il y a trop de morts dans ses placards de Koudougou, Bobo et Ouagadiugou ?
C’est facile aujourd’hui de dire que Rock était le numéro 2 . Arsène Bognessan YE sait, mieux que quiconque, ce que cela pouvait coûter à un téméraire qui osait utiliser son numéro dans la hiérarchie, pour s’affirmer sous Blaise Compaoré.
Quoi qu’il en soit, que ceux qui pensent que c’est pour des raisons électoralistes que Rock KABORE a ainsi parlé sachent qu’ils ne sont pas obligés de voter pour lui.
Il en est de même pour ces messieurs de l’opposition qui n’y croient pas. Ils ont peut-être raison. Puisque Blaise Compaoré nous a habitué aux promesses non tenues en matière de pardon et de respects des droits de l’homme.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés