Accueil > ... > Forum 1902589

Volonté du président Roch Kabore à aller à la réconciliation : L’opposition politique n’y croit pas

19 octobre, 18:54, par Nabiiga

Le meurtre, quel que soit le mobile, prémédité ou pas, assassin prémédité, sont-ils prescrits et sont-ils punissables par de lourdes termes de réclusion criminelle au Burkina ? Je ne suis pas avocat.
Si oui, pourquoi les gens parlent de la disculpation de ceux qui ont assassiné des innocents burkinabè, qui ont traqué des citoyens jusqu’à leurs domiciles, les assassinent, calcinent leurs dépouilles, jettent des grenades meurtrières délibérément dans leurs voitures en plein centre-ville de Ouaga alors que la loi prescrit sévèrement de tels actes. Peut-on, en tant que peuple qui se veut intègre, se permettre de t l’impunité de ces crimes odieux au nom d’une certaine réconciliation nationale ? Si oui, non pas pour dire que c’est impossible, que dira-t-on aux parents de ces malheureuses victimes ? Et si au nom de la réconciliation, ces crimes sont balayés, demain un autre Burkina commet les mêmes crimes que fera-t-on de celui-ci. Va-t-on organiser une séance de réconciliation pour disculper la personne ou bien, elle fera face à la justice et paiera la conséquence de son crime ? Y-a-t-il au Burkina deux types de justice ? Voilà des questions qui troublent mon sommeil depuis très longtemps.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés