Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Plus on sait, plus on doute.» Pie II, pape

Présidentielle 2005 : Le GERDDES apporte sa pierre aux initiatives citoyennes

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 • • mercredi 5 octobre 2005 à 08h26min

Fatimata Sawadogo

Des représentants de partis politiques étaient en conclave, le samedi 1er octobre 2005. Initiée par le GERDDES (Groupe d’étude et de recherche sur la démocratie et le développement économique et social), la rencontre vise à permettre aux protagonistes de s’approprier le guide sur le contentieux électoral élaboré par le Conseil constitutionnel.

« C’est souvent la méconnaissance des textes, la plus que le désir de contestation qui est source des remous sociaux post-électoraux ». Telle est la raison qui a amené le GERDDES-Burkina à instaurer un cadre d’échanges avec les partis politiques, le samedi dernier, autour du guide sur le contentieux électoral élaboré par le Conseil constitutionnel.

Il s’agit, selon la vice-présidente du GERDDES, Fatimata Sawadogo, de permettre aux protagonistes de mieux maîtriser les procédures de saisine du Conseil constitutionnel ou des tribunaux administratifs.
En clair, il s’agit de mieux faire connaître les juridictions s’occupant du contentieux électoral. Toute chose qui devrait résoudre, de l’avis du GERDDES, le problème de l’acceptation des résultats électoraux par les perdants du scrutin et sauvegarder ainsi le jeu démocratique dans le pays.

Fidèle à la mission qu’elle s’est assignée depuis sa création en 1990, à savoir œuvrer à l’approfondissement de la démocratie à travers des processus électoraux transparents, crédibles et équitables, le GERDDES entend apporter sa contribution à la réussite de l’élection présidentielle du 13 novembre prochain

Avant de terminer ses propos, Mme Fatimata Sawadogo, a remercié le Conseil constitutionnel qui a assuré l’encadrement pédagogique de cette journée. Une minute de silence a été observée à la mémoire des victimes des cyclones Katrina et Rita qui ont causé la mort de centaines de personnes.

Fatouma Sophie OUATTARA
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election présidentielle : Le satisfecit de la JUNA, du RAJS et de CERVO d’Afrique
Groupe des cinq : Savoir raison gardée
La gueule de bois des lendemains électoraux !
Les leçons d’un scrutin
Présidentielle 2005 : Ce qui devait arriver arriva
L’opposition burkinabè : Les causes d’une défaite
L’après élection du 13 novembre : Tentatives maladroites d’atténuer une défaite cuisante
Analyse des résultats : On récolte ce qu’on a semé
Analyse des votes : Pourquoi certains ont voté blanc ou nul ?
Burkina : "Une démocratie chancelante, balbutiante, frileuse"
Présidentielle au Nahouri : Le PAI analyse sa défaite
Election présidentielle : L’AJCBC dit merci à la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés