Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure.» Mohamed Ali

Mali : La CEDEAO lève le blocus

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • mardi 6 octobre 2020 à 18h17min
Mali : La CEDEAO lève le blocus

C’est « enfin » un ouf de soulagement pour les Maliens. Les chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO ont décidé de la levée des sanctions sur le Mali, après l’éviction du pouvoir de Ibrahim Aboubaca Keita par un coup d’Etat militaire. Dans une déclaration publiée, lundi 5 octobre 2020, la CEDEAO demande tout de même aux nouvelles autorités de la transition malienne « de mettre en oeuvre rapidement les autres décisions du Sommet, en particulier la libération de tous les officiels militaires et civils arrêtés depuis le 18 aout 2020 et la dissolution du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) ».

Après un blocus de 45 jours, le Mali peut enfin respirer. Suspendu de tous les organes de décision de la CEDEAO, après le coup d’Etat militaire qui a renversé le président IBK, le Mali se trouvait dans une impasse avec la fermeture des frontières et la suspension de toutes les transactions économiques et financières à l’exception des denrées de première nécessité, les médicaments et les produits de lutte contre le covid-19.

Comme préalable à un retour de l’ordre constitutionnel, les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO avaient exigé une transition politique conduite par un président et un Premier ministre civils pour une durée de 18 mois. Aujourd’hui la machine est en marche et un gouvernement a été nommé lundi 5 octobre 2020.

Dans une déclaration, les chefs d’Etat ont décidé de la levée des sanctions sur le pays, au regard des avancées notées vers la normalisation constitutionnelle.

Nous vous proposons l’intégralité de leur déclaration.

Lefaso.net





Vos commentaires

  • Le 8 octobre à 14:23, par Africa En réponse à : Mali : La CEDEAO lève le blocus

    Le nouveau Président de la Transition, le colonel à la retraite BAH N’DAW, dans son discours inaugural, a tout dit en quelques mots : " N’ayons pas peur des mots ; le Mali est affaibli, piétiné, humulié." Mais le grand peuple du Mali saura surmonter ces humiliations et reconstruire le Mali de Modibo Kéïta, un "Mali BAH" digne, fort et respecté de tous. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés