Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos.» Gandhi

Décès de Minata Guelwaré : La NAFA dénonce le traitement inhumain dont a été victime la prisonnière

Accueil > Actualités > Politique • Déclaration • lundi 5 octobre 2020 à 21h29min
Décès de Minata Guelwaré : La NAFA dénonce le traitement inhumain dont a été victime la prisonnière

C’est avec une immense tristesse et une profonde consternation que la Nouvelle Alliance du Faso, (NAFA) a appris le décès ce samedi 3 octobre 2020 de Mme Minata Guelwaré, militante du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP).

Incarcérée à la Maison d’Arrêt et Correction de Ouagadougou (MACO) dans le cadre du procès du putsch du 16 septembre 2015, Mme Aminata Guelwaré qui souffrait de maladie avait en vain demandé l’autorisation pour aller se soigner convenablement et malheureusement, le pire lui est arrivé sans que ce droit ne lui soit accordé.

En cette douloureuse circonstance, la NAFA au nom de l’ensemble des militantes et militants, notamment aux femmes leaders en politique, présente aux familles biologiques et politiques éplorées ses condoléances les plus attristées.

Au CDP, elle traduit sa solidarité et rappelle que plusieurs fois, le parti a fait des plaidoyers à la sagesse des autorités politiques et administratives de notre pays quant au respect à la vie des personnes détenues.

Par ce communiqué, la NAFA :

- condamne le manque de respect des droits humains par les autorités politiques et administratives de notre pays ;

- dénonce le traitement inhumain dont a été victime la prisonnière Mme Aminata Guelwaré ;

- attire l’attention des autorités pour que ces cas ne se reproduisent plus au Burkina Faso en ce qui concerne les autres détenus qui sont dans la même situation que Mme Aminata Guelwaré, notamment les cas du journaliste Damis OUEDRAOGO et autres ;

- revendique que la lumière soit faite pour situer les responsabilités pour ce décès tragique.

Que l’âme de la défunte repose en paix.

Fait à Ouagadougou le 5 octobre 2020

Pr Mamoudou H. DICKO, PhD

Vos commentaires

  • Le 5 octobre à 20:24, par Banga En réponse à : Décès de Minata Guelwaré : La NAFA dénonce le traitement inhumain dont a été victime la prisonnière

    Rip Mais ou est passer guibril bassole qui est parti en Tunisie sans retour et vous ne réclamer pas son retour au pays et le peuple ne savent pas ce qui se passe avec lui comment faire confiance avec vous des faux ou des vrais malades Le dossier est très sensible.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 21:02, par Nabiiga En réponse à : Décès de Minata Guelwaré : La NAFA dénonce le traitement inhumain dont a été victime la prisonnière

    Du verbiage que tu nous tiens, oui. le NAFTA est liée directement à la disparition de cette putschiste. Commencez par nous ramener Djibril Bassolé. C’est bien dommage que cette dame ait disparu suite à ces malades mais le gouvernement n’y est pour rien.. Quand on s’est fait mordre par un serpent, il y a de quoi avoir peur d’un vers. Ramenez Djibri et on en reparlera. Bande de supporteurs inconditionnels des putschistes et de l’impunité. Dans votre Burkina d’antan, oui, plus aujourd’hui

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 04:04, par Tagrou En réponse à : Décès de Minata Guelwaré : La NAFA dénonce le traitement inhumain dont a été victime la prisonnière

    Des gens qui se disent intellectuels et qui pourtant, ne reflètent en rien cette catégorie de personnes. Tant leur comportement et leurs réactions face à certaines situations frisent le ridicule.
    le "Professeur" Dicko et d’autres politiciens de son acabit en sont la parfaite illustration.
    Ont-ils seulement pris le temps de lire le communiqué du Procureur du Faso ?
    Pourquoi vouloir être plus royaliste que le roi ? La famille de la défunte n’est-elle pas là ?
    Qui plus est, c’est le même Dicko qui avait crié sur tous les toits qu’il faut que le fondateur de la NAFA soit évacué. Traitement au passage le gouvernement et le MPP de criminels et d’inhumains.
    Djibril Bassolé a été évacué. Depuis, il ne fait que des entourloupes (comme il a toujours dû le faire) pour ne pas revenir au Burkina. Et ça, le "Professeur" n’en pipe mot.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 06:03, par Patrice Dabre En réponse à : Décès de Minata Guelwaré : La NAFA dénonce le traitement inhumain dont a été victime la prisonnière

    c’est dommage, ce qui est sûr, ça n’arrive pas seulement aux autres. La vie est pleine de surprises. Même si vous avez consommé de la farine, restez lucides dans vos interventions. Basta les illettrés

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 10:20, par Le Vigilent En réponse à : Décès de Minata Guelwaré : La NAFA dénonce le traitement inhumain dont a été victime la prisonnière

    Mes sincères condoléances à la famille de Mme Minata Guelware. Que l’ame de la défunte repose en paix !
    Je voudrais demander à l’éminent Pr Mamoudou H. Dicko d’être plus précis, quant aux multiples demandes de sorties pour des soins que Mme Minata Guelware aurait introduites, notamment leur nombre et leurs dates respectives, sans réponses d’adorables de la part des autorités judiciaires.
    Le professeur cité les cas du journaliste Damis Ouedraogo et autres sans citer au moins un ou deux cas en ce qui concerne les autres. Est-ce à dire que c’est le cas de Damis qui lui a donné le déclic pour s’intéresser aux cas de nombreux autres prisonniers dont les demandes de sorties pour des soins n’ont pas trouvé des suites favorables ?
    Les politiciens burkinabé ne finiront jamais de nous montrer que, pour eux, il n’y a que la vie des politiciens, des journalistes et autres sommités politiques, scientifiques etc qui compte dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 12:45, par Lom-Lom En réponse à : Décès de Minata Guelwaré : La NAFA dénonce le traitement inhumain dont a été victime la prisonnière

    Pr Dicko, si vous êtes croyant comme ceux qui vous ont mis au monde, laissez l’âme de la défunte reposer en paix ! L’exploitation politique que vous faites de la mort de cette femme se retournera un jour contre vous ! Arrêtez de faire croire que la vie des prisonniers "politiques" que vous défendez alors que ces sont des criminels aux yeux des victimes, est plus importante que celle des autres citoyens qu’ils ont délibérément tuer, brûler, torturer etc. Criez sur tous les toits, Damiss ne sera jamais un super h2ros au Burkina encore un Djibril Bassolet et autres de leur acabit ! Le changement de position est toujours porteur de leçons et je crois qu’à moins d’être un imb2cile, Damiss sait qu’il ne mérite aucune pitié des hommes sauf celle de Dieu. Arrogant, menteur, plus violent que les militaires qui ont des armes, ce sont ce genre de civils qui sont prêts à bruler le Burkina pour leur plat de riz gras ou de benga ! J’espère que notre ami Dermé Salam l’a bien compris cette fois-ci et qu’il ne continuera plus de se compromettre pour rien !

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 07:40, par songdo En réponse à : Décès de Minata Guelwaré : La NAFA dénonce le traitement inhumain dont a été victime la prisonnière

    Pr Mamadou Dicko ,pourquoi vous n’êtes pas candidat aux élections Présidentiels de novembre 2020 ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 07:53, par PAGUINDSOM En réponse à : Décès de Minata Guelwaré : La NAFA dénonce le traitement inhumain dont a été victime la prisonnière

    Paix a l’âme de la disparue. Que Dieu console sa famille. Cela dit, je vous demander aux politiciens d’arrêter leurs pratiques NECROPHAGE. Vous utilisez de façon éhontée la mort rien que pour faire votre propagande. Si vivant vous n’arrivez pas a vous en sortir ce n’est pas l’utilisation de la mort d’autrui qui va acquérir une audience. De grâce donc, laissez les morts reposer en paix et faite vous même votre palabre en tant que vivants. courageusement. NON A LA NECROPHAGIE POLITIQUE !. Paix a l’amé des défunts.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 14:10, par Dedegueba SANON En réponse à : Décès de Minata Guelwaré : La NAFA dénonce le traitement inhumain dont a été victime la prisonnière

    Hum ! En attendant il y a votre mentor Djibril qui est absent des radars politiques et juridiques.
    J’aimerais voir le traitement que réservera le CDP à votre parti si jamais il gagnait les élections. La rancune est tenace au CDP, il faut juste voir comment la lutte pour le contrôle du parti qui a donné naissance à trois ou quatre familles ?
    Au CDP, ils n’ont pas oublié la félonie de Djibril. Sans Djibril, qui avait neutralisé l’ordre de LAT, l’insurrection aurait été matée...dans le sang.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives de la région du Sahel
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous intrigue...", Sagado Nacanabo, Secrétaire exécutif du REN-LAC
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur les risques d’une crise post-électorale
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 mois après son incarcération à la MACO
Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au point de ne pas pardonner ? », Dr Justine Couldiati/Kielem
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à trois députés décédés
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de l’armée. Ce n’est pas l’armée qu’on a connue sous Blaise Compaoré », Me Hermann Yaméogo
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les plans, la réconciliation est en marche », Me Bénéwendé Sankara
Législatives 2020 : Le tribunal administratif invalide les listes nationales de certains partis suite à une plainte du Mouvement SENS
Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut barrer la route aux troisièmes mandats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés