Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos.» Gandhi

Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

Accueil > Actualités > Politique • Communiqué de presse • vendredi 2 octobre 2020 à 22h44min
Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

La cérémonie d’investiture de l’ancien président Yacouba Isaac ZIDA, candidat à l’élection présidentielle du 22 novembre prochain du Mouvement Patriotique pour le Salut (MPS) a eu lieu le 25 septembre 2020, à la Maison du Peuple de Ouagadougou. Les militants, les sympathisants et la population attendaient impatiemment d’accueillir Yacouba Isaac ZIDA à l’aéroport pour l’évènement.

Mais les tractations entre le parti qui soutient sa candidature et les autorités du Burkina Faso n’auraient pas prospéré. En effet, dans un communiqué, le professeur Augustin LOADA, président du MPS a affirmé : « les autorités politiques ont fait clairement savoir, après plus d’un mois de tergiversations, que la participation de Monsieur Zida au congrès du 25 septembre était un défi à l’autorité de l’Etat et qu’il sera immédiatement arrêté dès son arrivée à l’aéroport de Ouagadougou pour désertion en temps de paix et insubordination, et ce, malgré la disponibilité de l’ancien Général à se présenter de lui-même au tribunal militaire ».

Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) condamne cette attitude des autorités de notre pays qui consiste une fois de plus à exclure un citoyen de la compétition électorale présidentielle.

Le CDP et plusieurs de ses membres avaient également été exclus des compétions présidentielle et législatives de 2015, malgré la décision supranationale de la CEDEAO appelant à des élections inclusives.

Cette série et ces modes d’exclusion sont la preuve d’un manque de prise de hauteur d’esprit républicain et d’un gouvernement imperméable aux propositions d’une vraie réconciliation nationale des filles et fils du Burkina Faso.

Le MPP une fois de plus se mure et se recroqueville dans une impasse de complaisance d’exclusion.

Pourtant la situation chaotique de notre pays, résultante de leur gestion calamiteuse demande une union sacrée des filles et des fils du Burkina Faso.

La réconciliation est une nécessité pour un pays en proie aux attaques terroristes qui privent les populations de leur libre mouvance dans plusieurs zones du territoire national. La réconciliation est un devoir pour un Faso qui aspire au développement et au changement réel.

La réconciliation est le terreau d’une vie harmonieuse entre les filles et les fils d’un même pays. La réconciliation est le socle de notre unicité nationale et de notre pleine reconnaissance dans le concert des nations fortes. Hélas ! Le gouvernement a manqué le coche d’inscrire sa participation à la gestion de la chose publique en lettre d’or.

Tout en condamnant avec fermeté cette exclusion, le CDP invite le gouvernement par conséquent à tout mettre en œuvre pour créer et trouver les voies d’une réconciliation vraie des filles et fils du Burkina Faso, afin de promouvoir le retour de tous les exilés politiques au pays.

Car, c’est ensemble que nous pouvons avoir une vision large et apaisée pour un Burkina Faso stable économiquement, politiquement et toujours vainqueur de ses ennemies
Le CDP souhaite enfin que chaque Burkinabè travaille dans le sens de la réconciliation, de l’unité et de la promotion de la paix dans notre pays.

Il félicite le président du MPS et ses militants pour leur hauteur d’esprit et de sauvegarde de la quiétude sociale.
Ensemble, nous vaincrons !
Démocratie-Progrès-Justice

Ouagadougou, le 28 septembre 2020

Pour le Bureau Politique National,

Le Président

Eddie KOMBOIGO

Vos commentaires

  • Le 3 octobre à 11:56, par Nabiiga En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Sida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    CDP, vous êtes à court des choses à condamner ou bien, ce n’est que du populisme ? La position du gouvernement était claire, et pour Zida et pour Blaise. ’Vous êtes recherché par la Justice Burkinabè ; vous retournez, vous le faites à vos propres dépens car vous serez arrêté pour répondre de ce dont la Justice vous reproche’. Vous condamnez quoi alors ? Au contraire, il faut applaudir le gouvernement pour avoir été transparent et pour avoir averti Zida tout comme Blaise avant lui. Si Zida fut arrêté à sa descente d’avion, c’est encore le CDP qui accuserait le gouvernement de ne l’avoir pas averti suffisamment de son sort. CDP, les élections ne sont plus loin, battez campagne seulement. Montrez-nous votre programme pour le peuple si vous êtes élus, pas de niaiseries de la sorte.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 11:58, par LE MAITRE GOMYAAREE : TRAITRE UNE FOIS TRAITRE POUR TOUJOURS En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Sida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    ON S EN FOUT. ET JE VEUX DIRE AUX ENTREPRENEURS POLITIQUES ET AUX FOURBES DE SAVOIR RAISON gardée. LE POUVOIR N EST PAS éternel. FAITES ATTENTION A VOS PROPOS ACTES ET TOUT. ZIDA N A QUE CE QU IL MÉRITE !!!

    PS CELUI QUI SÈME LE VENT RÉCOLTE LA TEMPÊTE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 12:35, par Le Vigilent En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Sida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    Mais, dites-moi comment, selon la loi, il est convient d’accueillir un citoyen sous mandat international d’arrêt qui rendre de lui-même au pays ? Dans cette histoire de Yacouba Isaac Zida, qu’est-ce que le parti qui l’a investi candidat à la présidentielle du 22 novembre 2020 ont voulu négocier avec les autorités politiques ? Qu’il ne soit pas arrêté dès l’aéroport et qu’il le soit une fois à son domicile ou qu’on lui laisser prendre tout son temps et aille se présenter à la justice quand il le jugera nécessaire ? Ou encore que l’on annule le mandat d’arrêt émis contre lui et qu’il attende une convocation du juge

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 12:41, par Diaspora En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Sida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    Honorable député Komboigo, s’est de bonne geurre. Vous aussi vous êtes en pleine campagne pour la députation car on sait bien que vous et le CDP avez déjà jetté l’eponge pour ce qui concerne Kosyam. Il reste à savoir si Zeph est au serieux oubien il veut le premier ministère pour y apporter SA touché technique. Le 22 au soir nous indiquera un peu plus clairement...

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 13:17, par Fabrice En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Sida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    Je suis assez déçu de cette annonce.
    Loin de moi l’idée de soutenir le gouvernement en place. Mais s’il y’a des poursuites judiciaires contre une personne pourquoi on tient tant à ce que l’État s’en mêle ? Est-ce que c’est parce que c’est Zida qu’on doit faire une exception aux poursuites judiciaires ? Si c’est ça Blaise et son frère aussi vont se presenter candidat et venir yada yada !
    Tous les criminelles(Attention loin de moi l’idée de traiter une tierce personne cité plus haut de criminelle) vont souhaiter se présenter aux prochaines élections et ainsi demander a avoir patte blanche pour motif de réconciliation nationale.

    Bref pour un potentiel futur président ça en dit long sur ce qu’il compte faire une fois élue...

    Re-bref encore 5 ans de galère en vue pour le FASO… Wenam Song Toondo !

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 13:54, par Lom-Lom En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Sida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    Mr Eddie manque-t-il de thème de campagne à ce point ? Avec une telle approche myope ou borgne, uni-jambiste et fumeuse, les militants du CDP ne se retrouvent pas car on dirait que Mr Eddie a été payé pour distraire les vrais militants avec au finish, un plan de sabotage des élections au profit de la Majorité Présidentielle ! Eddie devrait plus tôt se préoccuper de l’exil du propriétaire du CDP (Blaise Compaoré ) au lieu de parler de ce qui le regarde pas. En attendant, Eddie doit faire la preuve qu’il peut faire l’unité et la réconciliation dans son propre Parti CDP !

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 14:18, par Ahmed Jamaal En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Sida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    Donc il fallait que le pouvoir envoie un avion le chercher. A ce rythme Eddy préparera un mausolée pour Blaise de son vivant

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 21:06, par Maria de Ziniaré En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Sida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    Monsieur Eddie KOMBOÏGO , par déformation professionnelle si vous voulez faire de la comptabilité d’épicier à vouloir lorgner sur tout, vous risquez en tant qu’homme politique de vous tirer une balle au pied. Personne n’a exclu ZIDA cet opportuniste traître de son mentor (DIENDERE) de son corps (RSP) de son armée et du peuple. Ce égocentrique qui a utilisé la transition exclusivement pour ses intérêts personnels a sciemment décidé de devenir un paweogo pour des raisons qui lui sont propres. La réconciliation ne peut pas piétiner les règles de droit, vous-même même vous avez décidé de rentrer au bercail et assumer dignement votre sort pourquoi vouloir un traitement spécial pour ZIDA comme s’il était au dessus des lois du Burkina. Si vous voulez vraiment diriger le Burkina apprenez à rester un homme d’état qui défend la république et la démocratie et non des individus qui ont maille avec leur pays .

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 02:12, par Bebeti En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    A EDDI KOMBOÏGO DU CDP RESIDUEL
    C’ est l’instutution judiciaire du BF qui recherche un de ses Généraux en la personne de Yaciuba Isaac Zida, pour le juger. Ce n’est pas le gouvernement qui recherche Zida.
    Mr. Eddi Komboïgo, pourquoi Zida ne doit pas répondre devant la justice de ses actes ?
    Vous Eddi, vous voulez être Président du Faso et en même temps, vous voulez soustraire des justiciables des mains de la justice. Si par miracle vous étés élu Président du Faso, quel contenu vous donnerez à cette notion d’indépendance de la justice ?
    Comment un démocrate peut-il remettre en cause l’indépendance de la justice ? Mr. Eddi Komboïgo, n’est-ce pas votre masque qui vient de tomber, laissant transparaitre votre vrai visage ?
    Mr. Eddi Komboïgo, il y a un mandat d’arrêt aussi contre l’ex dictateur Blaise Compaoré. Cela veut dire que lui aussi s’il met pieds au BF, c’est depuis l’aéroport qu’il sera cueilli.
    Maintenant que de telles prévisions ne vous conviennent pas, c’est votre affaire.
    Me Eddi Komboïgo, la justice genre administrée par l’ex dictateur Blaise Compaoré, c’est terminée et les Burkinabè n’en veulent plus.
    Avec le regime du Président Rock, la justice est indépendante au BF. Vous ne voyez pas comment l’ex ministre Bouda et l’ex Présidente du CSC, Nathalie Somé sont poursuivis par la justice. Ce fut du jamais vu sous les 27 ans du régime criminel et corrompu de l’ex dictateur Blaise Compaoré.
    Que chacun de nous accepte porter sa croix devant les juges.
    Mr. Eddi Komboïgo, inviter Yacouba Isaac Zida à venir solder ses comptes devant les juges, avant de penser à un mandat électif, surtout qu’il y a un mandat d’arrêt contre lui. Dans le jargon judiciaire anglo saxon, Yacouba Isaac Zida est un wanted. Donner les mêmes conseils à l’ex dictateur Blaise Compaoré, parce que wanted, lui aussi il est.
    Mr Eddi Komboïgo, dans quel pays au monde, un wanted peut être candidat à une élection présidentiel ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 09:15, par TANGA En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    Vous cdp, à la limite vous devriez demander à ce que aida retourne pour répondre à la justice. Monsieur Eddie, vous avez eu les couilles carrés pour rentrer dire présent, pourquoi pas zida ?
    Peut être que vous êtes atteint de cette maladie ’’la condamnose’’ si non, ç’est pas vous qui devez le faire.
    Doit on comprendre que si vous arrivez au pouvoir, aida sera invité d’honneur au Faso ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 11:31, par Toega En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    Coucou les gars je voulais juste lire les commentaires ,pas le texte pondu par le CDP,Eddie frappe et tire sur tout ce qui bouge ,c’est maintenant les gens sauront que Roch est garçon,Il a encaissé et encaisse toutes sortes de coups,

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 11:52, par SID PAWALEMDE En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    Le masque est totalement tombé. Eddie Président, il traduira en justice le tribunal qui a condamné les Fatou Diendéré et il le dit dans son entourage que s’il est élu, François COMPAORE sera reçu en pompe à l’Aéroport de Ouagadougou. Et moi je pense qu’il y’aura une deuxième insurrections.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 12:22, par Marie En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    Ce Eddy ne devrait pas être dans un moment de lucidité quand il faisait cette sortie. Il faut croire qu’il devait être dans un état d’ébriété avancé au mieux, au pire il devait planer au Nord ! Parce qu’on a beau tourner l’affaire sur tous les angles de la raison, elle reste incompréhensible. Il ne faut pas taper sur le gouvernement parce qu’on est opposant. L’honnête intellectuelle et morale ne sont pas aux antipodes de la sphère politique. L’adversaire en face n’a pas toujours tort. Il peut arriver, une fois en passant, qu’il aie raison. Et sur ce coup-ci, les autorités ont raison. Alors la question que l’on est en droit de se poser est : Quelles sont les motivations réelles d’Eddy sur cette sortie ? Est ce pour faire du buzz ? Est-ce du populisme ? Il aurait tort, car la majorité des burkinabé n’entend pas dérouler le tapis rouge à Mr. Zida avant qu’il ne réponde des faits qui lui sont reprochés. Considérant d’ailleurs que le même Zida les a tourmentés au Faso,
    lui et ses compères du cdp, qu’ils ne se sont pas déroger à leur devoir citoyen de répondre à la justice, pourquoi voudrait-il que le gouvernement amnistie de facto celui-la ? Y auraient-ils des citoyens haut perchés au dessus de la Loi. Je n’avais aucune opinion sur ce Eddy. Mais cette sortie mal inspirée ou plutôt inspirée par le non sens et l’absurde, m’en donne une : il est très décevant et sera décevant. Il ne fera pas mieux que les autres. Il faut douter qu’il soit celui qui émancipera le Faso. Assez des petites politiques à la semaine. Au cas où il n’a pas encore pris la mesure de sa bévue, quelqu’un devrait lui dire qu’il vient de se torpiller tout seul.

    Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 18:00, par Nabiiga En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

      @ Marie}

      Excellente intervention Monsieur/Madame, Marie. Depuis la sortie médiatique d’Eddy sur cette question, ( vous remarquerez également je fus le premier à commenter), à force de chercher à comprendre le mobile de son intervention, mon sommeil s’est volatilisé, mais voilà qu’une idée vient de me frapper. Eddy se croit futé, il se croit malin et se joue avec l’intelligence de lambda burkinabè. Pour s’édifier sur le pourquoi de son intervention, il faut plutôt regarder vers Abidjan, Paris et Niamey où se cachent les piliers de CDP en fuite. En réalité, il ne condamnait pas par la gaieté de cœur, mais et surtout, le faisait pour que le gouvernement cède à sa pression ; Zida rentre et qui d’autre à partir de là, ne pourras plus rentrer au bercail pour bénéficier du même traitement que Zida a eu ? Ce seront Blaise, François et tous les fuyards. Ils vont rentrer en s’appuyant sur la rentrée triomphale de Zida sans se sourcier de rien, fanfaronnent un peu partout, voire même donner des conférences de presse pour se prononcer sur la situation politique, tambouriner sur la gouvernance de notre pays et rentrent chez eux avant de se rappeler qu’il faille se présenter à la justice. Voilà le retour doré que Eddie souhaite et au lieu de le dire ouvertement haut et fort, il a préféré passer par condamner le gouvernement en faveur de Zida ; or, ce fut un appel au gouvernement de laisser entrer tout le monde à commencer par Zida afin d’ ouvrir la voie aux autres fuyards. CDP, tout comme ses ténors de pouvoir, tant à Ouaga qu’à Abidjan croient fermement que les Burkinabè sont dupes. Écoutez, nous ne le sommes point du tout. J’’espère vous avoir été utile dans ta recherche des réponses.

      Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 15:41, par jeunedame seret En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    On dirait qu’il y a confusion entre réconciliation et impunité. De quoi ont peur ZIDA et sa suite ? Il venait pour son élection ou pour une tactique d’éviter des dossiers ? Je ne comprends rien ; y a t-il un problème caché ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 15:55, par Paul26 En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    Oh la la la ! Quelle terrible déception ce dimanche. Moi qui avais un peu de foi en Eddie, qui envisageait de voter pour lui, pour la première fois que je voterai au Faso à des élections, je vais devoir ravaler mon vote ou le donner a Barry. Mais plus jamais à Eddie. Car avec cette sortie il affiche la couleur ; lui Président, le gouvernement va se mêler de gérer la justice. Quelle catastrophe pour lui. Et tout ça pour quoi ? Est ce que ces gens ne pourraient pas penser à économiser un peu sur les sous qu’ils jettent aux électeurs dans nos villes et campagnes pour acheter à bon marché des voix, pour engager des conseillers politiques et des managers de campagne intelligents qui leur seraient très très utiles ? Je ne suis pas un sympathisant du Mpp, encore moins de ses têtes politiques, mais qu’est-ce que le gouvernement a à voir dans cette histoire ? Donc pour Eddie, il était normal que le gouvernement fasse pression sur la Justice qui oublie tout, ferme l’oeil comme si de rien n’était, pour que le déserteur vienne se faire couronner. Je le croyais un peu plus futé ce Eddie. Quelle claque sonore il m’a administré ce midi.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 22:51, par Paul KÉRÉ En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    Donc préparez-vous bien M. sid pawalamde. Si M. Eddie KOMBOÏGO ou M. Zéphirin DIABRÉ est élu Président du Faso au second tour, moi KÉRÉ vais aider le nouveau Président du Faso à ne pas continuer à appliquer la politique de l’exclusion et du sectarisme du Mpp actuel. Si vous voulez faire une insurrection parce qu’une autre politique est mise en œuvre par un nouveau pouvoir, seriez-vous vraiment des démocrates ? Vous ne l’aviez jamais été au regard de votre imposture. Actuellement le pays ne va pas bien mais personne y compris M. Basolma ne veut faire une insurrection mais plutôt prendre le pouvoir par les urnes. Et ça se fera. Suivez mon regard. En effet, si le peuple burkinabè dégage le Mpp légalement par les urnes au soir du 22 novembre 2020 (parce que le candidat Mpp peut être éliminé dès le premier tour) c’est qu’il n’était pas d’accord avec la politique du Mpp. Donc en conclusion, préparez-vous à nettoyer correctement les lieux à Kosyam pour nous laisser une place nette car nous mettrons en place une nouvelle politique d’unité nationale en faisant revenir tous les exilés et la diaspora burkinabè pour construire ensemble notre pays. Nous ne nous préoccuperons pas des gens sectaires et nous laisserons la justice régler le cas des gens qui ne veulent pas le développement de notre pays comme vous. Notre pays ne peut pas continuer ainsi et même Le candidat sortant le sait parfaitement. Paul KÉRÉ, Avocat.

    Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 16:16, par koh En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

      voilà une réaction venant d’un MR QUI CONNAIT LE DROIT ; maître Kéré vous parlez en tant qu’avocat ou en tant que citoyen ?
      Vous parlez de l’indépendance de la justice et vous voulez que le pouvoir en place intervienne dans les affaires de la justice.
      Maître Kéré j’ai suivi avec attention une émission dans une chaine ou Le professeur Loada répondait à une question d’un journaliste. Zida a plus peur de ces anciens compagnons d’arme que de la justice. Aussi l’armée à ses règlements et que Zida connait très bien. Un militaire qui déserte en temps de paix est poursuivi.

      Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 16:41, par L’artiste En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

      Mr Paul KERE, avocat, on vous attend simplement au soir du 22 Novembre pour vous dérouler le tapis rouge dans Kosyam déjà nettoyé ! Je vous suggérerai de rentrer au pays avant la campagne car il y a fort à faire pour qu’on y parvienne ! La dernière fois, Mr Eddie est venu animer un petit meeting dans mon quartier et ça été un échec car il semble qu’un député CDP, fils d’un ancien député CDP a saisi une chaise pour frapper un cameraman parce que celui-ci prenait des images de la tribune qui était fort vide même après l’installation de Mr Eddie. La raison, c’est que ce député soupçonne le cameraman de vouloir publier ces images de la défaite locale du meeting. Il se trouve que le cameraman a sorti son couteau et la débandade a commencé par les chefs coutumiers eux-mêmes ! Vous voyez pourquoi je dis que j’ai du 22 Novembre pour notre grand parti CDP !!!

      Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 19:09, par Nabiiga En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

      @ Paul

      Je gratte la tête pour trouver la loi sur l’exclusion qui a été promulguée par le parlement de sorte que gouvernement de MPP soit contraint à l’exécuter. Tu peux avoir raison qu’il y a eu une telle loi depuis que le MPP a pris le pouvoir dans notre pays sauf que je ne me rappelle plus. Ce dont je me rappelle par contre, est une loi votée par l’assemblée de la transition pour exclure ceux qui ont contribué à entraver la démocratie dans notre pays en supportant inconditionnellement l’article 37. MPP, je me charge de t’informer, n’était pas au pouvoir. Je peine donc à comprendre pourquoi le MPP est épinglé ? Ou bien, par exclusion, tu entends le refus de relaxer tes amis les putschistes de la MACA, les exclure de la MACA je veux dire.

      Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 11:04, par Ka En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    Monsieur Eddie KOMBOIGO : Réclamer de ce qui arrive a Zida comme tu le fait au nom du CDP n’a pas de sens : Il fallait le faire au nom de votre parenté, là tu peux avoir gain de cause, puisqu’on constate qu’à part le MPS qui veut utiliser notre Zida nationale et être un parti satellite bien vu, les grands bavards à commencer par Ablassé Ouédraogo l’homme à qui la justice de notre pays n’a pas droit d’être, car, tout le monde peut s’en passer pour la réconciliation, ou Dicko et autres, font silence radio au problème de Zida. Et tant que les pro-Zida n’auront pas compris qu’ils doivent faire profil bas pour que leur mentor règle son contentieux avec sa hiérarchie militaire et sa justice, et vu que toutes leurs gesticulations sont parfaitement contre-productives, le gouvernement se frottera les mains.

    Ici on voit, la mauvaise foi du CDP qui n’a pas de limites : Et sortir sachant que Zida sait parfaitement pourquoi il ne veut pas rentrer, voilà ce qui s’appelle se moquer du monde ouvertement. Eddie veut peser à travers le CDP de tout son poids et son inertie pour décourager toutes les initiatives qui seraient profitables a Zida pour préparer son retour en 2025 et inquiéter tous les prétendants à la magistrature suprême.

    Et ce qui ne regarde que moi, ‘’’se prétendre à la magistrature suprême en étant à l’extérieur avec un problème judiciaire est inacceptable.’’’ Et au CDP comme au MPS, voici des gens qui sont vraiment sans foi ni loi. Mais au-delà de cette arrogance, on peut aussi se poser une question, ‘’est ce de la provocation ou uniquement pour détruire les ambitions politique de Zida a la recommandation d’un tel ?’’ Zida ayant été parmi les décideurs d’une transition qui a fait un travail formidable pour planter la racine de l’alternance politique de notre pays qui est viable c’est son droit d’être candidat comme tout le monde, mais il sait parfaitement que la justice est là pour décider de ce qui est juste. Nul n’est au-dessus de la loi. Même si Roch Kaboré président du Faso est impliqué sur une question des parcelles ou détournement de fond à n’importe quel niveau, il doit répondre de ses actes et les éclaircir au peuple de sa culpabilité ou de son innocence. Pour cela il ne il faudrait pas que les décideurs comme en 27 ans ont mené la politique de la ruse en contrôlant a 100% la justice. Concernant notre Zida nationale, que la vérité soit dite, et jusqu’à nouvel ordre, il n’appartient pas à un mis en cause, quel qu’il soit, de faire la preuve de son innocence, mais aux juges de le faire, le cas échéant, la preuve de la culpabilité du mis en cause. Et je dis qu’après les condamnations des voleurs des armes pour libérer les généraux de pacotille, ou les condamnations des responsables du coup d’état a la maternelle, et aussi le refus que Blaise Compaoré ne mette le pied au Burkina sans passé par la justice, ou l’avancé de l’extradition de son frère François, je pense, et ça ne regarde que moi, qu’il faut vraiment, encore une fois, faire confiance à nos institutions, faire confiance à nos lois et faire confiance à notre justice et celui qui a permis tous ceux-ci en étant a la magistrature suprême.

    Sincèrement et qui ne regarde que Ka, la démocratie et la liberté d’expression sont une réelle réalité au Faso. Voyez seulement comment le pouvoir accepte de faire face aux contradictions, critiques, débats, parfois même injures de tout genre.

    Et cette sortie d’Eddie au nom du CDP dont je crois que la majorité du BPN n’est pas pour, nous conduise à dire ‘’’faut-il rire ou pleurer d’une telle présentation des faits ? Si telle est vraiment la perception du CDP de reprendre le pouvoir, alors c’est bien à nous de nous interroger sur le sort qui nous a été réservé durant 27 ans.

    Une fois de plus, le CDP montre qu’il est complètement à côté de ses pompes, qu’il prend ses désirs pour des réalités et qu’il se complaît à proférer mensonges et contrevérités sur la place publique pour tromper le peuple. Zida a posé sa candidature en étant a l’extérieur comme SORO l’a fait en Côte d’Ivoire, et c’est au Conseil Constitutionnel de faire le reste.

    Conclusion : Avec une sortie de ce genre je dis que voilà des gens qui sont incapables de se remettre en question et qui trouvent toujours des causes externes pour occulter leurs propres faiblesses. Lorsqu’on pense ce que les mêmes ont fait dans à notre pays sur la base de mensonges et paradigmes foncièrement imaginaires pour des intérêts particuliers, la seule conclusion qui s’impose est que tout ce qui arrive maintenant n’est que la récolte naturelle des semences d’hier. Sans rancune a toutes et tous, car souvent, la vérité de Ka blesse, mais ne tue pas.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 03:45, par Jonassan En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    Les élections sont déjà faites. La défaite de l’opposition est consommée, déjà K.O. avant le début du gong.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 11:29, par Warba En réponse à : Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : Le CDP condamne « l’attitude des autorités » burkinabè

    Zida lui même sait ce qui l’attend au Faso s’il tente de rentrer.la justice qui a déjà des éléments de poursuites va ordonner son arrêt et mise en dépôt à la maca.il perdra sa liberté et sera forcément condamné pour les délits déjà énoncés : désertion en temps de paix,détournement du foncier même s’il a renonce après et de fonds.....c’est mieux de mettre fin à ta petite carrière politique et négocier une amnistie.en attendant confié le bateau aux jeunes terribles.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives de la région du Sahel
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous intrigue...", Sagado Nacanabo, Secrétaire exécutif du REN-LAC
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur les risques d’une crise post-électorale
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 mois après son incarcération à la MACO
Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au point de ne pas pardonner ? », Dr Justine Couldiati/Kielem
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à trois députés décédés
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de l’armée. Ce n’est pas l’armée qu’on a connue sous Blaise Compaoré », Me Hermann Yaméogo
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les plans, la réconciliation est en marche », Me Bénéwendé Sankara
Législatives 2020 : Le tribunal administratif invalide les listes nationales de certains partis suite à une plainte du Mouvement SENS
Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut barrer la route aux troisièmes mandats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés