Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La bataille contre l’ignorance se gagne tous les jours, et elle finit par ouvrir sur des perspectives insoupçonnées. » Dalaï-lama

Commande publique au Burkina : L’ARCOP et le CESAG signent une convention de partenariat

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • vendredi 2 octobre 2020 à 22h18min
Commande publique au Burkina : L’ARCOP et le CESAG signent une convention de partenariat

« La capacitation des acteurs de la commande publique au Burkina Faso : Enjeux, défis et stratégies ». C’est la thématique qui a réuni le Centre d’études supérieures en gestion (CESAG) et l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP), ce lundi 1er octobre 2020 à Ouagadougou. Ces deux partenaires ont, à l’occasion, signé une convention de collaboration.

Cette cérémonie placée sous la présidence du Premier ministre Christophe Dabiré, est consacrée à la commande publique. Selon les communicateurs, la commande publique joue un rôle structurant dans le développement socio-économique des États. Ce qui justifie la rencontre entre le CESAG et l’ARCOP à Ouagadougou, ce 1er octobre 2020, pour procéder à la signature officielle de l’accord-cadre de coopération.

Les acteurs de la signature de la convention de collaboration.

On retient parmi les objectifs du partenariat, la conjugaison des actions afin d’améliorer le cadre réglementaire qui régit la commande publique ; la recherche de la transparence, de l’équité, de l’efficience et de l’efficacité. Aussi, riche de ses expériences et faisant le constat de l’insuffisance de dispositifs de renforcement de capacités des acteurs de la zone UEMOA dans le domaine de la régulation et de la gestion de la commande publique, le CESAG a initié le développement d’une offre de formation. Cela, afin de contribuer à l’efficience et à l’efficacité de la dépense publique au Burkina.

Selon Pr Serge Auguste Bayala, « l’éducation à la commande publique est une base essentielle pour réaliser une bonne gouvernance technique, mais aussi un enjeu majeur pour préserver la réputation de nos compatriotes qui se sont engagés à servir l’Etat, à servir la communauté ».

Le directeur général du CESAG.

En sus, le secrétaire permanent de l’ARCOP, Tahirou Sanou, n’a pas manqué d’exprimer sa joie et sa reconnaissance au CESAG pour l’initiative. Ainsi, il a laissé entendre ceci : « Cette opportunité vient nous permettre d’aller de l’avant dans la quête d’acteurs compétents, et c’est pour cela que nous nous réjouissons de la signature de cet accord de partenariat ». L’accord-cadre de coopération entre l’ARCOP et le CESAG a, à partir de sa date d’effectivité, une durée de trois ans.

Le secrétaire permanent de l’ARCOP.

Sarah Kaboré (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Économie : Réflexion sur l’intégration des investissements dans le budget de l’État
Banques : Le Burkinabè Simon Tiemtoré finalise l’acquisition des filiales burkinabè et guinéenne de BNP Paribas, selon Jeune Afrique 
Mois du consommer local : Un label « Made in Burkina » pour magnifier les produits locaux
Coris Bank International SA (CBI SA) couronnée par la Société Financière Internationale (SFI) et par African Banker Awards
Burkina Faso : Le Président de la BOAD fait Grand officier de l’ordre de l’Etalon
Recettes fiscales : Le Burkina a perdu plus de 214 milliards Fcfa en 2019
Transformation de l’économie du Centre Sud : l’Institut supérieur des technologies initie un forum à l’occasion de son 20e anniversaire
Burkina Faso : Le consortium « Burkina 2050 » attire l’attention sur la gestion « chaotique » du chemin de fer
Economie informelle : Le Conseil national enfin représenté dans toutes les régions du Burkina
Digitalisation des services financiers : La Confédération des institutions financières déploie le logiciel SAB-AT au Burkina
Commercialisation du riz du Burkina : Une table ronde pour trouver des solutions aux contraintes
Accès aux services financiers : Le PAIF-PME ne veut laisser personne en marge du système financier
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés