Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En élection, il faut à la fois espoir et audace.» François Hollande

« Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations », Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • LEFASO.NET • jeudi 1er octobre 2020 à 01h31min
« Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations », Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle

Le candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), Eddie Komboïgo, a déposé, ce mercredi 30 septembre 2020, ses dossiers de candidature à la présidentielle de novembre 2020. A ce troisième jour de réception, et à deux jours de la clôture, le candidat de l’avenue Kwamé Nkrumah (siège national du parti) a été le seul à déposer ses dossiers.

En 2015, Eddie Komboïgo a vu sa candidature invalidée par le fait de la loi dite « shérif ». Cette loi interdisait aux pro-Compaoré (ceux qui ont soutenu le projet de modification de la Constitution) de briguer des mandats lors des élections marquant la fin de la transition. A la faveur de la modification de la loi électorale en juillet 2018, l’ex-parti au pouvoir a donc exigé, quand bien même la loi était devenue caduque, qu’elle soit carrément élaguée du nouvel instrument.

Investi à nouveau par son parti pour la présidentielle de novembre 2020, c’est sans doute avec un goût de droit recouvré qu’Eddie Komboïgo aborde cette joute électorale. La mobilisation ce mercredi derrière lui pour le dépôt des dossiers à la présidentielle sonne bien ce sentiment d’un retour sur le starting-block.

Des partisans et accompagnants ont fait le pied de grue jusqu’à sa sortie des lieux

Partis du siège du parti, plusieurs militants ont escorté le candidat Eddie Komboïgo en cet après-midi à la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Après environ trois quarts d’heure devant le comité de réception des dossiers, Eddie Komboïgo et sa délégation ressortent, attestation en main, sourire et le signe V (signe de la victoire) brandis et ce, dans une ambiance de cris et applaudissements des accompagnants postés devant la cour. En attendant le sort qui sera réservé aux candidatures, Eddie Komboïgo savoure le fait d’avoir accompli cette étape indispensable à la quête de la présidence du Faso.

Le président de la CENI, Newton Ahmed Barry (à droite), par ailleurs président du comité de réception, remettant l’attestation de dépôt au candidat, Eddie Komboïgo

« Nous venons de nous acquitter de nos obligations légales de dépôt de candidature. La candidature est, vous le savez, un engagement d’une personne vis-à-vis de son peuple. Nous recherchons le pouvoir pour servir le peuple et non nous servir. Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations. Donc, le retour de la paix, travailler à une réconciliation nationale et à la relance de l’économie qui intègre la recherche de l’emploi, notamment pour la tranche féminine et jeune », a confié Eddie Komboïgo.

O.L.O
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 1er octobre à 04:28, par lepaysvamieux En réponse à : « Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations », Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle

    Tout le monde sait que voter Eddy revient à libérer Dienderé.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 06:36, par Le Patriote "Le vrai" En réponse à : « Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations », Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle

    Tout farfelu est permis de rêver. Les insurgés sont encore là. Et une autre insurrection populaire est possible. Notre pays ne sera pas regouverné par des criminels et des corrompus jusqu’à moelle épinière.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 06:46, par Indjaba En réponse à : « Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations », Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle

    Tu ferais un bon président. Tu serais dans la posture des Talons et des Trump. C’est dire que vous êtes les espèces de personnes qui ont créé une entreprise, la structurer, la faire grandir la fortifier, la gérer avec les difficultés et les opportunités. Bref, si Edy transposais toute cette expérience et cette mentalité du privé à Kosyam, ça pourrait donner une autre gouvernance plus rigoureuse. C’est différent de Zeph qui n’a toujours été qu’un salarié. Il n’a jamais créé une entreprise, la faire grandir, prendre des décisions, des orientations etc. Il a toujours travaillé dans une structure déjà créée où les procédures et les objectifs sont déjà préétablis. C’est facile ça ! Maintenant je dis hélas Edy ! Pour des questions de populisme tes propos et gestes font que je doute de toi. Quand un homme d’affaires de ton niveau tolère et même soutient les greves sauvegarde, les frappes chirurgicales, les boycott à la fonction Publique, cela me fait bizarre. Quand un homme d’affaires de ton niveau s’oppose au licenciement qui est pourtant un concept bien mentionné dans la plupart des Bookin de management, moi ça me fait bizarre. Quand un richissime homme d’affaires comme toi soutient que la lutte contre le chômage c’est la fonction publique, je ne le trouve pas sincère. Enfin quand un homme d’affaires de ton standing soutient des travailleurs qui ne veulent paS payer l’impôt, je ne trouve pas sérieux. Fais comme Trump et Talon. Essaie de gérer le pays comme une entreprise. Ne court pas derrière le populisme. Oui les questions syndicales sont populaires, oui les écrits des journalistes d’investigation sont populiste , oui les l’activisme des cyberactivistes est populiste mais tout ce populisme favorise t il un boom en terme de développement. Tout le monde insulte Trump et Talon mais les 2 économies avancent et tous les sondages reconnaissent que Trump a fait baissé le chômage. Edy courage et bonne chance. Si tu ne vas au second tour, il faut appeler à soutenir Roch. Oublie la convention bizarre que vous avez signé au CEFOP.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 11:23, par Nabiiga En réponse à : « Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations », Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle

    ...votre premier objectif dirais-je plutôt serait de faire rentrer Blaise Compaoré contre sa volonté car Ivoirien tout fait par le biais d’un bidon séance de réconciliation et de pardonner tous ceux qui ont fui la patrie de leur propre gré.

    ...votre deuxième objectif serait de libérer tous les assassins à la MACA et la MACO

    ....votre troisième objectif serait de vous venger contre toute personne qui aurait dit ou aurait fait quelque chose dans le cadre de l’exécution de ses responsabilités.

    ....votre quatrième objectif serait de ramener le pays à son état d’avant insurrection. Arrogance, corruption, des familles entières au pouvoir

    C’est pourquoi, lambda Burkinabè, lui, ne veut rien savoir de vos objectifs car contre l’intérêt du peuple et rétrograde

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 11:27, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : « Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations », Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle

    Il faut que le centre de gravité du pouvoir se déplace un peu vers le nord ou le centre nord pour que le Bf expérimente autre chose que ces marionnettes aux mains de chefaillons qui nous font faire du sur place. Vive le changement et que le meilleur gagne.
    Les compagnons de 30 ans de BC sont fatigués, accompagnons-les dignement vers leur retraite, mais s’ils tentent de s’accrocher, soyons intraitables avec eux.
    A bas les insurrescrocs !!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 11:30, par Ka En réponse à : « Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations », Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle

    Que le meilleur gagne : Pour le CDP, j’aurai bien voulu un candidat comme Paul Kéré qui a déjà dévoilé un programme compréhensif à travers ses critiques sur le forum, en disant qu’en arrivant au pouvoir, il va faire ceux-ci ou cela, entre autres mettre en prison quelques-uns du MPP.

    Mais avec Eddie, à part « Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations. » Sans parler de ceux qui seront passé par la justice avant d’être des Burkinabé comme les autres ? Ce que je sens de cette candidature, c’est un programme déjà arrêter avec son schéma tranquille, celui de grogner NON à TOUT, pour au final chanté qu’on lui a volé sa victoire.

    Nous sommes a moins de deux mois de la présidentielle, silence radio sur les préparatifs dans le camp du CDP, que de passer devant la justice pour exclure des membres. Comment dans un pays sérieux peut-on gagner une élection de surcroît présidentielle, sans la préparer, sans un programme connu ?

    Entre temps, ils sont là a pleurnicher qu’il y a déjà des fraudes. Eddie, pour ta crédibilité, dit au peuple qu’arrivé au pouvoir la justice sera pour toutes et tous sans exception dans le pays des hommes intègres, surtout pas de grâce pour les frères et amis en prison, extradition des uns pour répondre leurs actes au pays ne sera pas bloquer ! Ta candidature sera digne d’un record Guinness : Car c’est ça « le premier objectif d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations contre ceux qui tuent qui ils veulent, là où ils veulent, comme brûler vif un journaliste et ses compagnons dans une voiture exct… »

    Répondre à ce message

    • Le 1er octobre à 13:56, par Nabiiga En réponse à : « Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations », Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle

      @ Ka

      Merci toujours Ka car tu nous enseignes des choses qui sont justes. Pour le CDP d’Eddie et ses compagnons, en réalité ce que tu avances est valide mais le CDP ne doit même pas aller si loin selon tes propositions, si les ténors du leadership de ce Parti veulent que nous les prenions aux sérieux. Tout ce qu’ils ont à est d’à agrafer le mot ’nouveau’ au CDP et le tour sera joué. Eddie et son CDP insiste que ce soit le vieux CDP de tout temps avec les mêmes reflex maffiosi et sanguinaires. Pire, au lieu de se dissocier du vieux CDP tant décrié par les Burkinabè pour faire jaillir le nouveau CDP, nous assistons plutôt à la gestion d’un CDP à partir d’Abidjan, de Paris, de Niamey et que sais-je encore, comme si le CDP avait perdu le pouvoir dans des élections présidentielles normales. Non, le CDP a été chassé du pouvoir par le peuple donc, si le CDP veut séduire le peuple, on attend que le minimum : CDP Nouveau

      Quant à la candidature de mon ami Kéré, ce sera une bonne idée car super intelligent seulement voilà, l’éventuel Président Kéré fera exactement ce que nous décrions : pardonner les criminels pour toutes sortes de prétexte de santé, et emprisonner les innocents. Voilà mon problème avec la candidature de Kéré sinon, je suis partant.

      Répondre à ce message

      • Le 1er octobre à 16:02, par Ka En réponse à : « Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations », Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle

        Nabiiga : Si je dis Paul Kéré, c’est pour qu’il se présente cette année afin de se faire connaître dans les urnes pour être parmi les jeunes comme Dipama Bala, ou autres comme Hervé Ouattara, qui tenteront leur chance après le deuxième mandat de Roch Kaboré.

        Pour Eddie, s’est se montrer qu’on n’a des moyens plus que les autres afin de manipuler les autres, comme François Compaoré l’a fait et couler son frère Blaise : Si non ! Comment ça se fait qu’un Achille Tapsoba, Mélégué, Topan et autres, les vrais sauveurs du CDP sans Blaise, restent dans l’ombre ? Ce n’est pas de tout cœur que l’introverti se tourne vers Eddie. Et pour moi, c’est se moquer du peuple Burkinabé que le BPN du CDP a choisi Eddie au lieu d’Achille Tapsoba ou Paul Kéré, ou ceux qui sont sous l’ombre comme Topan, Mélégué qui ont de l’expérience de la gouvernance ?
        Et si j’étais Paul Kéré qui jurait que l’opposition avec son Eddie sera au pouvoir le 22 Novembre 2020, je ne me tenterai pas seulement qu’au législative, je ferai comme le valeureux KKB en Côte d’Ivoire qui a pris son courage et défié son parti et Bedié dont il sait que ce dernier ne pourra jamais battre ADO et sa femme qui développent le pays a 100% avec le butin laissé par Houphouët a sa confidente et gestionnaire de fortune (Dominique Ouattara.)

        Comme tout le monde le sait, dès qu’Eddie ou KDO seront au pouvoir, Blaise et son frère François rentreront au Burkina sans passé par la justice : Mais les Burkinabé sont mûri par les crimes gratuits et l’impunité, et n’en veulent plus de cela, c’est pourquoi ils réfléchiront deux fois dans les urnes avant de voter.

        Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 11:39, par L’artiste En réponse à : « Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations », Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle

    "Garantir la vie des populations" ! Encore et encore le vrai populisme ! Tout le monde sait qui tue les civils et les militaires tous les jours et pourquoi ! Ce qui est plus indigne, c’est de voir des hommes armés tuer des femmes avec bébés au dos pour dire qu’ils luttent contre un gouvernement fût-il du MPP. Mr Eddie , changer de langage pendant qu’il est temps et reconnaissez un jour la part de votre CDP dans les tragédies individuelles et collectives imposées aujourd’hui aux pauvres populations burkinabè ! Rendez-vous au soir du 22 Novembre 2020.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 14:40, par Nabiiga En réponse à : « Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations », Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle

    @ l’artiste

    Rendez-vous au soir du 22 Novembre 2020’ N’gaw !!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 14:54, par Passakziri En réponse à : « Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations », Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle

    Moi je trouve les militants du CDP qui malgré les difficultés sont restés à bord, les rares à avoir un semblant d’ideal politique , mais je pense qu’ils ne feront pas le poids aux présidentielles, aux legislatives ils auront leur mot à dire.
    Ce que je voudrait remarqué, c’est que seul dieu peu garantir la vie d’un être. Aucun président au monde. Tout ce que le président peu faire c’est défendre l’intégrité de ses Citoyens et de tout mettre en Oeuvre pour empêcher les morts évitables ( par exemples ceux qui meurent de crise cardiaque parce que les traitements adéquats et les infrastructures locales font defaut, ou ceux qui meurent parce que des écervéllés nous attaquent). Mais il ne peut pas garantir la vie des Populations. Il ne peut même pas garantir sa propre vie. Les proteger par contre , oui. C’est son devoir.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 15:37, par caca En réponse à : « Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations », Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle

    J’ai parcouru les posts internautes qui se sont exprimés à la candidature du CDP. En dehors Mr Nabiiga qui ne pas encore guéri de ses émotions, pour le reste je remarque une évolution significative républicaine. Je salue ce progresse individuel dans notre démarche pour la culture démocratique. Si les élections se passent très bien c’est le Burkina qui gagne en crédibilité. Les 9 milliards de don et dette de l’aide publique internationale est quand même une source d’encouragement pour un pays comme le notre. Malgré l’insécurité, un gouvernement démocratique avec les valeurs humaines est toujours source d’espoir et du développement. Que le meilleur gagne et la réconciliation soit une réalité pour en finir avec les démons de haine et de vengeance.
    Je souhaite un bon courage au candidat du CDP et je vous souhaite un bon vent !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 21:21, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : « Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations », Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle

    Insurgé ne saurait être un travail à temps plein. Que tous les escrocs qui s’inscrivent dans la logique d’insurrection permanente se ressaisissent car il n’y aucun avenir dans une telle posture. C’est vrai que certains se sont prévalu de ce statut pour entrer avec effraction dans l’histoire de ce pays. Ce faisant, ils ont utilisé quelques pauvres ignorants comme marche-pieds pour se hisser à des postes juteux de la république à partir desquels ils jouissent gloutonnement des délices du pouvoir. Mais la fin de cette situation anachronique approche à grand pas et le réveil de tous ces escrocs sera très douloureux.

    A bas les insurrescrocs !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Élections 2020 au Burkina : La commission épiscopale justice et paix rend compte de sa mission d’observation
Réélection de Roch Kaboré : Les Burkinabè attendent beaucoup du nouveau contrat
Élections couplées 2020 au Burkina : « Je prends acte des résultats provisoires publiés par la CENI », Kadré Désiré Ouédraogo
Elections 2020 au Burkina : L’UPC prend acte des résultats proclamés
Élections 2020 au Burkina : Déclaration du Haut représentant et Vice président Josep Borrell / Union européenne
Présidentielle 2020 au Burkina : Roch Kaboré réélu avec un taux de 57,87%, selon les résultats provisoires
Burkina : L’opposition dit prendre acte des résultats provisoires de la CENI
Message de félicitations de l’UNIR/PS au Président Roch Marc Christian KABORE
Résultats provisoires de la Présidentielle : Plusieurs candidats ont félicité Roch Kaboré pour sa réélection
Présidentielle 2020 au Burkina : « La deuxième place ne nous dit rien », Adama Ouédraogo du bureau exécutif du CDP
Présidentielle 2020 au Burkina : Le Pr Abdoulaye Soma du Soleil d’avenir qualifie le scrutin de désastre électoral
Burkina : Les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés