Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le meilleur temps pour réparer sa toiture, c’est lorsque le soleil brille.» John Fitzgerald Kennedy

Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mardi 29 septembre 2020 à 23h55min
Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

L’information nous est parvenue dans la matinée de ce mardi 29 septembre 2020 ; l’ancien ministre de la défense, Jean-Claude Bouda, bénéficie d’une permission d’un mois depuis le lundi 28 septembre 2020.

Plutôt qu’une liberté provisoire (comme cela a été annoncé par certains), une source judiciaire que nous avons contactée précise qu’il s’agit en réalité d’une « permission » d’un mois pour raisons de santé, alors que le prévenu avait été déposé à la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou (MACO) depuis le 26 mai 2020.

Jean-Claude Bouda avait été placé sous mandat de dépôt suite à une plainte déposée par le Réseau national de lutte anticorruption (RENLAC) pour « blanchiment de capitaux » et « enrichissement illicite », sur la base de la loi sur le délit d’apparence, relativement à sa villa construite dans sa région d’origine à Manga. Une loi votée en 2015 sous le régime de la transition.

L’on se rappelle que l’enquête avait alors été ouverte sur les infractions de faux et usage de faux en écriture privée, fausses déclarations de patrimoine, délit d’apparence, blanchiment de capitaux. Au cours d’une conférence de presse en juin dernier, le procureur du Faso Harouna Yoda a annoncé l’abandon de l’infraction de fausse déclaration de patrimoine parce que, expliquait-il, cela relève de la Haute cour de justice, d’autant que la déclaration de biens est liée à la fonction de ministre.

L’ancien ministre « s’est constitué en 3 ans un patrimoine immobilier d’un montant provisoire de 252 millions de francs CFA qu’il ne parvient pas à justifier au regard de ses revenus licites », a alors expliqué le procureur. Une somme qu’il serait seulement possible à Jean Claude Bouda d’accumuler s’il avait un revenu de plus de 7 millions par mois. Très loin de son salaire de ministre qui faisait 1 million 23 mille francs.


Lire aussi : Jean-Claude Bouda déposé à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou


L’ancien ministre a essayé de justifier ses investissements immobiliers par la vente d’un verger et des apports de membres de sa famille qui auraient respectivement rapporté 52 millions et 68 millions FCFA selon les explications données au Procureur. Une explication qui avait du mal à passer au parquet qui a estimé que les documents produits semblent être des faux. C’est pourquoi l’ancien ministre a été poursuivi pour faux et usage de faux en écriture privée.
Si un premier appel du prévenu avait été rejeté par le procureur, le second lui, a eu l’accord du juge. Le désistement d’appel du procureur a été signé lundi 28 septembre 2020 dans l’après-midi. Le procureur a donc finalement donné une suite favorable à l’appel du prévenu qui demandait à être autorisé à aller se faire soigner.
Avec cette « permission » pour des soins, le mis en cause devra regagner sa cellule à l’issue du mois de « sursis » pour la suite de la procédure judiciaire. Il devra donc retourner à sa cellule au plus tard le 29 octobre 2020.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 septembre à 17:47, par Eric En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    Que Dieu lui accorde la santé ! Quand on regarde la situation de Jean-Claude BOUDA dire que la justice n’est pas indépendante au Burkina relève de la malhonnête ! ZIDA avec sa bande de plaisantins gagnerais mieux à se ressaisir ! Nul n’est au dessus de la loi !

    Répondre à ce message

    • Le 29 septembre à 20:09, par À qui la faute En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

      Si la justice était indépendante Simon COMPAORE serait en prison pour s’être baladé avec des armes de guerre. Je ne parle même pas du nombre de hauts fonctionnaires impliqués dans l’affaire du charbon fin. On n’a jamais dit que aucun juge ne travaille. Mais vous verrez qu’il y a des dossiers bien cachés qui vont sortir avec le départ des MPP. Et ça c’est valable pour beaucoup de pays. La justice est plus indépendante par la force des choses, sinon des juges même n’aiment pas cette situation, référez vous aux enregistrements de l’affaire des voitures de la mairie

      Répondre à ce message

      • Le 30 septembre à 10:43, par koh En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

        mr a qui la faute
        si vous avez des preuves de ce que vous dites faites le savoir. Si non si Simon ou quelqu’un d’autre porte plainte contre vous vous allez avoir des problèmes.
        si vous suiviez l’actualité vous devriez savoir que le dossier du charbon fin est en cour
        le MPP a donné la l’indépendance à la justice. Maintenant si cette justice ne veut pas être indépendante alors ça c’est un autre débat.
        RMCK a tellement libéré la parole que n’importe qui peut porter plainte contre X ou Y
        Ne prenez cette liberté donnée comme une faiblesse

        Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 19:20, par Ka En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    Eric je confirme : Et comme je disais dans une de mes critiques a paraître, toutes et tous les candidats, doivent mettre de l’accent du problème de la justice dans leur programme pour pouvoir convaincre le peuple. Car, pour l’instant un seul candidat a mis l’accent sur la justice et l’applique, et même si tout n’est pas parfait, nous pouvons dire que le pays est gouverné de nos jours "dans la justice et l’équité". La preuve vivante est J. C. Bouda, par rapport à un douanier avec des cantines pleines des billets de banques chez lui, et laissé en liberté par un autre régime. Parler du bilan du régime mouta mouta sans parler de ce qu’il a fait pour la nouvelle justice de notre pays, est d’être aveugle.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 19:36, par Burkinabe En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    Je ne suis pas trop surpris . Je savais que Mr. Bouda allais utilisais ses moyens financieres et ses connection avec le pouvoir en place pour s’acquerir de bon avocat qui allais lui premettre d’utiliser le system pour autant de liberte que possible avant le jugement, c’est just ce que c’est la loi le premet. Je pense que l’opinion public dois garder les yeux ouvert . Le jeune Procureur Yoda travaille dure et fais des efforts pour que la justice soit dite .
    Neamoins nous devons aussi savoir que le system judiciare actuel est tres favorable au riche et nantis ; c’est just comme ca que les choses sont, partout a travers le monde d’ailleur. Voila pourquoi en son temps Thomas Sankara avais instituer les TPR.
    L’opinion public dois mettre la pression pour que la justice ai les moyens pour faire son travail.
    Affaire Charbon Fin : La compagny miniere a demander une contre expertise ; Le TGI n’as p[as d’expert en metaux precieux en son seins pour suivre le travail du cabinet avec les procureurs et confirmer.

    Affaire77 Vehicules de La mairie Centrale : Le TGI n’as pas d’expert en Audits & Comptabilites en son sein pour faire le boulot et accelerer le cours du Dossier . Le TGi est oblige de demander de l’aide a Luc Marius Ibriga Contrôleur Général d’Etat Autorité Supérieure de Contrôle d’Etat et de la Lutte contre la Corruption (ASCE-LC) . Pourtant cette institution elle meme est vachement en manque de ressource humaine ( sous staffe ) .
    C’est tres bien une justice independante , mais a quoi cela servira sans la resource humaine .
    Dans l’affaire de charbon fin la rumeur parle de milliers de Millard de franc CFA si avere
    Dans l’affaire 77 vehicules de la mairie , la rumeur parle de dizaine de millards si avere

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 20:33, par Nabiiga En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    Quelle foutaise !!!!

    Il est temps qu’on mette un terme à ce cinéma judiciaire qui est la risée de tout le monde. Dans cette affaire de Bouda, ce monsieur a été pris en flagrant délit. Pourquoi faut-il traîner l’affaire ? Non seulement c’est archi faux qu’il ait eu l’appui financier de sa famille, nous connaissons sa famille à Manga, il est un très mauvais exemple pour tout fonctionnaire. Prenons pour acquis qu’il a eu le soi-disant appui financier de sa famille, que l’état le lui accord et qu’on fasse rapidement le calcul, il paie au trésor la balance, purge sa peine s’il le faut, il regagne son fief de manga et on n’en parlera plus. Ou bien, il n’est pas capable de rembourser l’état, à ce moment-là, on saisit la dite maison, la convertit en une clinique ou un lieu d’intérêt public car construit avec les fonds volé du public et voilà que l’affaire est finie. Qu’est-ce que c’est ce système judiciaire où l’on est détenu pour un délit, ensuite relaxe la personne pour des raisons de santé en attendant qu’il revienne de son propre gré après le soi-disant traitement pour être embastillé encore pour la suite de son jugement ou pour terminer sa peine. C’est complètement débile d’autant plus que nos centres d’incarcération sont dotés des cliniques. Attendons de voir, Bouda sera évacué en Tunisie et ne reviendra plus. La maison, construite de l’argent des contribuables, elle, l’attend sans que personne n’en parle plus.

    Lambda burkinabè ne veut pas forcément que Bouda soit en prison, on veut notre argent.

    Voilà ce qui est important. Haba !

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 22:54, par Jupiter En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    Voilà un monsieur, dont certains acteurs du ren-lac ne se sont servi de mauvaise foi, que de bouc-émissaire. Il faudra bien qu’un jour, on extirpe ces genres d’instinct de méchanceté et de cruauté, de la nouvelle mentalité Burkinabè. Ce n’est point ce qu’on demande aux structures de lutte contre la corruption, mais plutôt des actes plus probants et davantage concrets. Car si nos parents s’étaient comporté de la sorte, peut-être que nous ne serions même pas venus au monde. Bonne chance à ce monsieur, et prompt rétablissement !

    Répondre à ce message

    • Le 30 septembre à 01:58, par Nabiiga En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

      @ Jupiter

      Je suis aux regrets mais ce que tu viens de dire résume tous les maux de notre société burkinabè. Si tu trouves que les messieurs de Ren-lac sont des méchants, pourquoi ne pas aider Bouda à expliquer comment il a pu construire cet édifice-là. Bouc émissaire selon-toi parce que ce n’est pas lui seul qui vole. Parfait ! Comme tu connais ceux qui ont volé, on te prie de bien vouloir faire ton travail honoré de bon citoyen en dénonçant ces derniers afin que Bouda cesse d’être le bouc-émissaire. Si tu les dénonces, on les attrape, Bouda aura de la compagnie et tu n’auras plus rien à te plaindre. Tant et aussi longtemps que tu n’es pas capable ou tu ne veux pas pointer du doigt en dénonçant, il vaut mieux ne plus rien dire car tu n’as pas la preuve sinon, va dénoncer. Partisan indéfectible de la corruption quand tu nous tiens, oui

      Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 23:32, par Baodjdl En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    Ça au moins été très rapidement fait pour lui. Meilleure santé à lui.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 00:36, par groovyoy@yahoo.com En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    Bonne sante a Mr. Bouda. Au fait, et le cas de Damiss ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 03:33, par Bouda En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    Vraiment la justice Burkinabé, comme ça il est en cone maladie ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 07:25, par razougou En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    On l’a fait sortir pour la campagne legislative/presidentielle à venir. C’est clair et net. Ce monsieur doit impérativement retourner en prison

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 07:41, par Lolo En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    Permission d ’ un mois ???
    Juste le temps pour lui d’aller battre la campagne... 😄 Ya rien en face

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 10:08, par Tiraogo En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    Bonjour à tous,
    cela faisait très longtemps que je n’ai plus participé à ce genre de débats. Le pays aujourd’hui a un gros problème de gouvernance.Nous n’avons plus d’hommes politiques patriotes, soucieux de laisser leur nom dans l’histoire. La préoccupation première de ces hommes et femmes est l’enrichissement à tout prix. Ils ont opté de faire du Burkina, le Liban d’Afrique. Enlever M Rock KABORE si vous voulez, vous ne changerez pas fondamentalement la situation. Il n’est donc pas étonnant de voir autant de gens qui excusent les malversations, soutiennent le droit de piller les biens publics, désavouent la justice, s’insurgent contre les rares ONG qui combattent la corruption, vilipendent les rares juges courageux et téméraires et réclament le droit de voler en toute impunité.
    Heureusement que toute la société burkinabè n’est pas pourrie. Sinon le pays ne tiendrait plus penché. Il y a encore beaucoup de gens honnêtes dans notre pays, qui se contentent de leur salaire de misère, et de rester aux services du pays. Le regretté N ZONGO a dit " personne n’aura un avenir dans un pays qui n’en a pas.
    Regardons les choses en face, la maison brûle et nous nous permettons de dormir. Il va falloir un jour expliquer cela à nos petits enfants.
    Bonne journée à toutes et à tous
    Fraternellement

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 10:56, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    - Bonne guérison à Jean-Claude Bouda. Voilà ce qu’on appelleeune justice éclairée. Elle l’a laissé aller se soigner et on peut dire qu’il y a quand-même de l’humanisme dans notre justice. Je rappelle qu’il n’est qu’en garde-à-vue prolongée pour les causes d’enquêtes. Il n’est donc pas condamné à la prison à fortiori à l’exécution, et du reste la peine de mort n’existe plus dans notre droit domestique au Faso. Comprenne qui voudra ! Merci aux juges qui ont prit cette décision.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 11:19, par warzat En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    Les dires de certains sur cette affaire peut nous ramener à des réflexions plus simples du fait de notre éducation :
    La culotte d’aujourd’hui vaut mieux que le pantalon de demain.
    Il vaut mieux se contenter du peu, en attendant mieux. Ce ministre a connu au moins les souffrances liées à l’emprisonnement. C’est déjà un acquis pour notre effort de recherche de la justice pour tous.
    Que dire, de ceux qui ont signé des documents pour qu’on distribue des armes pour tuer les manifestants, afin de rester au pouvoir, même dans le sang de leurs frères Burkinabé ?. Ils sont candidats aujourd’hui alors que ce ministre ne l’est pas.
    Que dire de ceux qui ont commandé de faux gilets pare balles pour nos frères FDS pour qu’ils se fassent tuer pourvu que eux gagnent leurs commissions ?
    Il est aussi vrai que l’on ne se compare pas à plus mauvais que soi...du genre je me réjouis d’être avant dernier de la classe parce qu’il y a un dernier. En toute fraternité !!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 16:54, par kiemad En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    Au contraire en un an ZIDA a bouster la justice. C’est durant la transition que la loi anti corruption fut votée, loi pour la quelle le ministre BOUDA fut arrêté . C’est au cour de la transition que beaucoup de maires furent arrêtés dans le but de rendre compte de leur gestion opaque des lotissements mais malheureusement ils ont été tous libérés durant le nouveau regime MPP.
    C’est durant la transition que le Dossier Thomas Sankara a connu une avancée significative. Donc Internautes KA tu mens. Comment peux tu justifier la libération de tous les maires trempés dans la malversation de Parcelles au cours du regime MPP. Comment peux tu justifier qu’après les soupçons de milliards détournés durant le regime de Blaise aucun de ces caciques n’est inquiété par la justice. Ou bien tu manques d’informations

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 18:09, par kabore biiga En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    Des histoires oui ! quel malade ça ? il y’a pas des médecins dans la prison ou bien ?
    c’est vraiment déplorable que le procureur ait cédé à ces gars là ! c’est rien que pour la campagne, ils l’ont fait sortir....

    Répondre à ce message

    • Le 1er octobre à 20:41, par Ouagadougou En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

      @ Kabore Biiga , je ne sais pas si vous savez comment les cas similaire marche , mais Le Procureur n’est pas celui qui permet la personne accuse ou soupconner de sortir temporairement de prison . Le Procureur ouvre un dossier contre X ou Y , le Procureur demande au Juge d’instruction d’emmettre un Mandat de Depot pour envoyer X ou Y en prison ( garde a vue prolonger ) pendant que l’enquete suit son cour . Le Juge d’instruction peux donc refuser ou accepter. Le Procureur peux s’opposer mais le dernier mot reviens au Juge d’instruction, tout comme le mandat de depot le dernier mot reviews au Juge d’instruction. Dans ce cas pricis et tout cas similaire le dernier mot reviews au Juge d’instruction. Le Problem ne se trouve pas au niveau du Procureur.

      Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 01:11, par juste En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    S’il est coupable, le bien volé doit lui etre retiré. Parceque faire quelques années de prison et resortitr avec un bien de cette valeur de rend pas justice au peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 10:21, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    Satire n.f. (avec un i) = écrit ou dessin qui tourne qqn ou qqch en ridicule. « Le Malade imaginaire » est une satire des médecins. L’adjectif correspondant est satirique : une comédie satirique.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 00:56, par Jupiter En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    Naabiga, avec le respect que je te dois, d’avoir eu des égards pour mon opinion, je me plierais volontiers devant la tienne, si tu enrichissais le débat avec de nouveaux arguments. Mais hélas, je vois que ce n’est pas le cas du tout. Au contraire, tu réagis sous l’effet de l’irritation, en restant figé sur un idéal préconçu. Je regrette, mais à ce rythme et sans arbitre, je ne pense point qu’on puisse s’entendre ni se comprendre, Merci donc pour ta réaction contradictoire, et considère que chacun d’entre nous a raison, jusqu’à nouvel ordre ! Chapeau, chapeau et chapeau !

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 10:09, par Megd’ En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

    Dans cette affaire de Bouda, ce que la plupart des gens ne savent pas, c’est que la mise en détention de ce Mr était pour sa propre sécurité. Les militaires ont voulu attenter à sa vie et il fallait trouver un prétexte pour le placer en détention.

    L’Etat ne pouvait pas assurer sa sécurité sans pouvoir se justifier devant la nation. Des militaires projetaient faire une descente musclée dans sa résidence.

    Quand on parle de l’indépendance de la justice, il faut vraiment relativiser.

    Le MPP sait très bien que si Zida prend part aux élections, il va siphonner une partie des voix de son électorat (MPP).

    Sinon que Zida a le statut d’un ancien président et pour cela, il ne devrait même pas faire un seul jour en prison en attendant la mise en place de la Haute cours de justice.

    Le MPP a mis Barry en prison sans aucune raison valable et pour lui faire taire, on lui a accordé une liberté provisoire. Pensez-vous que Zida soit fou pour s’aventurer dans ce pays sans avoir un minimum de garantie ?

    La question de Zida relève plutôt d’une animosité entre lui et la hiérarchie militaire qui lui en veut à mort à cause de son impertinence lors de l’insurrection populaire.

    Zida connait les secrets de chacun d’eux qui sont embourgeoisés car n’oublions pas qu’il est un spécialiste du renseignement.

    Ce sont les petits esprits qui pensent que Zida a commis des malversations financières.

    La richesse de Zida vient de la rébellion ivoirienne car il a été conseillé militaire de celle-ci avec la bénédiction de Blaise.

    C’est ce qui fait qu’il connait très bien Guillaume Soro.

    Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 23:47, par LeburkinaFaso En réponse à : Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la défense « en permission » d’un mois pour des soins

      @Medg Zida est le plus grand military bourgeois Mrs Medg. Le prison de Bouda n’a rien de protection , just des rumeur monte par le MPP pour calmer sa base de Manga et les garder dans le MPP. Ca faisais prssque 2 ans qu’il n’etais plus ministre de la Defense et c’est maintenant que les militaire pensais a s’en prendre a lui. Si Zida a des informations sur la hierarchies militaire , autant il a des information sur les dirigeant actuelle , autant la Justice a des informations sur Zida lui meme .
      Les premier mort de l’insurection, Zida etais a ka tete du RSP ? Qu’ en dite vous ?

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives de la région du Sahel
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous intrigue...", Sagado Nacanabo, Secrétaire exécutif du REN-LAC
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur les risques d’une crise post-électorale
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 mois après son incarcération à la MACO
Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au point de ne pas pardonner ? », Dr Justine Couldiati/Kielem
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à trois députés décédés
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de l’armée. Ce n’est pas l’armée qu’on a connue sous Blaise Compaoré », Me Hermann Yaméogo
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les plans, la réconciliation est en marche », Me Bénéwendé Sankara
Législatives 2020 : Le tribunal administratif invalide les listes nationales de certains partis suite à une plainte du Mouvement SENS
Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut barrer la route aux troisièmes mandats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés