Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos.» Gandhi

Kourwéogo dans le Plateau-central : Les femmes mobilisées pour soutenir le MPP

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • dimanche 27 septembre 2020 à 23h22min
Kourwéogo dans le Plateau-central : Les femmes mobilisées pour soutenir le MPP

Le candidat du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) en tête de liste aux législatives dans la province du Kourwéogo, le ministre Alpha Barry, a convié ses militantes, le samedi 26 septembre 2020 à son domicile à Niou, pour célébrer en différé le 8-Mars. La cérémonie a connu la participation de la ministre de la Femme, Marie Laurence Ilboudo/Marshall, et nombreux autres invités.

La présente cérémonie vient traduire en actes concrets la parole donnée. « Le lendemain du 8-Mars, ça a été le début de la pandémie du coronavirus dans notre pays. On n’a pas eu l’occasion de se retrouver avec les femmes après la journée nationale que nous avons célébrée à Ouagadougou. J’avais promis cette journée aux femmes de Kourwéogo pour se retrouver à la fois pour célébrer notre joie pour les résultats obtenus au cours des cinq années que nous sommes en train de terminer, mais aussi pour voir quelles peuvent être les perspectives », a rappelé le ministre Alpha Barry.

Les femmes du Kourwéogo ont honoré l’invité

Ce sont des femmes fortement mobilisées pour la circonstance qu’il a reçues le samedi 26 septembre 2020, à son domicile à Niou. Elles sont venues des cinq communes de la province du Kourwéogo qui, faut-il le souligner, compte 91 villages. Il s’agit notamment des communes de Sourgoubila, Toéghin, Laye, Niou et Boussé. La cérémonie a commencé avec l’exécution de l’hymne du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) suivie de la présentation des quatre candidats désignés pour représenter le parti aux élections législatives dans cette province. Le ministre Alpha Barry est le premier titulaire. Il est secondé par Pascal Kaboré.

Pour la secrétaire générale de l’Union provinciale des femmes du MPP du Kourwéogo, Sanata Sawadogo/Belém, cette mobilisation des femmes vise à traduire leur reconnaissance au président Roch Kaboré et surtout au ministre Alpha Barry. « Depuis son arrivée dans la province, nous avons constaté un grand changement. Les femmes ne parcourent plus des kilomètres pour avoir l’eau. Egalement, on a une Maison des jeunes. Nous lui témoignons notre reconnaissance », a-t-elle magnifié.

Les officiels

A ces réalisations, le candidat Barry a ajouté la construction de routes, de dispensaires et d’écoles. Aussi, il a rappelé que c’est dans cette province que le président du Faso a lancé la construction des écoles sous paillottes. « Les femmes sont une préoccupation à la fois du président Roch Kaboré, du MPP, de moi-même et de tous les autres candidats qui sont avec moi dans cette province. Nous avons, nous-mêmes, apporté beaucoup de choses que ça soit des moulins, des forages, des formations pour les femmes », poursuit Alpha Barry. Cela a été rendu possible grâce aux partenaires techniques et financiers.

Les femmes plaident pour l’accès au financement du gouvernement

« Le cri de cœur a été entendu »

Toutefois, l’arbre ne doit pas cacher la forêt. Des défis restent à relever au nombre desquels la clôture de la Maison des jeunes, le renforcement des compétences des femmes et l’octroi de financements aux coordinations des organisations féminines pour la mise en œuvre de leurs plans d’actions. « Nous allons demander à nos services de faire le nécessaire pour que ces femmes puissent aussi avoir accès aux financements de l’Etat », a rétorqué la ministre de la Femme, Marie Laurence Ilboudo/Marshall, afin de galvaniser les femmes. L’ambition affichée des candidats du MPP dans la région du Kourwéogo, c’est d’avoir deux députés. Mais pour l’instant, ils sont pleinement engagés afin que le mandat 2020-2025 soit encore beaucoup plus fructueux pour la province.

La ministre de la femme s’est dite satisfaite des réalisations de son parti dans la région

Abordant la question des inondations dans la région du Kourwéogo, la ministre en charge de l’Action humanitaire, Marie Laurence Ilboudo/Marshall, a invité les sinistrés à se faire recenser. « Dans le recensement, il y a des personnes véreuses qui recensent ; or, elles n’ont pas cette habilitation de recenser. Nous ne recensons pas avec les cartes d’électeur. Le ministère de l’Action sociale est la structure habilitée à recenser toute personne victime d’un sinistre. Si nous ne sommes pas arrivés dans une zone, la personne peut se déplacer auprès de nos services déconcentrés pour demander un recensement.

C’est avec le fichier de recensement que nous allons accompagner ces personnes », a laissé entendre Marie Laurence Ilboudo/Marshall. Elle a également demandé aux populations qui habitent dans les zones inondables de quitter les lieux par mesure de précaution. « Même s’ils construisent encore, l’eau des pluies va de nouveau détruire leurs concessions. Il faut regarder où on peut construire et rester dans la pérennité. C’est ce qui est le plus important pour nous », insiste-t-elle. L’Etat burkinabè a mobilisé 5 milliards de F CFA pour assurer la prise en charge des personnes sinistrées.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 28 septembre à 07:01, par Mamie En réponse à : Kourwéogo dans le Plateau-central : Les femmes mobilisées pour soutenir le MPP

    Arrêtez de berner les femmes pour avoir leurs votes de toute façon elles seront oubliées comme d’habitude et une fois que l’objectif est atteint vous même vous oublirez par chemin passer pour aller dans le kourwego. Ça fait pitié

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 03:23, par Kanzim En réponse à : Kourwéogo dans le Plateau-central : Les femmes mobilisées pour soutenir le MPP

    Que c’est honteux. Que veut dire « depuis son arrivée dans la province, nous avons constaté un grand changement » ? La base de la candidature pourrait laisser entrevoir une supercherie fondée sur l’arrosage par des feuilles d’argent, afin de légitime une candidature ? En outre pourquoi le report de la célébration du 8 Mars est dû au Coronavirus, alors que la célébration actuelle ne tient compte d’aucune mesure barrière à en croire les images ? Pourquoi une ministre supposée « nationale » se permet d’appuyer u politicien en engageant les services étatiques, les ressources humaines et les moyens de l’Etat ? Une activité aussi politicienne et par ailleurs puant le faux et les promesses de politicien non initié, doit-elle voir la présence d’un membre du gouvernement ? Pauvres femmes : à quand votre émancipation des hâbleurs et exploiteurs ? SEM le Premier ministre : dites à vos ministres de « faire un peu un peu », eux aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 11:23, par YAAM SOBA En réponse à : Kourwéogo dans le Plateau-central : Les femmes mobilisées pour soutenir le MPP

    Je conseille aux femmes du kourweogo de bien bouffer l’argent du ministre. Il était où depuis longtemps et c’est maintenant qu’il se rappelle du Kourweogo ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 17:56, par Passakziri En réponse à : Kourwéogo dans le Plateau-central : Les femmes mobilisées pour soutenir le MPP

    Pauvres mamans ! Toujours bonnes comme ornement de meetings et bétail électoral mais indignes pour la gestion du pouvoir ? Constatons juste leur positionnement sur les listes électorales. Pitié. Rien n à changé tout est resté comme avant est- on souvent tenté de le croire.

    Passakziri

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives de la région du Sahel
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous intrigue...", Sagado Nacanabo, Secrétaire exécutif du REN-LAC
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur les risques d’une crise post-électorale
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 mois après son incarcération à la MACO
Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au point de ne pas pardonner ? », Dr Justine Couldiati/Kielem
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à trois députés décédés
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de l’armée. Ce n’est pas l’armée qu’on a connue sous Blaise Compaoré », Me Hermann Yaméogo
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les plans, la réconciliation est en marche », Me Bénéwendé Sankara
Législatives 2020 : Le tribunal administratif invalide les listes nationales de certains partis suite à une plainte du Mouvement SENS
Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut barrer la route aux troisièmes mandats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés