Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le meilleur temps pour réparer sa toiture, c’est lorsque le soleil brille.» John Fitzgerald Kennedy

Fasofoot : Les clubs frondeurs écopent d’une amende de 200 000 F CFA chacun

Accueil > Actualités > Sport • LEFASO.NET • mercredi 23 septembre 2020 à 23h20min
Fasofoot : Les clubs frondeurs écopent d’une amende de 200 000 F CFA chacun

Comme il fallait s’y attendre, les sanctions contre les sept clubs qui avaient refusé de jouer leurs premiers matchs du championnat 2020-2021 sont tombées. Ils perdent leurs matchs par forfait et sont condamnés à payer des amendes de 200 mille francs CFA chacun.

La sanction contre les clubs frondeurs est sans appel. Dans la soirée de ce mercredi 23 septembre 2020, la Ligue de football professionnel a pris des sanctions contre les clubs qui étaient absents des terrains le week-end dernier, pour exiger la satisfaction de leurs réclamations.

Il s’agit de l’EFO, l’ASFA, l’ASFB, Rahimo, Salitas, Majestic, Kozaf. Ces clubs perdent par forfait leurs matchs et écopent d’une amende de 200 000 F CFA chacun. « Selon l’article 47 du règlement du championnat national de D1, un match perdu par forfait est considéré l’être par trois buts à zéro », mentionne la décision de la Ligue de football professionnel.


Lire : Faso foot : Accord trouvé entre la FBF et les clubs frondeurs


En rappel, huit clubs avaient, dans une correspondance adressée au président de la Fédération burkinabè de football, Lazare Banssé, revendiqué le versement des 30 millions de F CFA de subvention, la communication de la police d’assurance aux clubs, la fixation à 25 000 F CFA le montant des réclamations et la possibilité des clubs de porter des maillots avec des logos de leurs sponsors autre que celui du partenaire officiel de la Fédération burkinabè de football (FBF).

Pour contraindre la FBF à satisfaire leurs revendications, sept des huit clubs ont refusé de jouer leurs matchs. Au cours d’une rencontre qui a eu lieu, hier mardi 22 septembre 2020, les deux parties ont trouvé un accord et les clubs se sont engagés à sursoir à leur décision de boycott du championnat. Mais cela n’a pas empêché la Ligue de football professionnel, chargée de l’organisation du championnat, de sanctionner ces clubs.


A lire aussi :Fasofoot : Rahimo FC boycotte le début du championnat, Vitesse FC fait un mauvais départ (3-2)


J.T.B
Lefaso.net

()

Vos commentaires

  • Le 24 septembre à 09:03, par arsène bamogo En réponse à : Fasofoot : Les clubs frondeurs écopent d’une amende de 200 000 F CFA chacun

    Ainsi donc un terrain d’entente n’a pas été trouvé comme on nous le laissait croire ? Ces sanctions ne vont-elles pas ranimer les rancoeurs ? Décidément on aura tout vu au Faso de nos jours...

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 15:07, par figo En réponse à : Fasofoot : Les clubs frondeurs écopent d’une amende de 200 000 F CFA chacun

    Monsieur Bamogo,
    Ne confondez pas tout. La sanction est tout à fait normal si c’est prévu par les textes, et les clubs qui sont entré en lutte le savent très bien. C’est comme un travailleur qui entre en grève pour obtenir de meilleures conditions. Même en cas d’accord, son salaire sera néanmoins retenu puisqu’il n’a pas travaillé. Le championnat compte bien plus que 7 clubs, et il ne serait pas juste de sanctionner ceux qui ne sont pas allé en grève car ils ont dépensé de l’argent et de l’énergie pour se présenter sur le terrain de jeu. Si on ne leur donne pas le bénéfice du match, serait-ce juste ? Il faut donc avoir une vision holistique du problème.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 17:01, par Le réaliste En réponse à : Fasofoot : Les clubs frondeurs écopent d’une amende de 200 000 F CFA chacun

    Décision pertinente et réaliste. Il faut cette fermeté pour sauver le Fasofoot. Les joueurs apprendront qu’il faut éviter de se faire intoxiquer par certains dirigeants de club qui tenaient à se venger pour le fait de n’avoir pas remporté les élections de la Présidence de la FDF. Tout le monde ne peut pas être Président. Il faut donc un vainqueur et des vaincus. Au finish, la clarté ayant été observée durant le processus, le résultat final s’impose à tous. Il faut qu’on évite l’esprit selon lequel "soit c’est moi ou rien".

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés