Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «A chaque fois que tu tombes, ramasse quelque chose » Oswald Avery

Seconde trajectoire du leadership au Burkina Faso : Des organisations paysannes renforcent leurs capacités

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 22 septembre 2020 à 23h26min
Seconde trajectoire du leadership au Burkina Faso : Des organisations paysannes renforcent leurs capacités

Permettre aux organisations paysannes d’être des leaders sûrs, des leaders qui donnent une vision claire à leurs organisations. C’est l’objectif de cette formation de base de la seconde trajectoire du leadership au Burkina Faso. Organisée par Trias, la rencontre se tient du 22 au 24 septembre 2020, à la Maison des retraités Antoine-Nanga. L’ouverture des travaux a été présidée par le coordonnateur régional des programmes de Trias en Afrique de l’Ouest, Delmas Kinda.

Trois jours durant, 70 participants issus, entre autres, de la Confédération paysanne du Faso, de l’Union nationale des producteurs du Burkina et de l’Union des femmes, prendront part à cette formation de base de la Trajectoire du leadership au Burkina Faso (LEATRA). C’est une approche participative qui prend en compte les besoins en développement du participant et des réalités locales. Cette activité s’inscrit dans le cadre de la seconde trajectoire du leadership, financée par le programme DGD de Trias Burkina Faso à hauteur sept millions de F CFA.

Les participants

La seconde trajectoire met un focus d’une part sur les leaders potentiels et, d’autre part, sur les jeunes et les femmes. « La première phase a concerné des anciens leaders qui étaient déjà dans les bureaux, avec une moyenne d’âge qui tournait entre 40 et 60 ans. Mais pour cette deuxième trajectoire, nous avons insisté avec nos partenaires pour avoir plus de femmes et de jeunes qui pourront remplacer les aînés dans les tâches de dirigeants dans leurs organisations », a précisé le coordonnateur régional des programmes de Trias en Afrique de l’Ouest, Delmas Kinda.

Cette activité marque une série de formation

La particularité de LEATRA, c’est qu’à côté des formations, il y a des sessions de coaching qui la démarquent des formations classiques données uniquement en salle. A ce sujet, des coaches ont été formés lors de la précédente trajectoire. Ils vont être mis à contribution dans cette seconde trajectoire pour coacher les jeunes en termes de communication, de motivation et de confiance en soi, de respect des valeurs et de l’éthique. A la fin de la trajectoire, les leaders participants auront les connaissances et les compétences nécessaires pour diriger les membres de leurs communautés ainsi que leurs membres ; ils seront confiants dans l’élaboration de visions et d’idées inspirantes, dans la motivation du personnel, la gestion des conflits interpersonnels, la communication et la persuasion avec effet.

Les futurs leaders.

Il convient de signaler qu’après les sessions de coaching, une seconde formation spécifique interviendra en février 2021 et une troisième en juin de la même année. Chacune sera suivie d’une session mensuelle de coaching sur le terrain pendant trois mois. Une évaluation de la trajectoire mettra fin à cette seconde trajectoire en septembre 2021. Le vœu de M. Kinda, c’est de rester au Burkina Faso pour un troisième programme pour pouvoir contribuer au renforcement des capacités des organisations paysannes dans les années à venir.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
CANAL+ BURKINA résolument engagé dans la promotion de la richesse culturelle Burkinabè.
Dori : FDS et communautés locales échangent pour harmoniser leur collaboration
Assassinats du 27 octobre 1987 : Une lueur d’espoir pour les familles des militaires du BIA tombés à Koudougou et à Bobo
Hôpital Yalgado Ouédraogo : La ministre de la Santé visite le centre d’hémodialyse
Thèse de doctorat : Souleymane Coulibaly s’intéresse au développement professionnel des professeurs sans formation professionnelle initiale
Mouloud 2020 : « Le problème aujourd’hui, c’est que chacun poursuit son droit et oublie son devoir », observe Mahmood Nasir Saqib
Burkina : « Nous sommes véritablement pessimistes quant à l’issue du dossier Yirgou », confesse Me Ambroise Farama
Santé : 115 autres ambulances pour les communes du Burkina Faso
Boucle du Mouhoun : Le projet PATRIP prône la cohésion sociale dans les zones transfrontalières du Mali et du Burkina
Action humanitaire : L’ONG HELP joue sa partition dans l’amélioration des moyens d’existence des populations du Nord
Kaya : SOS Villages d’enfants présente ses réalisations en faveur du bien-être des enfants déplacés internes
Deuxième édition du concours « journalisme amateur » : L’heure de la moisson a sonné
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés