Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Rencontre Premier ministre/Forces vives du Centre-Est : Satisfecit à l’issue des échanges

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 21 septembre 2020 à 00h07min
Rencontre Premier ministre/Forces vives du Centre-Est : Satisfecit à l’issue des échanges

A l’issue de la cérémonie d’inauguration de l’ENEP de Tenkodogo, les forces vives de la région du Centre-Est ont eu droit à un échange direct avec le Premier ministre Christophe Dabiré, en présence des membres du gouvernement.

Dans un dialogue qui s’est voulu « franc et direct », les représentants des anciens, des femmes, des jeunes et des élus locaux ont exposé leurs préoccupations de l’heure pour ce qui concerne le développement économique et social de la région du Centre-Est. Au nombre des préoccupations, l’on peut citer les problèmes d’infrastructures, la santé, la sécurité et l’éducation.

Aussi, des doléances spécifiques ont été soulevées comme le soutien alimentaire aux personnes âgées les plus nécessiteuses, la réfection des maisons de la femme avec construction de boutiques et de centres d’hébergement. On note également le financement des coordinations des organisations féminines, l’accroissement de l’offre dans le domaine de la formation technique et professionnelle, la reprise des travaux HIMO pour la réhabilitation des pistes rurales et la construction de l’abattoir sous-régional de Pouytenga.

Le PM a prêté une oreille attentive aux préoccupations évoquées par les participants

A tous ces défis, le Premier ministre et les membres du gouvernement ont donné des réponses. En ce qui concerne les infrastructures, des efforts sont faits sur le terrain. « Nous avons l’avantage d’avoir procédé aujourd’hui à l’inauguration d’un tronçon de route qui concerne la région du Centre-Est, et nous venons d’inaugurer l’ENEP de Tenkodogo qui concerne également ladite région et qui relève de l’éducation. Cela veut dire que les populations ont conscience que des efforts sont faits pour apporter des réponses appropriées à leurs préoccupations de développement », dira le chef du gouvernement, Christophe Dabiré. Cependant, le développement étant un processus dynamique, il estime que le gouvernement doit continuer de travailler d’arrache-pied pour apporter de nouvelles réalisations en vue de consolider les acquis des quatre dernières années du mandat du président du Faso.

Des membres du gouvernement

C’est bon mais ce n’est pas arrivé

Aussi, le Premier ministre Dabiré s’est prononcé sur le choix du terrain sur lequel on doit implanter l’abattoir régional de Pouytenga qui fait tant de bruit. « Si les filles et les fils de Pouytenga continuent à se disputer pour ce qui concerne le terrain, comme les ressources du budget sont des ressources fongibles, je vais donner des instructions pour qu’on prenne cet argent pour réaliser l’abattoir de Banfora. Lorsque la population de Pouytenga se sera entendue, on va voir si au niveau du budget, on peut dégager une ligne pour répondre à leur préoccupation », a prévenu le chef du gouvernement.

La rencontre a atteint ses objectifs escomptés

De manière générale, le Premier ministre a dit sa satisfaction quant à la tenue de ce cadre de dialogue. « Les forces vives de la région du Centre-Est nous ont dit que c’est bon mais ce n’est pas arrivé. C’est une interpellation pour que nous continuions à travailler en faveur des populations de ce pays et pour le bien-être des populations de ce pays. Je crois que c’est extrêmement important et satisfaisant pour le gouvernement d’entendre cela des populations qui sont dans la réalité et qui, de façon régulière, nous rappellent que des efforts sont encore à faire malgré les résultats positifs auxquels nous sommes parvenus au cours de ce mandat », a-t-il ajouté. Lire la suite

Vos commentaires

  • Le 21 septembre 2020 à 05:59, par Digne fils du Centre-Est En réponse à : Rencontre Premier ministre/Forces vives du Centre-Est : Satisfecit à l’issue des échanges

    Je suis désolé de savoir que des femmes et hommes de la région du Centre Est ont eu l’audace de dire que c’est "bon mais ce n’est pas arrivé". Qu’est-ce qui est bon quand on sait que l’ENEP n’est pas leur programme ? J’imagine que les maires ruraux étaient absents à cette rencontre et ceux qui étaient présents sont de Tenkodogo ville.
    La région pleure de l’insécurité, la faim, problème sanitaire, l’emploi des femmes et des jeunes.....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »
Spéculation sur les bouteilles de gaz Sodigaz : Les clients invités à dénoncer les points de vente complices
Journée mondiale de l’enseignant : « Je vis dans la psychose et je prie pour que les terroristes n’attentent pas à ma vie ou à celle des élèves », un enseignant du Passoré
Burkina/Attaque de convoi de Gaskindé : Recueillements et prières pour les chauffeurs tombés, du jeudi 6 au vendredi 7 octobre 2022
Saisie de poissons avariés à Bobo-Dioulasso : La population appelée à plus de vigilance
Insertion professionnelle : 125 jeunes formés aux métiers agro-sylvo pastoraux
Situation humanitaire au Burkina : 2.5 tonnes d’aliments thérapeutiques livrées a Djibo
Journée mondiale de l’enseignant : « On ne peut pas transformer le système éducatif sans prendre en compte les préoccupations des enseignants » Souleymane Badiel
Année scolaire 2022-2023 : Les Hauts-Bassins enregistrent environ 1000 élèves déplacés internes au post-primaire et secondaire
Burkina : Un besoin de financement de 35 milliards de francs CFA pour une éducation en situation d’urgence
Burkina Faso/Plan Z : Une nouvelle trouvaille des jeunes pour faire la fête
Attaque de Gaskindé : Les chauffeurs routiers du Burkina en recueillement à la mémoire de leurs camarades disparus
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés