Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La bataille contre l’ignorance se gagne tous les jours, et elle finit par ouvrir sur des perspectives insoupçonnées. » Dalaï-lama

Système national de la statistique : La acteurs veulent mieux évaluer les référentiels de développement

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • samedi 19 septembre 2020 à 00h11min
Système national de la statistique : La acteurs veulent mieux évaluer les référentiels de développement

Le vendredi 18 septembre 2020 s’est ouverte à Ouagadougou, la 1re session ordinaire de 2020 du Conseil national de la statistique, sous la présidence du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré. Cette session met l’accent sur des indicateurs qui sont en phase avec les besoins de suivi du référentiel national de développement.

C’est sous le thème « Elaborer un schéma directeur de la statistique en phase avec les besoins de suivi du référentiel national de développement » que l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD) et les autres structures du Système de la statistique nationale (SSN) ont choisi d’orienter leurs échanges à la 1re session ordinaire de 2020. Selon le Directeur général (DG) de l’INSD, Boureima Ouédraogo, la session passera en revue le rapport statistique national de 2019, le projet de rapport d’évaluation du Schéma directeur de la statistique (SDS) 2016-2020 et le projet de rapport diagnostique du système statistique national.

Le Conseil national de la statistique se réunit deux fois par an en session ordinaire, selon le ministre e charge de l’Economie. Il a salué la pertinence du thème de la session qui, selon lui, inscrit le Schéma directeur de la statistique dans la perspective du prochain référentiel national de développement, dont le suivi, l’évaluation et la mise en œuvre nécessitent des statistiques de qualité disponibles à bonne date. « Premier pays d’Afrique francophone à élaborer pour la quatrième fois une stratégie nationale de développement de la statistique, le Burkina Faso ambitionne d’asseoir un système statistique national stable, efficient, produisant et diffusant des données statistiques fiables et actuelles, répondant aux besoins des utilisateurs », a affirmé le ministre de l’Economie, Lassané Kaboré.

Le ministre de l’économie, des finances et du développement, Lassané Kaboré

Environ 74% d’utilisateurs sont satisfaits des données du SSN

La 1re session ordinaire de 2020 fait l’examen de trois documents majeurs. Pour ce qui est du rapport 2019, le ministre Lassané Kaboré a relevé un taux d’exécution des activités du programme de 2019 de 74,6% contre 67,6% en 2018. En termes de réalisations majeures, le ministre a cité le cinquième recensement général de la population et de l’habitat, le deuxième recensement général de l’agriculture, la tenue régulière des sessions du Conseil national de la statistique (CNS) et de ses commissions spécialisées, et l’intensification et la diversification de la production statistique au niveau des départements ministériels.

Les participants

Pour ce qui concerne l’évaluation du SDS 2016-2020, il s’agit de faire le point de ce schéma directeur afin de pouvoir élaborer le quatrième schéma directeur. Pour le ministre en charge de l’Economie, la mise en œuvre de la SDS 2016-2020 se traduit par un impact important sur le système statistique national (SSN), selon les résultats de l’enquête de satisfaction qui indique que 74% des utilisateurs de statistiques officielles sont satisfaits.

Le rapport-diagnostic, quant à lui, établit les forces et les faiblesses du Système national de la statistique et propose des pistes de solutions pour son amélioration. C’est dans ce cadre que se retrouve le thème de la présente session qui entend orienter l’élaboration du prochain SDS pour qu’il soit en phase avec les besoins de suivi du référentiel national de développement, a confié le directeur général de l’INSD, Boureima Ouédraogo.

Boureima Ouédraogo, Directeur général de l’Institut national de la statistique et de la démographie

Le Système statistique national entend s’adapter aux exigences actuelles

Pour ce dernier, les défis pour le SSN sont énormes. En effet, le SSN doit arriver à répondre aux besoins des différents utilisateurs des données statistiques, disposer de capacités de financement de ses activités, s’orienter vers la modernisation des instruments et améliorer les questions institutionnelles par l’adoption d’une loi qui puisse répondre aux attentes en la matière. Pour le ministre Lassané Kaboré, l’INSD fait partie des instituts innovants. Comme exemple, il souligne la production des PIB trimestriels dans laquelle le Burkina s’est engagé ; pourtant plusieurs pays ne le font pas.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Économie : Réflexion sur l’intégration des investissements dans le budget de l’État
Banques : Le Burkinabè Simon Tiemtoré finalise l’acquisition des filiales burkinabè et guinéenne de BNP Paribas, selon Jeune Afrique 
Mois du consommer local : Un label « Made in Burkina » pour magnifier les produits locaux
Coris Bank International SA (CBI SA) couronnée par la Société Financière Internationale (SFI) et par African Banker Awards
Burkina Faso : Le Président de la BOAD fait Grand officier de l’ordre de l’Etalon
Recettes fiscales : Le Burkina a perdu plus de 214 milliards Fcfa en 2019
Transformation de l’économie du Centre Sud : l’Institut supérieur des technologies initie un forum à l’occasion de son 20e anniversaire
Burkina Faso : Le consortium « Burkina 2050 » attire l’attention sur la gestion « chaotique » du chemin de fer
Economie informelle : Le Conseil national enfin représenté dans toutes les régions du Burkina
Digitalisation des services financiers : La Confédération des institutions financières déploie le logiciel SAB-AT au Burkina
Commercialisation du riz du Burkina : Une table ronde pour trouver des solutions aux contraintes
Accès aux services financiers : Le PAIF-PME ne veut laisser personne en marge du système financier
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés