Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le meilleur temps pour réparer sa toiture, c’est lorsque le soleil brille.» John Fitzgerald Kennedy

Mines : Hounde Gold Operation construit des infrastructures au profit de la commune

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET • samedi 19 septembre 2020 à 00h05min
Mines : Hounde Gold Operation construit des infrastructures au profit de la commune

La responsabilité sociétale des entreprises commande que ces dernières investissent au profit des communautés dans lesquelles elles exercent. A Houndé, ville située à 252 km à l’ouest de Ouagadougou, la société Endeavour Mining réalise des infrastructures sociales au profit de la commune. Au cours de leur caravane, des journalistes ont visité ces réalisations ainsi que les installations de la mine.

Il est souvent reproché aux sociétés minières de ne pas faire assez pour les communes dans lesquelles elles sont implantées. De façon générale, pour certains, l’argent de l’or ne profite pas aux populations. Alors que selon les autorités et les responsables de ces sociétés, beaucoup de choses sont faites dans ce sens.

Afin de permettre aux journalistes de toucher du doigt les réalités de ces sociétés minières, le ministère des Mines et des Carrières a organisé, dans le cadre de son Mois de la redevabilité, une caravane de presse à l’Ouest du Burkina Faso.
Après la carrière industrielle de Sogossagasso et la mine de Wahgnion Gold Corporation à Niakorodougou, dans la région des Cascades, les journalistes étaient sur le site de Hounde Gold Operation, filiale du groupe Endeavour Mining.

L’une des fosses en exploitation sur le site de Houndé.

Une mine à fortes potentialités…

Entrée en production en décembre 2017, la mine de Houndé a des réserves de 32.6Mt d’or. Sa production actuelle est de 2,06 g/tonnes de terre enlevée. En 2019, la mine a extrait six tonnes de métal jaune. La mine qui est à ciel ouvert a une durée d’exploitation de dix ans. Elle fait partie des grandes mines prolifiques du Burkina Faso. « Le groupe Endeavour Mining est dans le Top 15 des mines au plan mondial », a indiqué Lydie Ouédraogo, directrice de la communication du groupe au Burkina Faso.

Un technicien expliquant aux journalistes le travail sur le mine.

Hounde Gold Operation est une filiale du Groupe Endeavour Mining implanté au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire. Dans notre pays, le groupe, après avoir racheté SEMAFO en juillet 2020, exploite les mines de Karma, Boungou, Mana et Houndé. Le groupe compte 4 000 employés en Afrique dont 3 000 au Burkina Faso. « Nous avons 95% de nationaux. C’est notre politique », explique Mariane Oliver, directrice des ressources humaines.

A Houndé, ce sont 1 101 personnes qui travaillent. Des fosses aux bureaux, ils extraient et traitent la terre en vue d’en tirer l’or. « Nous avons des femmes parmi le personnel. Personnellement, je ne suis pas pour le quota genre dans la mine. Mais à diplôme égal et compétences égales, nous privilégions la femme », a ajouté la directrice des ressources humaines.

Le bac à résidus conçu pour recevoir l’eau souillée provenant de l’usine.

Selon les responsables de la mine, la sécurité au travail est une réalité. A la date du 15 septembre 2020, la société totalisait 1 598 jours, soit 19 millions d’heures de travail sans accident avec arrêt de travail.

Respecter ses engagements….

Endeavour respecte ses engagements envers l’Etat, foi des responsables de la société. Pour illustrer cela, ils ont brandi le remplacement des arbres coupés dans le cadre de l’exploitation de la mine ainsi que la fermeture de certaines fosses qui ne sont plus utilisées. « Nous avons coupé 33 000 arbres et nous avons, dans le cadre de la réhabilitation progressive de la mine, planté 26 605 arbres », a mentionné Lydie Ouédraogo.

Une cité a été construite pour reloger les populations impactées par le projet.

Outre cela, la mine a déjà versé 3 095 832 444 F CFA pour le Fonds de réhabilitation et de fermeture de Hounde Gold Operation. En trois ans (2017-2020), la société a aussi payé sa contribution financière à l’eau à hauteur de 757,3 millions de francs CFA. Pour mieux protéger l’environnement et faciliter la circulation sur ses installations, Endeavour Mining a acquis un incinérateur moderne pour l’élimination de certains déchets et bitumé 15 kilomètres de route.

Le CSPS de Houndé a été construit à hauteur de 130 millions de francs CFA.

Des infrastructures sociales au profit des populations…

Les retombées de la mine doivent profiter aux populations riveraines, aux communes et aux régions qui les abritent, ainsi qu’à tout le pays. Dans ce cadre, en concertation avec la mairie, la mine a construit un Centre de santé et de promotion sociale (CSPS), un logement pour l’infirmier, le tout électrifié au solaire. « Le CSPS a coûté 130 millions de francs CFA », informe le maire de Houndé, Dissan Boureima Gnoumou. Outre cette infrastructure sanitaire, deux écoles de trois classes d’un coût global de 46 millions ont été réalisées pour le village de Bouhéré. « Ces sommes sont déductibles du Fonds minier pour le développement local », précise le maire.

Selon l’ancien Code minier, les sociétés pouvaient réaliser des infrastructures quitte à déduire leurs montants du Fonds minier pour le développement local. Mais le Code adopté en 2015 ne reconnaît plus ce droit aux sociétés. « Ces infrastructures ont été construites avant le code de 2015 », précise M. Gnoumou.

Le député-maire, Dissan Boureima Gnoumou, présentant le CSPS aux journalistes.

Depuis la création du Fonds, deux répartitions ont été réalisées. La commune de Houndé a encaissé respectivement 189 070 753 et 747 756 821 F CFA, soit un total de 936 827 574 francs. Dans la manne de la troisième répartition qui doit être servie dans les prochains jours, Houndé recevra 1 213 233 041 francs CFA. Ce qui fait un total de 2 150 060 615 de francs CFA perçus en deux ans (2019-2020). Cet argent devra permettre de financer des projets de développement au profit des populations de la commune.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mine : Dix étudiants en fin de stage à IAMGOLD Essakane reçoivent leurs attestations
Energies renouvelables : CEASO-AI mobilise la société civile des pays francophones d’Afrique de l’Ouest
Secteurs des mines : Un atelier pour valider la stratégie nationale du contenu local
Mines au Burkina : Les conventions minières expliquées aux acteurs
Bagassi/Boucle du Mouhoun : La mine sous-terraine qui fait des merveilles
Installations solaires au Burkina : « Dans des services publics, 50 à 70% ne fonctionnent pas au-delà d’une année », déplore l’ingénieur Gilbert Kazienga
Energies renouvelables en Afrique : La Chine en exemple pour une transition énergétique réussie
Exploitation minière : Les activités de IAMGold portées à la connaissance du chef du gouvernement
Mines et carrières au Burkina : Les acteurs veulent encourager la fourniture locale de biens et services aux sociétés minières
Secteur minier au Burkina : Faso Mine and Services se fortifie par un accord avec le groupe Phœnix Precious Metals
Le Burkina Faso a désormais sa propre usine de fabrication de panneaux solaires
Mines : Hounde Gold Operation construit des infrastructures au profit de la commune
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés