Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le meilleur temps pour réparer sa toiture, c’est lorsque le soleil brille.» John Fitzgerald Kennedy

COVID-19 : La Fondation Gates appelle à une réponse mondiale pour mettre fin à la pandémie

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • • mercredi 16 septembre 2020 à 16h30min
COVID-19 : La Fondation Gates appelle à une réponse mondiale pour mettre fin à la pandémie

Le rapport montre comment les dégâts économiques ont accentué les inégalités en Afrique et totalement chamboulé la réalisation des objectifs de développement durable des Nations unies. Il met aussi en lumière les pays qui innovent pour relever les défis.

JOHANNESBURG, Afrique du Sud, 15 Septembre 2020 -/African Media Agency (AMA)/- La Fondation Bill et Melinda Gates a publié aujourd’hui son quatrième rapport annuel Goalkeepers, qui présente de nouvelles données illustrant la façon dont les répercussions de la COVID-19 ont interrompu 20 ans de progrès au profit de la réalisation des objectifs de développement durable des Nations unies (objectifs mondiaux).

Le rapport fournit l’ensemble des données mondiales les plus récentes sur la manière dont la pandémie entrave les progrès réalisés pour atteindre les objectifs mondiaux. Il montre que, selon pratiquement tous les indicateurs, le monde a régressé.

L’Afrique a fait d’énormes progrès en termes de réduction de la pauvreté. Il y a eu une diminution de 28 % du nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté depuis 1990. Mais à la fin de 2020, 13 millions d’Africains devraient passer sous le seuil de pauvreté dans le meilleur des cas, et 50 millions dans le pire. Le nombre de décès dus au paludisme pourrait doubler cette année par rapport à 2018, et 80 millions d’enfants de moins d’un an pourraient être exposés à des maladies évitables à l’échelle planétaire.

Par ailleurs, les dégâts économiques causés par la première récession frappant le continent en 25 ans accentuent les inégalités. Les femmes et d’autres groupes vulnérables souffrent de manière disproportionnée ; les habitants des pays à faible revenu sont confrontés à des difficultés alimentaires et les fermetures d’écoles désavantagent injustement les enfants qui vivent dans les zones rurales.

Malgré ces énormes contraintes, les pays africains innovent pour relever ce défi, et le monde a beaucoup à apprendre de la réponse apportée par le continent. En Afrique du Sud, le gouvernement déploie des unités mobiles de dépistage ; au Nigeria, le secteur privé lève des fonds pour renforcer les ressources et en Afrique de l’Ouest, des millions de personnes bénéficient de nouveaux transferts de fonds améliorés. Au Sénégal, les scientifiques mettent au point des respirateurs artificiels de pointe à faible coût et au Kenya, des partenariats public-privé permettent aux communautés rurales et isolées de se connecter à Internet.

L’envoyé spécial de l’Union africaine, Strive Masiyiwa, a lancé, en collaboration avec les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies, la plateforme africaine de fournitures médicales en juin. Celle-ci a pour objectif de veiller à ce que les pays du continent aient accès à des fournitures et équipements médicaux abordables, de grande qualité et permettant de sauver des vies, dont bon nombre sont fabriqués en Afrique. Bill et Melinda Gates estiment que la COVID-19 est un véritable test pour la communauté mondiale.

« La réponse à la pandémie de COVID-19 nous a montré certaines de meilleures facettes que l’humanité a à offrir : des innovations révolutionnaires, des actes héroïques de la part de travailleurs de première ligne et des personnes lambda qui font de leur mieux pour leurs familles, leurs voisins et leurs communautés », écrivent Bill et Melinda Gates. « Nous sommes face à une crise mondiale commune qui exige une réponse mondiale commune. »

Dans ce rapport, que Bill et Melinda Gates coécrivent chaque année, ils appellent le monde à collaborer sur le développement de diagnostics, de vaccins et de traitements, à fabriquer des tests et des doses le plus rapidement possible et à fournir ces outils de manière équitable en fonction des besoins plutôt que des capacités à payer. Il existe actuellement plusieurs stratégies viables pour aider à obtenir un résultat équitable, notamment l’Accélérateur d’accès aux outils de la COVID-19 (ACT), l’effort de collaboration le plus sérieux pour mettre fin à la pandémie, qui réunit des organisations ayant fait leurs preuves comme Gavi (l’Alliance mondiale pour les vaccins et l’immunisation) et le Fonds mondial.

Le rapport indique clairement qu’aucun pays ne pourra relever seul ce défi. Toute tentative d’un pays de se protéger aux dépens d’autres pays ne fera que prolonger les difficultés qu’a provoquées la pandémie. Le développement et la fabrication de vaccins ne permettront pas de mettre rapidement un terme à la pandémie s’ils ne sont distribués de manière équitable.

Une modélisation de la Northeastern University indique que si les pays riches achètent les deux premiers milliards de doses de vaccins au lieu de veiller à ce qu’elles soient distribuées équitablement, le nombre de décès dus à la COVID-19 pourrait pratiquement doubler.

« Toute personne mérite d’avoir la possibilité de vivre une vie saine et productive et bien que le progrès en Afrique soit possible, il n’est pas inévitable. Un résultat équitable est nécessaire pour mettre fin au virus et veiller à ce que les revers soufferts par le développement ne deviennent pas monnaie courante », a déclaré Cheikh Oumar Seydi, directeur pour l’Afrique de la Fondation Bill et Melinda Gates. « Nous avons besoin d’une collaboration mondiale solide avec les dirigeants des gouvernements et du secteur privé pour garantir à tout un chacun d’avoir accès à un traitement sûr et efficace contre le coronavirus, sans négliger la moindre personne. »

Le Fonds monétaire international prévoit qu’en dépit des 18 000 milliards de dollars déjà dépensés pour stimuler les économies du monde entier, l’économie mondiale perdra 12 000 milliards de dollars ou plus d’ici à la fin 2021. Il existe des limites inhérentes à ce que les pays à faible et moyen revenu peuvent faire pour soutenir leurs économies, qu’elle que soit l’efficacité avec laquelle celles-ci ont été gérées. Si les pays à revenu élevé ont mobilisé 22 % de leur PIB au profit des dépenses d’urgence, ce chiffre n’est que de 3 % en Afrique subsaharienne.

Bill et Melinda Gates ont commencé à s’informer sur les enjeux de santé publique et à faire des dons à cet effet il y a plus de 20 ans, après avoir lu que des centaines de milliers d’enfants vivant dans la pauvreté mouraient de diarrhée, un problème pourtant facile à traiter aux États-Unis. Aujourd’hui, grâce à une coordination et à un engagement à l’échelle internationale, ce sont 4,5 millions denfants en moins qui meurent chaque année de maladies évitables par rapport à l’an 2000.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour la Fondation Bill et Melinda Gates.

A propos de la Fondation Bill et Melinda Gates

Guidée par la conviction que toutes les vies humaines ont une valeur égale, la Fondation Bill & Melinda Gates a pour vocation d’aider chaque être humain à mener une vie saine et productive. Dans les pays en voie de développement, la fondation se focalise sur les actions susceptibles d’améliorer la santé des populations, et de leur donner les moyens de lutter contre la faim et l’extrême pauvreté. Aux États-Unis, elle vise à garantir que tous, particulièrement les plus démunis, aient accès aux opportunités nécessaires pour réussir à l’école, comme dans la vie. Basée à Seattle, dans l’état de Washington, la Fondation est présidée par son PDG, Mark Suzman et son coprésident William H. Gates Sr, sous l’égide de Bill et Melinda Gates et de Warren Buffett.

A propos de Goalkeepers

Goalkeepers est la campagne lancée par la fondation pour accélérer le progrès en matière de réalisation des Objectifs de Développement Durable (Objectifs Mondiaux). En partageant les récits et les données émanant des Objectifs Mondiaux au moyen d’un rapport annuel, nous espérons inspirer une nouvelle génération de dirigeants - appelés les Goalkeepers - qui vont sensibiliser le public aux progrès, demander des comptes à leur responsable et mener des initiatives pour atteindre les Objectifs Mondiaux.

Media Contact : media@gatesfoundation.org
Report Link : https://www.gatesfoundation.org/goalkeepers/downloads/2020-report/report_fr.pdf
Report Visual Assets : http://isbx.it/067f1

Vos commentaires

  • Le 17 septembre à 08:41, par Amoless black power En réponse à : COVID-19 : La Fondation Gates appelle à une réponse mondiale pour mettre fin à la pandémie

    Toute cette phraséologie pour nous dire que l’Afrique doit accepter d’expérimenter les éventuels vaccins contre le coronavirus alors que le continent est le moins touché par cette pandémie. Rien à dire la coalition financière internationale n’a aucunement enterré son rêve de faire du continent une terre vierge au sens propre afin de l’exploiter en toute quiétude. Et pour les sceptiques je vous prie de jeter un oeil sur le traitement des noirs aux USA qui doit plus préoccupé Bill le "philanthrope "

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre à 15:44, par onepunch burkinbilaman En réponse à : COVID-19 : La Fondation Gates appelle à une réponse mondiale pour mettre fin à la pandémie

    Juste, pour ceux qui seraient tentés de s’exciter inutilement, de rappeler que nous ne produisons quasiment aucun médicament sur nos sols et aucun vaccin. Si Bill gates ou je ne sais qui avait réellement voulu faire de nous des cobayes à des fins quelconques, ils ont eu tout le temps et le loisir de le faire. Ils n’auraient jamais créé ou utilisé une maladie qui paralyse quasiment toute l’économie mondiale et fait plus de victimes au Nord pour essayer de faire des choses. Donc soyez un peu plus intelligents, apprenez à prendre un peu de recul et laissez les désinformateurs qui pullulent partout sur les réseaux sociaux passer leur chemin.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre à 17:48, par ferrat En réponse à : COVID-19 : La Fondation Gates appelle à une réponse mondiale pour mettre fin à la pandémie

    bien comment croire que la famille gaites a pour objectif la reduction de la population de la terre a 500 millions ???

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 au Burkina Faso : 7 nouveaux cas confirmés à la date du 20 octobre 2020
Covid-19 et insécurité au Burkina : Un projet pour assister les familles d’éleveurs dans le Sahel
Covid-19 au Burkina Faso : 19 nouveaux cas confirmés à la date du 18 octobre 2020
Covid-19 au Burkina Faso : Six nouveaux cas confirmés à la date du 17 octobre 2020
Situation de covid-19 au Burkina Faso : 7 nouveaux cas à la date du 16 octobre 2020
Situation de covid-19 au Burkina Faso : 31 nouveaux cas, dont 13 à Fada N’Gourma à la date du 15 octobre 2020
Covid-19 au Burkina : Bientôt un colloque pour se pencher sur la contribution de trois réseaux d’enseignants-chercheurs
Covid-19 : Le Burkina enregistre 73 nouvelles guérisons, son plus gros chiffre en une journée
Covid-19 au Burkina : 15 nouveaux cas et 2 décès à la date du 13 octobre 2020
Covid-19 au Burkina : 15 nouveaux cas et 33 guérisons à la date du 12 octobre 2020
Covid-19 au Burkina Faso : Onze nouveaux cas confirmés à la date du 11 octobre 2020
Alphabétisation et Covid-19 : Les acteurs veulent savoir comment bien enseigner en situation d’urgence
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés