Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Province de la Tapoa : Des hommes armés incendient plusieurs infrastructures publiques

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • mercredi 16 septembre 2020 à 17h52min
Province de la Tapoa : Des hommes armés incendient plusieurs infrastructures publiques

Les actes se seraient déroulés dans la nuit du mardi 15 au mercredi 16 septembre 2020 à Tansarga, commune rurale située dans la province de la Tapoa, région de l’Est. Selon les informations relayées par plusieurs médias, des hommes armés ont incendié la mairie, la préfecture, la circonscription d’éducation de base et le lycée communal de Tansarga.

A en croire les sources référencées par des confrères, ces individus ont débarqué aux environs de 20 heures, en plein couvre-feu, pour commettre leur forfait. Il y ressort que les hommes armés sont entrés à pied à Tansarga.

"C’est lorsque des coups de feu, assimilables à des tirs de sommation, retentissaient à la mairie que les populations se sont rendues compte de l’incursion de la bande armée. Une situation qui laisse planer l’incertitude sur la rentrée scolaire 2020-2021 dans la localité. D’autant plus que le lycée départemental (communal, ndlr) était l’une des rares infrastructures scolaires fonctionnelles, à ce jour, dans toute la commune de Tansarga", renseigne l’Agence d’information du Burkina.

Ces trois dernières années, plusieurs localités de la région de l’Est connaîssent de nombreuses attaques avec parfois perte en vies humaines, destruction et/ou fermeture des infrastructures publiques.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 16 septembre 2020 à 18:05, par zemosse En réponse à : Province de la Tapoa : Des hommes armés incendient plusieurs infrastructures publiques

    De mieux en mieux. On ne précise plus :" non identifiés " ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2020 à 05:22, par Omar Dao En réponse à : Province de la Tapoa : Des hommes armés incendient plusieurs infrastructures publiques

    Des lâches qui n’ont pas honte d’attaquer et de détruire nuitamment les maigres infrastructures construites avec les impôts payés par leurs propres parents ! N’y a t-il pas de VDP (Volontaires pour la défense de la patrie) dans la zone ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2020 à 08:40, par Stalinsky En réponse à : Province de la Tapoa : Des hommes armés incendient plusieurs infrastructures publiques

    Je pense qu’il faut que nos autorités prennent au sérieux la question de la gestion de nos frontières qui a été et reste une question posée et à résoudre. Je me rappelle quand nous étions en classe de CEI à l’école primaire en 1964, pour dessiner la carte de la Haute Volta, le maître Monsieur BABA Julien nous disait pour la frontière avec le Niger, de faire des zigzags car c’est un fleuve. Depuis, nous avons été expulsé de ce fleuve et perdue une grande partie de notre territoire au profit du Niger. La Haute Volta n’a jamais été reconstituée en 1947 dans ses limites de 1932 comme le stipulait le Décret. De façon hypocrite, les intellectuels bourgeois de notre pays parlant dernièrement de la reconstitution de 1947 disent que la Haute Volta a été reconstituée en 1947 sans terminer la phrase du décret. Maurice Yaméogo dont la préoccupation était d’avoir une femme teint clair ne s’est jamais préoccupé de cette question. Je suis sûr que ce qui est entrain de se passer va dans le sens de découper cette partie de notre territoire qui est riche en ressources minières et fauniques. Comment comprendre qu’il y est un couvre feu et des assaillants à 20h viennent brûler des édifices publiques sans réaction de la Défense ? La solution. une intervention massive de l’armée jusqu’en territoire Nigérien car c’est de là-bas qu’ils viennent.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2020 à 08:44, par kwiliga En réponse à : Province de la Tapoa : Des hommes armés incendient plusieurs infrastructures publiques

    "Une situation qui laisse planer l’incertitude sur la rentrée scolaire"
    Quant-à l’organisation des élections...

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2020 à 01:01, par Warba En réponse à : Province de la Tapoa : Des hommes armés incendient plusieurs infrastructures publiques

    Il n’y a pas de vdp dans ces provinces parce que ce ne sont pas des terroristes djihadistes qui frappent mais on a affaire à une forme de révolte/insurrection des gourmatche contre l’accaparement de leurs forêts et de leurs mines d’or aux profits de gros investisseurs.les jeunes appliquent ainsi la technique de jo weder.je ne peut pas traire la vache mais je peux renverser la calebasse de lait.si le problème économique d’accès aux ressources est réglé le calme reviendra en moins d’une semaine à l’Est .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Province du Mouhoun : Des assaillants emportent deux motos à Débé et Soukouy
Insécurité au Burkina : « Désormais, il y aura une grande communication avec nos troupes », promet le ministre de la défense
Insécurité au Burkina : Des bases terroristes détruites par les soldats de l’Opération Koudanlgou IV
Attaque d’Inata : Le rapport de l’enquête remis au Président du Faso
Actes terroristes au Burkina : L’ ANAPEV invite les populations à cesser toutes publications incitatives
Insécurité au Burkina : Le gouvernement s’explique devant l’Assemblée nationale
Burkina : Trois soldats tombés et une dizaine de terroristes neutralisés à Thiou dans le Nord
Situation sécuritaire au Burkina : L’Union des Forces Progressistes (UFP) appelle à doter conséquemment les forces de défense et de sécurité
Inhumation des gendarmes tués à Inata : Entre désolation et colère
Situation sécuritaire au Burkina : Le MBDHP se démarque des appels incessants au coup d’état militaire
Crise sécuritaire au Burkina : L’APP/Burkindi exhorte le président du Faso à la prise de « décisions radicales et courageuses »
Situation sécuritaire au Burkina : Le Balai citoyen dénonce l’irresponsabilité des autorités
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés