Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Covid-19 : 74 des 76 élèves de l’ENAM recherchés ont été localisés

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • mardi 15 septembre 2020 à 13h05min
Covid-19 : 74 des 76 élèves de l’ENAM recherchés ont été localisés

Devant l’augmentation exceptionnelle du nombre de nouveaux cas ces derniers jours, le coordonnateur du Comité de riposte du Covid-19 au Burkina n’a pas attendu le dernier vendredi du mois pour son traditionnel point de presse mensuel. Ce mardi 15 septembre 2020, Dr Brice Bicaba a fait le point de l’évolution de la maladie au Burkina Faso.

Le Burkina Faso a enregistré un nouveau pic de la maladie à coronavirus avec 254 cas notifiés en une semaine. Ce pic est dû aux 189 cas positifs enregistrés au sein du camp Ouezzin-Coulibaly à Bobo-Dioulasso dans lequel des élèves de l’ENAM sont internés pour leur stage militaire. Pourtant, deux mois avant leur départ, ils ont subi un test de dépistage, et un deuxième test deux jours avant leur départ pour Bobo-Dioulasso. Comment ont-ils donc été contaminés ? Dr Brice Bicaba, coordonnateur du comité de riposte du Covid-19, n’a pas pu apporter de réponses évidentes à la question.

Il explique simplement que c’est au vu de la persistance de quelques cas résiduels au sein des élèves, qu’il a été décidé de tous les dépister. Ce qui a permis de déceler 189 cas positifs. Parmi ces cas positifs, 76 ont quitté le camp de formation sans avis médical. A la suite d’un communiqué les invitant à se présenter, 74 élèves ont appelé le 3535 pour donner leur localisation. En attendant que les équipes médicales se déportent à leurs domiciles pour une évaluation, il leur a été demandé de se confiner en famille tout en respectant les mesures barrières. Ils seront suivis à domicile et les membres de leurs familles respectives seront considérés comme des cas contacts.

Une vue des journalistes

Eviter un rebond de l’épidémie

Sur les 189 cas, 99 ont été déportés à Ouagadougou et logés dans des hôtels où ils seront pris en charge, 56 sont restés à Bobo-Dioulasso où ils sont également suivis.

Face à cette situation exceptionnelle, Dr Brice Bicaba a tenu à rassurer que tout est mis en œuvre pour éviter un rebond de la maladie. « Nous avons déjà pris les dispositifs pour le confinement des cas positifs pour éviter que cette situation entraîne un rebond de l’épidémie (…). C’est un foyer qui est localisé au niveau du site de formation des élèves. Avec les 189 cas, si c’est localisé, nous pouvons maîtriser la situation. Le risque, c’est si c’était diffus dans la communauté. C’est pourquoi nous avons fait tant d’efforts pour rattraper les 76 qui sont rentrés dans la communauté », a-t-il indiqué. Pour les instructeurs de ces élèves, il est prévu également un dépistage.

Lors du point de presse, Dr Bicaba a une fois de plus invité les populations au respect des mesures barrières, parce que la maladie est encore présente. Il y a donc lieu de se protéger et de protéger les proches.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 septembre à 14:18, par No way En réponse à : Covid-19 au Burkina : 74 des 76 énarques recherchés ont été localisés

    Voici la fine fleur de la fonction publique.
    C’est triste à pleurer.
    Qui a eu cette idée saugrenue et incongrue ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 14:19, par Aol En réponse à : Covid-19 au Burkina : 74 des 76 énarques recherchés ont été localisés

    Les gens joue avec le feux. Ce qui ont rejoins leurs familles sont aller leurs transmettre la maladie. Si une personne fragile est touchée par par leurs fautes dans le cercle familial ils seront responsable.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 16:54, par Manuel En réponse à : Covid-19 : 74 des 76 élèves de l’ENAM recherchés ont été localisés

    Bonjour
    J’insiste pour dire de mettre fin à cette comédie, ils ne sont pas les seuls burkinabè à intégrer la fonction publique.
    Pourquoi les enseignants, les médecins par exemple ne vont pas au camp ?
    Basta !

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 17:33, par Mninda En réponse à : Covid-19 : 74 des 76 élèves de l’ENAM recherchés ont été localisés

    J’ai lu ce matin l’interview du délégué des stagiaires de l’ENAM sur cette affaire dans l’Observateur Paalga . Franchement, si les choses se sont passées comme il l’a relaté ,alors la faute incombe d’abord au DG de l’ENAM qui est à l’origine de ce regroupement et qui de surcroît s’est illustré par des propos à la limite hautains et désinvoltes à l’endroit des stagiaires et même du BURKINA FASO, quand il a été interpellé sur la situation . Monsieur le DG, si vous étiez si bien que ça au CANADA ,pourquoi vous êtes venu chercher emploi ici ? Si vous n’êtes pas fier de servir votre pays et chaque fois vous devez vous livrer à un minable chantage du genre " si cela ,si ceci ,je prends mon avion et je retourne au CANADA " alors repartez dans votre CANADA d’adoption et vous apprendrez que ni l’ENAM à fortiori le BURKINA n’ont sombré . Parce que Monsieur se croit si indispensable au BURKINA FASO ? Quel prétentieux .C’est quel langage arrogant ça ? Avant vous , l’ENAM ne fonctionnait-il pas ? Comme l’a déjà souligné un internaute ,voilà que par pur arrogance ,populisme et exhibitionnisme, ce monsieur a poussé les stagiaires à un mouvement dont les conséquences pourraient être dramatiques par effet de contagion, si vraiment toutes ces personnes sont réellement testées positives au Covid-19 et ont eu le temps de se balader au sein de la communauté . Mais comme au BURKINA ,on ne punit jamais un haut responsable pour ses erreurs et ses maladresses ,ce monsieur peut toujours continuer tranquillement son one man sow indécent

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 18:33, par Jupiter En réponse à : Covid-19 : 74 des 76 élèves de l’ENAM recherchés ont été localisés

    çà c’est une confusion totale il faut l’avouer. Sinon comment se fait-il que ce sont eux seulement et non leurs encadreurs qu’ils ont trouvé ici ?Où est-ce qu’ils ont donc pu attraper çà, si ce n’est depuis Ouaga ?
    Arrêtez cette confusion et apportez-nous vite ce fameux vaccin que vous avez trouvé, avant que comme le Sida, tout cela ne se transforme en deals interminables pour se maintenir bien au chaud là-bas.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 19:17, par triste En réponse à : Covid-19 : 74 des 76 élèves de l’ENAM recherchés ont été localisés

    Comment l’ENAM a pu organiser ce stage militaire avec autant d’étudiants en plein COVID sans mesurer les risques ? Même si c’est prévu dans le cursus de formation, le stage pouvait se faire bien plus tard et éviter tous les risques. Maintenant, en lisant l’interview ce matin dans l’Observateur Paalga, la faute de cette gestion calamiteuse incombe entièrement au DG. Et, je suis d’accord avec les stagiaires qu’ils étudient la possibilité de porter plainte. On ne peut pas être à un poste de responsabilité et de se comporter en IRRESPONSABLE HAUTAIN et créer un CLUSTER ! Avant de repartir au Canada, on vous invite à vous expliquer devant qui de droit et des éventuelles sanctions sur le plan juridique ou autre. C’est proprement SCANDALEUX de voir une telle catégorie de dirigeant au pays des hommes intègres !

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 22:34, par Passakziri En réponse à : Covid-19 : 74 des 76 élèves de l’ENAM recherchés ont été localisés

    @ Triste
    Je suis d’accord avec vous et tous ceux qui voient la responsabilité du côté du DG de l’ENAM , puisque ce camp ne sert que son propre égo, sinon rien ne justifie ce gaspillage sur tous les plans pour aller fatiguer nos braves soldats qui devraient investir leur temps ailleurs, Si la société à raté l’education de ses enfants, c’est pas 45 jours qui changeront les diables en anges. Mais quelle ne fût ma deception de lire ici même des forumistes à l’interpretation épidermique qualifier ce camp de sensationel, de trouver leur nouveau Sankara au DG ? Je me rapelle des inquiétudes de certains comme une parente d’une personne concernée qui s’inquétait de la santé des élèves et qui tirait l’atention sur les responsabilités.
    J’ose esperer que cette fois ca ne se passera pas comme toujours par des sanctions drastiques contre les élèves jusqu’au licenciement. Non on gardera l’oeil la dessus et il faudra qu’on sanctionne les vrai responsables ( Le DG qui a trouvé bon de tenir à son fameux camp malgré la pandémie, la ministre de la santé qui a laissé faire, le premier ministre qui n’a pas tapé du poing sur la table etc..) mais qu#on laisse les élèves en paix, puisque le même DG a eu a affirmer qu’aucun enarque ne sortirait sans passer par l’immersion. Au nom de quelle loi ? si nous sommes dans un pays de droit, voilà une affaire à tirer au clair.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 10:46, par arsène bamogo En réponse à : Covid-19 : 74 des 76 élèves de l’ENAM recherchés ont été localisés

    On en apprend beaucoup sur la direction de cette école. Est-ce une contingence militaire des temps nouveaux qui vient se greffer au SND officiel ? Quoi qu’il en soit, tel est le résultat d’une entreprise irréfléchie...

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 16:56, par Fier Enarque En réponse à : Covid-19 : 74 des 76 élèves de l’ENAM recherchés ont été localisés

    Au Burkina Faso, certaines personnes ont l’art d’amplifier les erreurs de parcours en une faute gravissime ôtant par là-même toute noble initiative individuelle ou collective entreprise par des personnes éclairées. Cette immersion des commis de l’État dans un camp militaire pour la formation civique et militaire est d’une rare et haute pertinence et surtout actuelle par ces temps qui courent. Si besoin en était, on devrait l’étendre à tous les sortants des écoles professionnelles comme cela se faisait au temps fort de la révolution. Mais voici qu’une circonstance malencontreuse est arrivée et des personnes mal intentionnées et démolisseuses de nobles actions appellent à jeter le bébé avec l’eau du bain. Je souhaite beaucoup de courage au DG/ENAM, Dr Awalo OUEDRAOGO et lui demande de ne pas tenir compte des gens aux verbes acerbes et à la critique facile. Accusé gratuitement d’une faute, ils le peuvent bien, mais quand on leur demande d’agir bien et de capitaliser leurs bonnes actions, ils en sont inaptes. Oh ! Dieu pardonne-les car, ils ne savent pas ce qu’ils font.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
COVID-19 au Burkina : 35 nouveaux cas enregistrés à la date du 25 septembre 2020
Lutte contre le Covid-19 : Le ministère de la Communication souhaite l’adhésion des journalistes
Covid-19 au Burkina : Douze nouveaux cas et trois guérisons à la date du 23 septembre 2020
Covid-19 : Des chercheurs burkinabè mutualisent leurs connaissances pour contrer la pandémie
Covid-19 : Le secteur minier africain durement éprouvé
Covid-19 au Burkina : 21 nouveaux cas et 8 guérisons à la date du 22 septembre 2020
Lutte contre le Covid-19 : La Croix-Rouge burkinabè offre du matériel au ministère de la Santé
Covid-19 au Burkina : 22 nouveaux cas confirmés
Covid-19 au Burkina : Face au relâchement des mesures barrières, les leaders communautaires appelés à la rescousse
Lutte contre le Covid-19 : Endeavour Mining équipe des centres de santé des régions des Hauts-Bassins et du Nord
Covid-19 au Burkina : 11 nouveaux cas et 63 guérisons à la date du 20 septembre 2020
Covid-19 au Burkina : 118 agents de santé infectés depuis le début de la crise
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés