Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos.» Gandhi

COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • dimanche 13 septembre 2020 à 22h55min
COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

Le Burkina a enregistré 193 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, dont 189 cas à Bobo-Dioulasso, à la date du 11 septembre 2020. Un record depuis le début de la pandémie et l’augmentation des tests de dépistage. Qu’est-ce qui explique cette situation ?

Invité sur le plateau du JT de 20h de la télévision nationale, le Dr Brice Bicaba du Centre des opérations de réponse aux urgences sanitaire (CORUS), a indiqué qu’un foyer a été identifié au camp de formation des énarques à Bobo-Dioulasso.

Il a indiqué qu’une opération de dépistage de près de 800 personnes a été menée et que le foyer a été « bien isolé ».

Dr Brice Bicaba a également indiqué que les cas négatifs ont été libérés et sont rentrés chez eux avec obligation d’un suivi médical à J8 et à J14.

Quant aux cas positifs, ils seront confinés dans un espace qui sera identifié. « Des cas malheureusement sont sortis », regrette le patron du CORUS, qui lance un appel au retour de ces derniers au camp.

« Il faut apprendre à vivre avec la maladie mais en respectant les mesures barrières », a rappelé Dr Bicaba en indiquant que même si 80% des malades de Covid-19 sont asymptomatiques, la vigilance doit être de rigueur.

Pour rappel, selon un décompte que nous avons fait, la ville de Bobo-Dioulasso a enregistré 262 cas de Covid-19 depuis le 1er septembre 2020

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 13 septembre à 21:30, par Passakziri En réponse à : COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

    Ok . On vous regarde seulement.
    je n ai jamais eu de sympathie pour ce camp inutile qui sert juste à assouvir la soif de nostalgie et de populisme de certains ; Quant à son opportunité cette année, certains forumistes en avaient déjà émis de grandes réserves déjà.
    Bon rétablissement aux malades.

    Passakziri

    Répondre à ce message

    • Le 14 septembre à 09:41, par A qui la faute ? En réponse à : COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

      Nous sommes dirigés par des populistes. On balance le nom de Sankara n’importe comment, comme si depuis la révolution, dite démocratique tout va mieux. La grandeur c’est de savoir relever les défis du moment ; et comme les moments changent ces défis changent. On ne peut pas utiliser les méthodes de 1983 de façon statique pour régler les problèmes de 2020. Au contraire il faut même être futuriste pour réussir dans ce monde en plein changement.
      Chers dirigeants, pensez-vous que le métier de militaire est aussi facile pour être appris lors d’une immersion et en garder quelque chose toute la vie ? Ces formations sont faites pour sensibiliser et unir autour du drapeau, c’est tout ; pas pour avoir une quelconque compétence face au terrorisme.
      - Les méthodes d’aujourd’hui doivent résoudre les problèmes de 2050.
      Nous sommes vraiment en retard !!!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 13 septembre à 22:13, par Hamon En réponse à : COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

    On aimerait entendre Monsieur le premier ministre burkinabè, lui qui envisage ouvre la vanne de la contamination par la frontière terrestre. Il faut reprendre une campagne massive de sensibilisation pour arrêter cette pandémie. Il faut s’entendre avec les imans des mosquées pour sonner l’alerte avant chaque prière. Jeudi dernier j’ai assisté à un mariage musulman dans une mosquée à Ouagadougou. Il y avait environ 300 fidèles à la prière et personne ne portait de masque. Moi j’avais mon masque bien ajusté et tout le monde me regardait comme un extraterrestre. Le burkinabé est vraiment têtu et il faut beaucoup de pédagogie pour l’éduquer sur les bonnes pratiques de vie.

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre à 23:50, par Tagrou En réponse à : COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

    Cher Hamon, qu’est ce qui devrait être fait en matière de sensibilisation et qui n’a pas été fait ?
    Tout a été essayé. Mais avec les mentalités que l’on connaît, il y a de quoi se désoler des burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 00:03, par Touabga En réponse à : COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

    Je pense qu’il est temps d’arrêter le cinéma. Vous êtes les seuls à croire en votre affaire sinon la grande majorité des Burkinabè n’y croient pas et vous risquez de révolter les gens à force de persister.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 01:58, par ladji En réponse à : COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

    Bonjour Chers Frères et Sœurs. Rélisez mon post relatif à cette formation militaire des énarques, les mêmes causes produisent les mêmes effets. Nous sommes insouciants et à la limite irresponsables. Hélas l’épidémie pourrait devenir hors de contrôle à partir de ce cluster. Elevons notre gouvernance, c’était prévisible. Arrêtons le narcissisme stérile, se faire plaisir à son autosatisfaction personnelle au détriment de l’intérêt général. L’idée est brillante mais le contexte exigeait de sursoir pour ne pas prendre des risques inutiles pour la santé publique. Prompt rétablissement aux malades. J’accuse au cas où....

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 04:01, par Passakziri En réponse à : COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

    Ok . On vous regarde seulement.
    je n ai jamais eu de sympathie pour ce camp inutile qui sert juste à assouvir la soif de nostalgie et de populisme de certains ; Quant à son opportunité cette année, certains forumistes en avaient déjà émis de grandes réserves déjà.
    Bon rétablissement aux malades.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 06:13, par TANGA En réponse à : COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

    Voilà, il y a la rentrée scolaire, comment on fait ?
    Heureusement que l’on peut compter avec la rigueur militaire Poir bien encadrer tous ceux qui ont été en contacte avec les gens de l’enam
    Vé qu’il y a lieu de faire, c’est rappeler tous leurs visiteurs et leurs visités ( ceux à qui ils ont rendu visite) pour des analyses.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 08:28, par SANOGO En réponse à : COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

    En fait le CORUS cherche la maladie aux mauvais endroits, c’est pour cela que le nombre de cas est chaque fois minum donc on avait l’impression que tout allais bien. On a toujours suggérer de procéder à des testes systématiques sur tous les agents en contact avec du public (agents de guichets, les gares routières, les prostituées, les policiers, les prisons...etc)
    Voyez maintenant la réalité des choses

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 14:29, par Kabacomatique En réponse à : COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

    " Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso " : Mais forcément et il fallait y penser avant et sursoir à cette mascarade de soit disant formation militaire des énarques en plein covid-19. Ce n’est vraiment pas responsable de la part de nos dirigeants.
    Nous sommes mentalement et intellectuellement très en retard ici au Faso et ce, malgré nos grands doctorats. C’est bien dommage. Apprenons à réfléchir davantage au Faso.
    Voici un cluster de covid-19 dont on avait pas besoin et qui aurait pu être évité n’eût été l’orgueil, le populisme et l’envie de m’as-tu-vu de certains décideurs qui par narcissisme se chatouillent le nombril en émettant des mesurettes pour faire parler d’eux et se faire applaudir en héros du savoir, de la connaissance, du développement et de biens d’autres utopies. Lorsqu’au lieu de dire clairement les choses à ses décideurs un brin mégalomanes, nous les applaudissons et les suivons sans réfléchir tout comme eux, ça donne ce que nous voyons actuellement avec cette soit disant formation militaire d’énarques. C’est un peu la faute de nous tous. Pourvu que le pire soit évité et que les personnes atteintes s’en remettent rapidement.
    Je suis pleinement d’accord avec les internautes précédents. C’est cette formation qui va armer les énarques contre le terrorisme ? C’est du théâtre. En pleine pandémie, faut-il vouloir imiter coûte que coûte au risque de mettre la vie des gens en danger, le CNP d’antan pour se faire voir et valoir ?
    La question vous est humblement posée chers décideurs.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 14:41, par Joseph En réponse à : COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

    Etait-ce bien nécessaire de publier la liste des ces personnes avec le numéro de téléphone ? Ils vont recevoir des messages de haine

    Répondre à ce message

    • Le 15 septembre à 09:16, par AB En réponse à : COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

      Joseph, je ne vous comprends pas. Pourquoi voulez-vous qu’ils reçoivent des messages de haine ? Ces énarques n’ont rien fait et ne sont responsables de rien dans cette histoire. Au contraire, ils subissent un système laxiste et clientéliste généralisé ainsi que des décisions irréfléchies et mégalomaniques de leurs supérieurs et principalement du directeur de l’ENAM. Voilà !
      On n’a pas à s’en prendre à eux car tout le monde sait à qui il faut demander des comptes (mais nous sommes au Burkina, n’est-ce pas ?). Affaire à suivre donc.

      Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 14:50, par Ted En réponse à : COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

    En fait, j’ai déjà critiqué cette caporalisation des énarques, nonobstant le COVID. Ce populisme d’un autre âge coute inutilement cher à l’Etat et est potentiellement dangereux pour les étudiants. Et déjà des dindons se sont engouffrés dans sa plate imitation avec des justifications puériles. En effet, comment justifier cette ineptie académique quand la phase militaire du SND a bel et bien été supprimée par l’Etat ?
    Sans être antimilitariste, je trouve que notre armée a mieux à faire que de se laisser divertir par des gens en mal de publicité.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 16:01, par Boubié En réponse à : COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

    Si nos autorités veulent que cette TROUVAILLE ( formation militaire) d’AWALOU prospère, il faut l’institutionnaliser avec des textes clairs ( Assemblé Nationale- Décret) et la propager aux autres écoles et centres de formations ( ENAREF- SANTE-ENEP-ENESA..). On ne peut pas se baser sur un décret ministériel pour envoyer des gens au camp, et tu n’as même pas le droit de lever le petit doigt pour dénoncer.
    Nous disons NON à cette dictature aux antipodes !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 18:56, par citoyen Lambda En réponse à : COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

    Depuis un certain temps effectivement ,certains hauts responsables de l’Etat adorent les actions populistes . Certains de nos compatriotes venus de l’extérieur se prennent comme des omniscients et croient être plus compétents et plus patriotes que les nationaux résidents .
    Je n’ai rien contre le D G de l’E N A M qui serait venu du CANADA ,mais ce monsieur depuis sa nomination croit qu’il est le plus grand diplômé et le plus compétent en management des organisations du BURKINA FASO . J’en connais pourtant qui sont plus diplômé que lui dans cette matière . Regardez toute la publicité qu’il a faite autour de son dernier diplôme qu’il aurait obtenu du CANADA . Combien de burkinabé ont fait de grandes universités canadiennes et sont des agrégés et des professeurs titulaires dans leur discipline ? Il y en a plein .
    Mais comme nos autorités nationales sont facilement mystifiables par toute personne qui vient de loin ,elles adhèrent automatiquement à n’importe quoi qui leur est soumis par les personnes étrangères ou les burkinabé sortis du néant mais venant de loin . Or la sagesse nous apprend "qu"à beau mentir qui vient de loin " .
    Comme l’a déjà souligné l’internaute PASSAKZIRI ,ce regroupement des stagiaires de l’ENAM une prétendue formation militaire et civique en cette période de COVID-19 n’était d’aucune priorité ,ni urgence . Et voilà qu’on met la vie de tous les burkinabé en danger à cause de la mégalomanie populiste de certains responsables à la réflexion superficielle .

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 12:16, par Jomjam En réponse à : COVID-19 au Burkina : Le virus s’invite à la formation des énarques à Bobo-Dioulasso

    Logiquement quand une personne jouissant de toutes ses facultés mentales est informée qu’elle est victime d’un mal, elle souhaiterait volontiers se prêter à des soins ; or, nos "intellectuels" supposés atteints de COVID19, ont préféré prendre la clé des champs au lieu de se laisser traiter. Vous ne trouvez pas cela curieux ? Qu’est-ce qu’on leur a réellement fait au camp militaire de Bobo ? Et cette histoire de "foyer découvert" à Bobo cache quoi exactement ? La politique a toujours utilisé la ruse pour parvenir à ses fins.
    Un politicien "draguant" une prostituée dans un maquis, lui dit :"je suis un politicien ; je suis très honnête." Et la prostituée répond :" je suis une prostituée ; je suis vierge, mon ami." wait and see . Le temps nous apprendra la suite de cette ténébreuse affaire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 au Burkina Faso : 7 nouveaux cas confirmés à la date du 25 octobre 2020
Covid-19 au Burkina Faso : Un record de 145 patients guéris à la date du 24 octobre 2020
Covid-19 au Burkina : Un plan d’approvisionnement en intrants sur un an en cours d’élaboration
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : WaterAid au secours du Comité régional de riposte du Centre
Covid-19 au Burkina Faso : 7 nouveaux cas confirmés à la date du 20 octobre 2020
Covid-19 et insécurité au Burkina : Un projet pour assister les familles d’éleveurs dans le Sahel
Covid-19 au Burkina Faso : 19 nouveaux cas confirmés à la date du 18 octobre 2020
Covid-19 au Burkina Faso : Six nouveaux cas confirmés à la date du 17 octobre 2020
Situation de covid-19 au Burkina Faso : 7 nouveaux cas à la date du 16 octobre 2020
Situation de covid-19 au Burkina Faso : 31 nouveaux cas, dont 13 à Fada N’Gourma à la date du 15 octobre 2020
Covid-19 au Burkina : Bientôt un colloque pour se pencher sur la contribution de trois réseaux d’enseignants-chercheurs
Covid-19 : Le Burkina enregistre 73 nouvelles guérisons, son plus gros chiffre en une journée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés