Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «A chaque fois que tu tombes, ramasse quelque chose » Oswald Avery

Mines : Des journalistes en immersion dans un secteur important de l’économie burkinabè

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • • vendredi 11 septembre 2020 à 23h10min
Mines : Des journalistes en immersion dans un secteur important de l’économie burkinabè

Dans le cadre du Mois de la redevabilité, le Ministre des mines et des carrières, Oumarou Idani, a procédé, ce vendredi 11 septembre 2020 à Bobo-Dioulasso, au lancement dune caravane à laquelle prennent part une trentaine de journalistes. La tournée a pour vocation de permettre aux Hommes de médias de toucher du doigt les réalités du secteur afin de mieux en parler aux populations.

Le secteur minier est en plein essor au Burkina Faso. Avec le boom minier de ces dernières décennies, le Pays des Hommes intègres fait partie des grandes nations productrices de métaux rares, notamment l’or. Malheureusement le secteur connait plusieurs difficultés.

Afin de permettre aux journalistes de mieux connaitre les réalités du secteur, le Ministère des mines et des carrières a initié du 10 au 16 septembre 2020, une caravane de presse à laquelle prend part une trentaine de journalistes. « La caravane se veut pour vous journalistes, une occasion pour toucher du doigt les réalisations et les performances obtenues dans le secteur minier et d’en faire la promotion à travers vos papiers et vos reportages », a indiqué Oumarou Idani.

Ministre des mines et des carrières, Oumarou Idani

En organisant cette tournée pour les Hommes de médias, le Ministère des mines et des carrières veut aussi partager les difficultés du secteur avec les populations. « L’organisation de la présente caravane procède ainsi donc de notre volonté de partager avec les populations, par votre biais, toutes les dynamiques et toutes les problématiques du secteur », a-t-il ajouté.


Lire aussi Mines : Le Burkina Faso est le cinquième producteur d’or en Afrique


Afin d’atteindre leur objectif, la meilleure période pour Oumarou Idani et ses collaborateurs est le mois de septembre habituellement consacré à la promotion du secteur des mines avec l’organisation de la SAMAO Semaine des activités minières de l’Afrique de l’Ouest (SAMAO). « Malheureusement avec les contre coups conjugués des crises sécuritaire et sanitaire, la cinquième édition, initialement prévue pour se tenir du 24 au 26 Septembre 2020, a été ajournée. Il nous est apparu nécessaire d’organiser une session de rattrapage sous la forme dune prestigieuse caravane de presse à vocation de permettre aux femmes et aux hommes de médias de toucher du doigt les réalités du secteur minier burkinabè et de pouvoir mieux jouer leur rôle d’interface entre nous et tous les acteurs qui animent la vie nationale », a expliqué le patron du département ministériel des mines et des carrières.

Vue des journalistes participant à la caravane

Un secteur mal en point

Le secteur minier, bien que devenu la locomotive de l’économie burkinabè en devenant le premier produit d’exportation, connait plusieurs difficultés au nombre desquelles la situation sécuritaire marquée par les attaques terroristes et plus récemment la maladie à coronavirus. En dépit de ces gros obstacles, les mines, notamment l’or, connaissent un essor.

Selon le Ministre Idani, dix nouvelles mines sont entrées en activité de 2016 à 2020 portant à 17 le nombre des sites en fonction. Les mines ont généré 214,4 tonnes d’or produites, avec une progression allant de 38,5 tonnes en 2016 à 52,6 en 2018 et contribuent à 10,85% en moyenne au PIB. Durant la même période, les recettes budgétaires ont atteint 944 milliards de FCFA. Les recettes d’exploitation sont quant à elles évaluées à 4 870 milliards de FCFA.

Le directeur général de lANEEMAS, Salofou Trahoré, a présenté les reformes du sous-secteur de lartisanat minier

Environ 438 permis de recherche valides ont été émis. L’activité de ces mines a permis, selon le Ministre Idani, de booster les emplois directs et indirects de 10 000 à plus de 51 000 en 2019. Leur rente a aussi permis de mobiliser et repartir aux communes plus de 20 milliards de francs CFA dans le cadre du Fonds de développement local.

Si le Ministre des mines et des carrières peut se satisfaire d’avoir réalisé ce qu’aucun de ses prédécesseurs n’avait réalisé, il reconnait tout de même qu’il reste encore beaucoup à faire. Pour cela, il nourrit l’ambition de mieux organiser et développer le secteur et aussi de franchir, en 2020, la barre de 2000 milliards de recettes d’exploitation.

Après la première journée marquée des communications sur le contenu local dans le secteur minier burkinabè et la reforme du sous-secteur de l’artisanat minier et du processus de déconcentration de l’ANEEMAS, la caravane se poursuit ce samedi 12 septembre avec la visite de la carrière de Sogossagasso, village situé à une trentaine de kilomètres de Bobo-Dioulasso. Les journalistes auront, dans leur périple, à visiter la mine de Sindou, celle de Houndé et la mine sous-terraine de Bagassi.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mine : Dix étudiants en fin de stage à IAMGOLD Essakane reçoivent leurs attestations
Energies renouvelables : CEASO-AI mobilise la société civile des pays francophones d’Afrique de l’Ouest
Secteurs des mines : Un atelier pour valider la stratégie nationale du contenu local
Mines au Burkina : Les conventions minières expliquées aux acteurs
Bagassi/Boucle du Mouhoun : La mine sous-terraine qui fait des merveilles
Installations solaires au Burkina : « Dans des services publics, 50 à 70% ne fonctionnent pas au-delà d’une année », déplore l’ingénieur Gilbert Kazienga
Energies renouvelables en Afrique : La Chine en exemple pour une transition énergétique réussie
Exploitation minière : Les activités de IAMGold portées à la connaissance du chef du gouvernement
Mines et carrières au Burkina : Les acteurs veulent encourager la fourniture locale de biens et services aux sociétés minières
Secteur minier au Burkina : Faso Mine and Services se fortifie par un accord avec le groupe Phœnix Precious Metals
Le Burkina Faso a désormais sa propre usine de fabrication de panneaux solaires
Mines : Hounde Gold Operation construit des infrastructures au profit de la commune
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés